Marc Márquez va devoir réduire son entraînement

Les médecins de Marc Márquez lui ont conseillé de limiter sa préparation physique, son organisme ayant été très sollicité par son retour sur la Honda au GP du Portugal. Il ignore combien de temps il lui faudra pour retrouver sa condition.

Marc Márquez va devoir réduire son entraînement

Marc Márquez a effectué un retour encourageant au Grand Prix du Portugal, prenant la septième place d'une course qu'il n'était pas certain d'être en mesure de terminer car si l'os de son bras droit est désormais bien calcifié, ses muscles et ses tendons restent meurtris et sa condition physique n'est pas encore optimale. En piste à Barcelone puis à Portimão au mois de mars, le pilote Repsol Honda s'était économisé dans les jours précédant son retour à la compétition et avant le GP d'Espagne, il va donc limiter son entraînement, afin de ne pas trop solliciter son bras et poursuivre sa convalescence dans les meilleures conditions possibles.

"Maintenant, il est important que je me repose", a déclaré Márquez au site officiel du MotoGP. "Il est vrai que je suis dans une période difficile parce que j'arrive à courir, mais à la maison je dois me reposer. Je ne peux pas m'entraîner avec une autre moto. C'est ce dont on a discuté avec les médecins, ce sera comme ça ces deux prochains mois, je vais simplement rouler course après course et à la maison je vais me reposer, parce que l'os va bien mais on ne peut pas trop le stresser."

"Mon entrainement à la maison doit être réduit," a-t-il ajouté. "Cela signifie que désormais, entre une course et l'autre, je ne vais piloter aucune moto, je vais faire de la gym, maximum trois ou quatre jours, mais sans porter beaucoup de poids. L'os va bien, mais ils m'ont dit que le stress que l'on exerce sur l'os doit être progressif, ça ne peut pas être tous les jours et toutes les semaines."

Lire aussi :

"Donc, pour cette raison aussi, ça va me prendre plus de temps de revenir en bonne condition physique, mais je dois suivre les conseils des médecins car ils m'ont donné l'opportunité de piloter une MotoGP, alors maintenant je vais simplement piloter la moto course après course. Et puis au prochain contrôle on verra comment est l'os et si je peux en faire un petit peu plus. Mais il aura lieu après Jerez."

Marc Márquez ignore quand il sera à 100% sur sa moto, après avoir dû adapter son pilotage à ses limites physiques durant le GP du Portugal : "Franchement, je ne sais pas. Ça dépend aussi du circuit, s'il est très physique ou pas. Par exemple, [à Portimão] dans les sept derniers tours je n'arrivais même pas à utiliser le coude, je pilotais avec un style très étrange, je n'arrivais à rien faire."

À ces difficultés physiques s'ajoutaient le contexte particulier du retour de Marc Márquez. Même si la philosophie de la Honda n'a pas évolué depuis sa dernière apparition sur la RC213V au mois de juillet 2020, la machine a néanmoins reçu des nouveautés significatives qu'il a dû découvrir sur un circuit qu'il ne connaissait pas en MotoGP, son test sur ce circuit au mois de mars ayant été fait au guidon d'une RC213V-S, le modèle de série dérivé de sa moto de course.

"Il y avait beaucoup de nouvelles choses, ce week-end. Avant toute chose, je faisais mon retour, et puis je le faisais sur un nouveau circuit, avec beaucoup de nouveautés sur la moto, comme le holeshot device, un nouveau package électronique de la part de Honda… C'est une moto que je connaissais, parce que ça fait de nombreuses années que je cours avec Honda, mais il y avait de nouvelles choses sur la moto que je n'avais jamais expérimentées."

Lire aussi :

Le sextuple champion de la catégorie a dû se montrer prudent, tant dans son pilotage que dans son ressenti : "Ce week-end, j'ai simplement piloté la moto. J'avais déjà dit à l'équipe d'être prudent avec les commentaires que j'allais faire, parce que je n'en suis pas certain. […] Chaque jour, j'ai senti que ma condition physique était moins bonne, mais c'est une chose à laquelle on s'attendait. Rien que finir la course, quelle que soit la position, et à seulement 13 secondes du premier, je n'aurais pas pu rêver mieux."

Marc Márquez s'est fait quelques frayeurs à Portimão mais dans un week-end marqué par de nombreuses chutes, parfois sérieuses puisque Jorge Martín souffre de plusieurs fractures et que Takaaki Nakagami a une forte douleur à l'épaule, il a réussi à éviter une erreur qui aurait pu compliquer sa convalescence et miner sa confiance. "Tôt ou tard, la première chute arrivera", relativise Márquez. "Je ne sais pas si ce sera à Jerez… je vais essayer de l'éviter ! On est pilote et on doit accepter que le risque est là. Le plus important, c'est que mentalement je commence à tout oublier et à être un simple pilote."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires

Related video

Quartararo et Mir gênés par la diffusion de la chute de Martín
Article précédent

Quartararo et Mir gênés par la diffusion de la chute de Martín

Article suivant

Tito Rabat remplaçant de Jorge Martín à Jerez

Tito Rabat remplaçant de Jorge Martín à Jerez
Charger les commentaires