Marc Márquez se rend au Qatar pour se faire vacciner contre le COVID-19

Absent des essais de pré-saison qui se sont déroulés à Losail ces derniers jours, Marc Márquez va se rendre sur place pour bénéficier, comme ses adversaires, d'une première injection du vaccin contre le COVID-19.

Marc Márquez se rend au Qatar pour se faire vacciner contre le COVID-19

D'après les informations de Motorsport.com, Marc Márquez a décidé de se rendre au Qatar afin de recevoir une première dose de vaccin contre le COVID-19, que beaucoup de ses adversaires se sont déjà vu administrer cette semaine.

Le pilote Honda, éloigné des pistes depuis qu'il s'est blessé lors de la première course de la saison dernière, se trouve actuellement dans la phase finale de sa guérison après avoir dû être opéré trois fois pour une fracture de l'humérus droit. Jeudi, son dernier check-up médical, 14 semaines après la dernière intervention, lui a permis d'obtenir le feu vert des médecins pour intensifier son entraînement. Il a ainsi été vu ce samedi refaire du VTT et il va sous peu reprendre le guidon d'une moto, dernière étape nécessaire pour lui avant de planifier son retour à la compétition.

 

Inscrit par Honda sur la liste provisoire des engagés pour le Grand Prix du Qatar, qui aura lieu dans deux semaines, l'Espagnol a manqué la semaine d'essais de pré-saison à laquelle l'ensemble des pilotes MotoGP ont pu prendre part et qui s'est achevée hier. À cette occasion, les membres du paddock ont été invités par les autorités du Qatar à se faire vacciner contre le COVID-19. Une première injection a pu être administrée à partir d'hier, la seconde étant prévue 19 jours plus tard.

Lire aussi :

Cette période séparant les deux doses du vaccin Pfizer a poussé Marc Márquez à modifier son programme. Il va donc se rendre à Doha de façon imminente afin de recevoir à son tour la première injection, et d'avoir ensuite suffisamment de temps pour recevoir la seconde entre les deux Grands Prix prévus sur place. Il est prévu qu'il rentre en Espagne une fois qu'il aura reçu cette injection, pour y poursuivre sa préparation, toujours dans le but de faire le plus rapidement possible son retour sur la grille.

Comme le champion espagnol, la plupart des membres des équipes Moto2 et Moto3, dont les essais de pré-saison se clôtureront le week-end prochain (19-21 mars) à Losail, avancent leur voyage afin d'eux aussi pouvoir bénéficier de cette opportunité. De nombreux membres du paddock MotoGP qui étaient déjà présents à Doha cette semaine ont d'ores et déjà reçu la première dose vendredi. Côté pilotes, c'est notamment le cas de Pol Espargaró, Stefan Bradl et Álex Márquez, tous membres du groupe Honda. À l'inverse, Takaaki Nakagami a décliné cette offre, tout comme, par exemple, Johann Zarco.

Les pilotes Suzuki, qui restent au Qatar entre les tests et les Grands Prix, devaient se rendre ce samedi au centre de vaccination, de même que plusieurs membres de KTM ou de Yamaha, restés eux aussi sur place.

"C'est une opportunité fantastique que le Qatar nous offre, et l'équipe Repsol Honda en est très heureuse. Nous comprenons qu'ils souhaitent protéger tout le monde, y compris la population du pays, et je pense que cela a vraiment été une démarche brillante de la part du Qatar en soutien de la Dorna", a déclaré Alberto Puig, auprès du site officiel du MotoGP à l'issue des tests. Le team manager Repsol Honda avait alors précisé que "Marc devra se faire vacciner, car cela a été créé pour lutter contre ce virus".

partages
commentaires
Joan Mir n'est prêt qu'à "70%" après les tests de Losail
Article précédent

Joan Mir n'est prêt qu'à "70%" après les tests de Losail

Article suivant

Des essais avortés, mais "de bonnes sensations" pour Valentino Rossi

Des essais avortés, mais "de bonnes sensations" pour Valentino Rossi
Charger les commentaires