Márquez : "Je sais qu'une erreur peut être un désastre"

Le leader du championnat sait qu'il a pris un avantage précieux, mais que tout reste à faire pour que cette saison 2017 se conclue de la meilleure des façons pour lui.

Marc Márquez arrive en Aragón loin des considérations sur l'état de santé de Valentino Rossi ou sur son retour très rapide à la compétition. Le pilote espagnol est focalisé sur sa situation personnelle, à savoir ce capital de 199 points qui le met à égalité mathématique avec Andrea Dovizioso au championnat.

"Pour moi, rien ne change [avec le retour de Rossi]", assure le Catalan. "Bien sûr, c'est une bonne nouvelle, c'est toujours mieux d'avoir tous les pilotes en piste, mais rien ne change. Ce championnat est très serré et tous les pilotes sont importants à battre, parce que tous les points sont importants, alors ça ne change rien à ma mentalité."

Il reste à présent cinq courses à disputer, cinq rounds pour départager les prétendants au titre. Les deux coleaders doivent composer avec un Maverick Viñales en embuscade, à 16 points d'eux, et un binôme Rossi-Pedrosa qui, s'il est plus distancé, n'a pas encore été complètement exclu de l'équation.

"La bagarre bat son plein", résume Marc Márquez. "Il reste cinq courses, je suis à égalité de points avec Dovi, et Viñales aussi est très proche, Valentino revient et Dani n'est pas très loin non plus. On va donc continuer à attaquer jusqu'au bout", promet-t-il.

"Mais pour le moment on est en Aragón, sur un circuit que j'aime, qui fait partie de mes favoris. On va voir comment on peut gérer la situation pendant le week-end, mais chaque saison je me suis bien senti ici alors on va essayer cette année encore d'être à un bon niveau et de se battre pour la victoire dimanche."

Continuer sur la lancée des dernières courses

"Il semble que les prévisions ne soient pas les meilleures pour demain, mais elles semblent de mieux en mieux samedi et dimanche", constate le pilote Honda, qui ne s'arrête pas bien longtemps sur les analyses météorologiques et s'appuie sur ses sensations avec sa moto pour prendre l'élan qui le mènera le plus haut possible ce week-end.

"Un des points les plus importants sur les dernières courses, c'est que je me suis senti vraiment bien sur la moto. Sur des circuits complètement différents et dans des situations complètement différentes, j'ai toujours été compétitif et c'est le plus important", retient-il, fort d'une victoire marquante conquise dans le dernier tour de la course de Misano.

"À Misano, pendant une partie de la course je pensais à finir mais ensuite, pendant la dernière partie, je me sentais bien et je me suis dit 'Allez, je vais essayer'. Je savais qu'il y avait un risque. Bien sûr, il valait peut-être mieux marquer 20 points plutôt que tomber, mais de toute façon Dovi était devant au championnat et je me disais 'Ça fera peut-être neuf points' et ensuite 'On sera à égalité'… Alors j'ai tenté. Mais, même si c'était une bonne course, on l'a déjà oubliée et maintenant on pense à celle d'Aragón."

La gestion du risque, qui était au cœur du week-end de Misano, restera un sujet majeur cette semaine, et sur chacune des manches restantes. Marc Márquez le sait, chaque faux-pas peut s'avérer rédhibitoire pour le championnat alors qu'il ne reste que cinq courses à disputer, les quatre suivantes étant notamment concentrées en cinq semaines.

"On va essayer d'attaquer et de ne pas commettre d'erreurs, parce que je sais que maintenant une erreur peut être un désastre. Quoi qu'il soit on doit se donner à 100% et, bien sûr, cette course a la même importance que la prochaine ou celle de Valence. Vingt-cinq points sont en jeu à chaque course."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragón
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Preview