Marc VDS en pole pour récupérer les Yamaha de Tech3

partages
commentaires
Marc VDS en pole pour récupérer les Yamaha de Tech3
Oriol Puigdemont
Par : Oriol Puigdemont
20 mars 2018 à 11:14

Selon les informations de Motorsport.com, Marc VDS travaille à l'obtention d'un accord avec Yamaha pour remplacer Tech3 dans le rôle d'équipe satellite du constructeur japonais à partir de 2019.

Si l'opération n'est pas encore définitivement conclue et n'est pas officielle, tout porte à croire que l'équipe de Marc van der Straten va prendre la relève de Tech3 et délaisser Honda, son fournisseur de motos depuis 2015.

La formation belge s'est montrée mécontente du traitement dont elle a fait l'objet lors des dernières saisons par la marque à l'aile dorée, bien que le changement à la tête de la structure nippone, avec l'arrivée d'Alberto Puig en lieu et place de Livio Suppo, ait arrondi les angles.

Plusieurs équipes sur les rangs

Cependant, le fait que Tech3 a pris la décision de ne pas renouveler son contrat avec Yamaha pour s'allier à KTM à partir de 2019 a ouvert la porte à plusieurs équipes privées pour récupérer les deux M1 qui cette année sont pilotées par Johann Zarco et Hafizh Syahrin.

Depuis que les équipes Ángel Nieto et Avintia ont montré leur intérêt pour les deux Yamaha, l'influence de Valentino Rossi, qui a annoncé jeudi dernier sa prolongation avec le constructeur aux trois diapasons jusqu'à la fin de 2020, a joué un rôle.

Le fait que Franco Morbidelli, poulain de Valentino Rossi et membre de son école de formation (la VR46 Academy), soit l'un des deux pilotes Marc VDS cette année – l'autre étant Thomas Lüthi – et qu'il existe de fait une collaboration entre Yamaha et l'Academy du Docteur, qui utilise des motos Yamaha, joue en la faveur d'un accord.

De fait, c'est en ces termes que Lin Jarvis, le directeur exécutif de Yamaha en MotoGP, s'est exprimé en fin de semaine dernière au Qatar, où a été officialisée la prolongation de contrat de Rossi.

"Nous avons une relation avec la VR46 Academy. Nous gardons un œil sur le marché en général, mais nous avons cet accord avec la VR46, et l'idée est de disposer d'un de ses pilotes quand nous jugeons cela pertinent. Un bon exemple est Morbidelli, qui nous intéresse beaucoup. Mais en même temps, Jonas Folger et Johann Zarco ont déjà signé leurs contrats avec Tech3, et Rossi et Viñales ont signé avec nous. C'est la situation dans laquelle on est", a expliqué Jarvis alors qu'il était interrogé sur la possibilité que la nouvelle équipe satellite devienne une sorte de pépinière pour de possibles candidats à l'obtention d'une Yamaha officielle.

"Bagnaia est un autre cas intéressant, car quand Tech3 a décidé de mettre un terme à notre relation, ce fut au moment où nous évaluions la possibilité d'y placer Pecco", a expliqué le Britannique.

Bien que Marc VDS ait également engagé des discussions avec Suzuki par le passé, l'immobilisme du constructeur d'Hamamatsu à l'heure de prendre une décision sur l'engagement de deux autres GSX-RR sur la grille semble avoir mis Marc VDS en pole position en vue d'un contrat avec Yamaha.  

Prochain article MotoGP
Stats - Un Grand Prix historique pour commencer !

Previous article

Stats - Un Grand Prix historique pour commencer !

Next article

Aleix Espargaró a perdu 20s et 8 places dans le dernier tour

Aleix Espargaró a perdu 20s et 8 places dans le dernier tour

À propos de cet article

Séries MotoGP
Équipes Marc VDS Racing Team
Auteur Oriol Puigdemont
Type d'article Actualités