Márquez a repris ses marques

C’est un Marc Márquez extatique qui a commenté sa course du Sachsenring, menée de main de maître et tambour battant. Rapide comme l’éclair, régulier tel un métronome, celui qui avait déjà revu à la baisse le record de la piste en qualifications a signé un nouveau temps de référence en conditions de course. Son 1’21.530 réalisé au dixième tour a mis au rayon des souvenirs la vélocité d’un Dani Pedrosa millésime 2011. Un équipier qui le suit cependant sur le podium pour un doublé Honda qui semble annoncer le redressement de la firme de Tokyo.

Un point sur lequel l’homme de Cervera n’est pas encore tout à fait d’accord. Le Sachsenring est un circuit atypique sur lequel il se sent très bien. Sept pole positions dans sa carrière et à présent six victoires dont trois consécutives avec une usine Honda qui en est à dix succès en Allemagne. A croire que rien ne pouvait échapper au HRC ce week-end. Il faudra voir sur un autre terrain si tous les démons ont été exorcisés et les autres loups occis.

La semaine prochaine nous irons faire d’importants tests à Misano avec Dani. Ce sera essentiel pour la suite et notamment la seconde partie de la saison afin de résoudre les soucis que nous avons toujours

Marc Márquez

D’ailleurs, MM93 a précisé que les vacances n’étaient pas encore tout à fait pour maintenant dans le box Honda : "La semaine prochaine nous irons faire d’importants tests à Misano avec Dani [Pedrosa]. Ce sera essentiel pour la suite et notamment la seconde partie de la saison afin de résoudre les soucis que nous avons toujours. Nous revenons à notre meilleur niveau petit à petit, mais il nous faut franchir encore un cap pour le retrouver définitivement. Après ces tests, nous prendrons cinq ou sept jours de repos."

Fichtre, même avec soixante-cinq points de retard sur Valentino Rossi, le double titré du HRC ne semble pas avoir renoncé et piaffe déjà d’impatience de reprendre les hostilités. Cette victoire en Allemagne l’aidera à ronger son frein dans de bonnes conditions. Un succès acquis avec des pneus durs à l’avant alors que les Yamaha s’étaient décidés pour les asymétriques : un pari gagnant, validé par la seconde place de Pedrosa : "J’ai pris un bon départ pour éviter le chahut dans les premiers virages mais Jorge Lorenzo a fait encore mieux et a négocié de manière impressionnante l’enchaînement. A ce stade, Dani et moi avons été prudents car nous étions en pneu dur avant et perdre l’adhérence ici peut être très délicat."  

"Une fois mes pneus en température, j’ai doublé Jorge et j’ai pu prendre le même rythme que j’avais affiché lors des essais. Puis quand j’ai vu que mon avance était de trois secondes, j’ai commencé à gérer." Bref, une leçon ; qui fait plaisir : "Je suis content de ce résultat mais aussi du fait que j’ai retrouvé du plaisir sur la moto. Nous avons tous bien travaillé et il faut profiter de ces instants. Être à nouveau heureux et prendre du plaisir sont les deux choses les plus importantes. A Assen, nous étions en mesure de faire la même chose, mais ici, on a réussi." Ce Grand Prix des Pays-Bas avait décidément besoin d’être exorcisé.    

A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Sous-évènement Course
Circuit Sachsenring
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Résumé de course
Tags gp d'allemagne, honda, hrc, marc marquez, motogp, sachsenring