Marc Marquez ne regrette rien

S'il y a une chose que l'on ne pourra jamais reproché à Marc Marquez c'est qu'il dit ce qu'il fait et il fait ce qu'il dit. Au terme des qualifications d'un Grand Prix de Catalogne pour lequel il s'élançait de la quatrième place, il avait clamé à qui voulait l'entendre que, pour la course, il donnerait tout pour se mesurer au marteau de Jorge Lorenzo. Et ce même avec une Honda que d'aucuns affirment ne plus valoir un clou face à la Yamaha. Le départ donné, il a exactement appliqué ce qu'il avait exposé. Avec une troisième chute de l'année à la clé.

Dès le deuxième tour, l'affaire a été pliée pour un double Champion du Monde qui voit la perspective d'un troisième titre consécutif se flouter quelque peu. L'officiel du HRC explique ainsi sa mésaventure : "Aujourd'hui je sentais que j'étais proche du niveau de Valentino et de Jorge. J'ai pris le sillage de Jorge et je me sentais suffisamment fort pour le suivre. A un moment, j'ai freiné au même endroit que lui mais notre problème d'entrée dans les virages s'est révélé et j'ai glissé. J'ai vu que j'allais le percuter alors je suis allé au large. Je ne l'ai pas touché. En entrant dans les graviers, j'ai vu que ma vitesse était encore élevée et le mur s'approchait. J'ai couché la moto et j'ai abîmé mon sélecteur de vitesse."

Terminer à vingt secondes du vainqueur, ce n'est pas mon style

Marc Marquez

Voilà, fin de l'histoire. Et fin du championnat? "Ce sera maintenant compliqué mais l'objectif est maintenant de trouver des solutions à nos problèmes pour nous rapprocher des Yamaha. Demain nous allons effectuer des tests et essayer des solutions en comparant des anciennes et des nouvelles données pour tenter de comprendre nos soucis."

Certes, mais en attendant, ne vaut-il pas mieux limiter la casse en prenant des points? Une philosophie que l'homme de Cervera écarte franchement : "Terminer à vingt secondes du vainqueur, ce n'est pas mon style" affirme-t-il alors que son équipier Dani Pedrosa est monté sur le podium en accusant un retard d'un peu plus de dix-neuf secondes sur le vainqueur du jour. "Si je veux gagner le championnat, je dois prendre des risques, je ne peux pas perdre toutes les courses, alors j'essaie. Je ne changerai pas. Je n'ai rien à perdre à présent. Il nous faut maintenant travailler pour retrouver les sommets aussi vite que possible. Je suis surtout désolé pour mon équipe qui reste jusqu'à plus de minuit pour travailler sur la moto. Nous gagnons ensemble et nous perdons ensemble."

Le prochain rendez-vous sera à Assen le samedi vingt-sept juin. Marc Marquez est cinquième au championnat avec soixante-neuf points et il est menacé par Bradley Smith qui le colle à une unité.

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP de Catalogne
Sous-évènement Course
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Résumé de course
Tags gp de catalogne, honda, marc marquez, montmeló