Marc Márquez vers une saison 2021 "complètement différente" pour lui

Il a remporté six titres en sept ans de MotoGP et venait de boucler une année record en 2019 lorsqu'une blessure a porté un coup d'arrêt majeur à sa carrière. Marc Márquez redeviendra celui qu'il était, il y croit, mais ignore combien de temps cela prendra.

Marc Márquez vers une saison 2021 "complètement différente" pour lui

À un mois du coup d'envoi du championnat, Marc Márquez ignore toujours s'il sera en mesure de s'aligner sur la grille de départ du premier Grand Prix ou pas. Alors que sa participation aux essais de pré-saison a été refusée par les médecins, il attend un prochain contrôle à la mi-mars pour savoir s'il peut enfin reprendre le guidon d'une moto à l'entraînement (même dans la vidéo de présentation de son équipe, ce n'est pas lui qui pilote) et, bonheur suprême, s'envoler vers le Qatar afin de reprendre la compétition.

Après l'erreur d'un retour beaucoup trop précoce l'an dernier et les complications connues dans la longue guérison de son bras fracturé, le pilote espagnol avoue avoir compris qu'il n'a qu'un corps et qu'il lui faut à présent l'écouter un peu plus. Une approche qui change de façon notable la manière dont il peut se projeter, puisqu'il reste dans une incertitude permanente quant à ses délais de récupération. Et impossible donc pour lui de formuler le moindre objectif concret pour le championnat qui approche.

"Normalement, l'objectif pour un pilote c'est de gagner le championnat, mais cette saison 2021 va être complètement différente", concède-t-il. "Mon principal objectif sera de prendre du plaisir sur la moto. C'est ça le principal objectif pour moi, remonter sur la moto, prendre à nouveau du plaisir, et ensuite petit à petit recommencer à être aussi rapide que je l'étais auparavant, mais c'est quelque chose qu'il faut d'abord comprendre. On ne peut pas prétendre revenir au bout d'un an sans avoir piloté et dès la première course être le même Marc. C'est quelque chose qu'il nous faut comprendre."

Je ne vais pas arriver à la première course avec l'objectif de gagner, ce ne serait pas réaliste.

Marc Márquez

Privé d'essais hivernaux, Márquez prendra donc le temps d'évaluer ses sensations lorsqu'il lui sera enfin permis de retrouver la piste, où on ne l'a plus vu depuis le mois de juillet. Si certains s'interrogent sur la manière dont Honda peut voir les choses, alors qu'un contrat exceptionnel de quatre ans (2021-2024) avait été signé avant cet accident, le champion espagnol assure que son employeur ne lui met aucune pression.

"Honda m'a beaucoup respecté pendant toute cette année 2020. Je leur ai parlé et je dois prendre tout le temps que requiert mon corps. J'ai quatre ans de contrat et l'objectif est de gagner les quatre ans. Si je ne peux pas gagner cette année, l'objectif sera de gagner les trois prochaines", résume-t-il.

Lire aussi :

"La pression, on se la met soi-même. Je ne vais pas arriver à la première course avec l'objectif de gagner, ce ne serait pas réaliste. L'objectif est de remonter sur la moto et de recommencer à m'amuser, puis petit à petit d'essayer d'être à nouveau le Marc que j'étais avant. Pour ce qui est de me battre pour des podiums et des victoires, je ne sais pas combien de temps cela va prendre. Voilà la pression que je me mets."

"Il va trouver une façon d'être toujours Marc Márquez"

Aux yeux d'Alberto Puig, team manager Repsol Honda, ce coup d'arrêt ne changera en rien la nature de Marc Márquez, et quel que soit le temps nécessaire à cela, il est convaincu de le retrouver tôt ou tard tel qu'il a toujours été, poussé par la même volonté et doté du même talent.

"Je pense que tous les pilotes connaissent un jour une grosse blessure dans leur vie et leur carrière. Marc a eu la sienne l'année dernière", observe l'ancien pilote, "pas une très grosse blessure mais une blessure qui l'a longtemps éloigné des courses. Mais on ne peut pas changer ce que l'on est : il est un véritable champion et un pilote très spécial."

"Je n'ai pas de réponse claire, mais la seule chose que je sais c'est qu'il va trouver une façon d'être toujours Marc Márquez. C'est quelque chose que l'on ne peut faire que soi-même. Bien sûr, l'équipe va le soutenir à 100%, mais ce à quoi nous nous attendons, ce que nous espérons ou pensons, ce n'est rien. Ce qui est important c'est ce qu'il attend de lui-même et ce qu'il pense devoir faire pour retrouver son plein potentiel, celui qu'il avait avant sa blessure."

Avec Germán Garcia Casanova

partages
commentaires

Related video

Petrucci s'est senti important dès ses premières réunions avec KTM
Article précédent

Petrucci s'est senti important dès ses premières réunions avec KTM

Article suivant

Lewis Hamilton et Joan Mir nommés aux Laureus Awards

Lewis Hamilton et Joan Mir nommés aux Laureus Awards
Charger les commentaires