Márquez : "Avec le pneu dur, j'aurais été capable de viser la victoire"

partages
commentaires
Márquez :
Par : Willy Zinck
26 mars 2017 à 22:15

Le pilote espagnol a bien résisté sur le tracé de Losail, en terminant quatrième d'une course qui ne semblait a priori pas à la portée de sa Honda. Mais le Champion du monde en titre estime qu'il aurait pu obtenir encore plus.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini; Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Quatrième à l'issue de la première manche de la saison, Marc Márquez aurait sans doute signé des deux mains pour un tel résultat lors des essais de pré-saison au Qatar, durant lesquels il avait chuté à cinq reprises.

Comme bon nombre de ses concurrents, le Champion du monde en titre a dû composer avec les aléas de la météo et prendre son mal en patience sur la grille de départ, en attendant le feu vert de la Direction de course. "J'étais très concentré", explique le pilote Honda, qui tente de dresser un tableau du capharnaüm qu'a constitué l'avant-course. "Ils ont pris la décision de retarder le départ de la course. Je pense que c'était la bonne option. Cela a créé de la confusion, car il pleuvait, le niveau d'humidité augmentait."

Changement de pneu de dernière minute

Comme l'an passé, le numéro 93 s'est retrouvé face à un dilemme dans le choix de ses pneumatiques. Dans un premier temps chaussé avec une gomme dure à l'avant, le pilote espagnol s'est finalement ravisé sur une enveloppe plus tendre devant l'insistance des techniciens de Michelin. "J'étais avec le pneu dur à l'avant, et les gars de Michelin me disaient 'Tu as mis le dur à l'avant, tu pourrais tomber'. Donc j'ai pris la décision de passer au medium, ce qui fut une erreur", a expliqué l'Ibère après la course.

Un changement de pneumatique de dernière minute qui n'a pas réellement porté ses fruits. Si le triple Champion du monde a semblé dans un premier temps dans le coup en accrochant le bon wagon, celui de Iannone, en début de course, il a ensuite dû faire face à la rapide dégradation de ses gommes, et n'a pu contenir les assauts des pilotes Yamaha. D'où quelques regrets a posteriori. "Je pense qu'avec le pneu dur, j'aurais été capable de me battre pour la victoire", estime-t-il.

Mais le pilote espagnol reconnaît qu'avec de telles conditions, il était difficile de prédire quelle serait la meilleure stratégie de course. "C'est facile à dire maintenant. Mais comme je l'ai dit : en mettant le pneu dur, j'aurais peut-être été plus rapide, mais peut-être aussi que j'aurais eu un accident. Il nous faut donc travailler sur la moto", affirme-t-il, tout en rappelant qu'une moto qui pousse à piloter à la limite peut poser ce type de tergiversations : "Si vous avez une moto facile à piloter, il est plus facile de prendre la bonne décision."

Sur un circuit considéré comme peu enclin à mettre en avant les qualités de sa RC213V, le Catalan peut donc se féliciter d'une première course au cours de laquelle il est parvenu à faire bonne figure. Surtout, Márquez a bien conscience qu'il aurait très bien pu ne marquer aucun point, si son accrochage avec Andrea Iannone avait été un peu plus appuyé. Après la frayeur sur l'instant, le pilote Honda préfère en rire. "Oui, j'ai senti quelque chose. J'étais sur les gaz et je me suis dit que c'était encore un coup de l'électronique [rires] !"

Comme l'an passé, Márquez a donc réussi à limiter les dégâts lors de la première manche et à marquer des points précieux dans l'objectif du championnat. Reste à savoir s'il fera aussi bien que lors du dernier exercice en Argentine, où il avait signé sa première victoire de l'année et lancé son opération de reconquête du titre.

 

Sweat à capuche 93 Marc Marquez
Sweat à capuche 93 Marc Márquez, en vente sur Motorstore.com
Prochain article MotoGP
Lorenzo essaye de voir le positif après une première course galère

Previous article

Lorenzo essaye de voir le positif après une première course galère

Next article

Rossi : "Je n'aurais sûrement pas parié sur moi pour le podium !"

Rossi : "Je n'aurais sûrement pas parié sur moi pour le podium !"

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Course
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Marc Márquez Shop Now
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions