Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse
Interview

Marco Bezzecchi : "Je ne m'attendais pas à être aussi rapide"

Rookie de l'année en 2022, Marco Bezzecchi s'affirme cette saison comme l'un des acteurs principaux du championnat. Avant la reprise, il dresse le bilan des derniers mois, affichant comme à son habitude une approche très réfléchie en vue de la suite de sa carrière.

Marco Bezzecchi, VR46 Racing Team

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La saison 2023 n'est que la deuxième de Marco Bezzecchi en MotoGP, et pourtant, les huit premiers Grands Prix lui ont permis de percer en fêtant deux premières victoires (une en sprint, l'autre en course principale), en multipliant les podiums (sept au total des 16 courses) et en menant même le championnat. Actuellement troisième au classement général, il s'apprête à s'attaquer à la seconde partie de la saison, quatre mois intenses qui font suite à une pause bien méritée en juillet.

À la question de savoir quelle note il donne à sa saison sur une échelle de 1 à 10, le jeune pilote italien répond à Motorsport-Total.com, publication sœur de Motorsport.com en Allemagne : "Huit, car je ne m'attendais pas à être aussi rapide en début de saison. J'ai été surpris par mes performances, même si je savais que je pouvais être rapide. Je ne m'attendais pas à obtenir autant de bons résultats, donc c'était positif."

S'il ne se donne pas la note parfaite, c'est qu'il lui manque encore, selon lui, un peu de constance. "Évidemment, j'aimerais être tout le temps devant, mais je comprends aussi que c'est parfois plus difficile, car il me manque encore un peu d'expérience par rapport aux autres pilotes de la grille MotoGP."

LIRE AUSSI - Bezzecchi : Bagnaia et Martín sont "un petit cran devant"

"Je savais en début d'année que j'aurais un peu plus de mal dans certaines courses et un peu moins dans d'autres. Oui, il y a eu des courses comme Jerez [où il est tombé, ndlr] ou le Mugello [P8] où j'aurais voulu un peu plus et où je n'ai pas pu obtenir le résultat que je souhaitais. Ça a été difficile, mais au final, ça fait partie du processus d'apprentissage dans lequel je suis toujours, alors ça va."

Le titre dans un coin de la tête ?

Malgré ces quelques écarts ponctuels, le pilote VR46 s'est maintenu dans le sillage du champion en titre Pecco Bagnaia, qui a bouclé la première partie de la saison en tête du classement général. Lorsqu'il lui est demandé s'il pense au titre, Marco Bezzecchi répond malicieusement : "Je n'essaie pas de l'écarter, mais je ne pense pas vraiment au championnat."

"Au final, on est trop tôt dans la saison. Bien sûr que je veux me battre jusqu'à la fin, ce n'est pas un secret, car c'est le cas de tous les pilotes. Je vais donc faire de mon mieux pour que ce soit possible et me battre jusqu'au bout. [Mais] pour l'instant, il est encore un peu tôt et il y a tellement de courses cette année que tout peut changer très vite. J'essaie donc simplement d'être tout le temps rapide."

Marco Bezzecchi, VR46 Racing Team

Marco Bezzecchi a gagné un sprint et une course Grand Prix durant la première partie de la saison MotoGP.

"Pour l'instant, je n'ai pas d'objectif précis en termes de positions ou quoi que ce soit", ajoute le pilote VR46 au sujet du classement final qu'il pourrait viser. "Je veux simplement continuer à m'améliorer, me battre pour des podiums et peut-être des victoires. Et je veux essayer d'être compétitif chaque week-end. Si j'y arrive, je pourrai me battre pour quelque chose d'intéressant au championnat. Mais pour l'instant, ce n'est pas mon objectif."

Huit Grands Prix sont joués, il en reste 12 avant le dénouement du championnat, et donc 444 points à marquer puisque chaque week-end compte un sprint en plus de la course principale. Si Ducati domine le classement, les écarts restent assez faibles sachant que Pecco Bagnaia possède 35 points d'avance sur Jorge Martín et un point de plus sur Marco Bezzecchi.

LIRE AUSSI - Jorge Martín a déjà marqué plus de points qu'en 2022

Et la suite ?

Marco Bezzecchi évolue depuis son arrivée en MotoGP dans le team VR46, équipe satellite de Ducati. Très en vue, il sait que des portes pourraient s'ouvrir pour faire évoluer sa situation dès l'année prochaine. Le marché promet de s'activer à la reprise des courses, cette semaine, et on saura notamment s'il reste en poste ou passe éventuellement chez Pramac, l'un des éléments clés des transferts. L'équipe d'usine, elle, affiche complet avec le duo Bagnaia-Bastianini, engagé jusqu'à la fin de la saison prochaine.

"Mon rêve est d'obtenir une place d'usine, comme tout le monde. Tout pilote de MotoGP en rêve", admet Marco Bezzecchi. Mais compte tenu des contrats en cours des pilotes d'usine Ducati, il ajoute qu'il aimerait aussi "beaucoup rester dans cette équipe, tout en obtenant un traitement [de pilote] d'usine si c'est possible".

À l'instar de son patron d'équipe, le jeune pilote s'en tient donc à cette demande récurrente, celle de continuer à évoluer dans une structure qui lui est familière mais en obtenant que Ducati fournisse à VR46 une Desmosedici dotée des derniers développements. Patienter pour, sans doute, espérer franchir un plus grand pas dès 2025 en rêvant, cette fois, d'intégrer l'équipe d'usine et d'embrasser les ambitions qui vont avec…

LIRE AUSSI - La domination de Ducati, fruit d'une force collective

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Comment Pedro Acosta a voulu changer avant le MotoGP
Article suivant Márquez et Mir à nouveau réunis à Silverstone

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse