Márquez : le châssis Kalex n'est "pas la solution" aux chutes de Honda

Marc Márquez confirme les progrès apportés par le châssis Kalex au Grand Prix de France, mais estime que des évolutions restent nécessaires pour rendre la Honda plus stable.

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Le Grand Prix de France a vu Honda utiliser pour la première fois le châssis développé avec Kalex, surtout connu pour sa présence en Moto2. Sans transfigurer le comportement de la moto, il a permis à Marc Márquez de trouver de meilleures sensations et notamment de mieux percevoir les décrochages. Sa course, comme celle de Joan Mir, s'est cependant conclue sur une chute et pour l'octuple Champion du monde, des progrès restent nécessaires pour améliorer la stabilité et les performances de sa machine.

"Évidemment, le châssis fait une petite différence mais ce n'est pas la solution", estime Márquez. "Mir a utilisé ce châssis, c'est un Champion du monde et vous avez vu qu'il a eu du mal, il était derrière et il est encore tombé. Donc on a besoin de changer quelque chose à l'avenir pour être performants, pour que ce soit plus sûr parce que tous les ans, tous les pilotes Honda sont en tête du classement des chutes."

"Ce n'est pas que moi : Mir est tombé trois ou quatre fois à Jerez, trois fois ici, donc on doit continuer à travailler avec l'équipe pour progresser."

Márquez confirme néanmoins les progrès apportés par le châssis Kalex : "C'est vrai qu'[au Mans] c'était un peu mieux parce les grosses accélérations sont une force de mon style de pilotage. Je relève très vite la moto et je contrôle très bien les gaz [avec ce châssis]."

"C'est pour ça qu'on ne perdait pas trop de temps mais dans le deuxième secteur, on dépend de l'adhérence de la moto donc on y perdait beaucoup de temps, mais on n'en avait pas plus. Je demande naturellement des nouveautés pour corriger les faiblesses, mais ça ne dépend pas de moi."

Marc Marquez, Repsol Honda Team

Marc Márquez

Alberto Puig promet justement des évolutions à son pilote. Au-delà des performances apportées par le nouveau châssis, ce dernier marque surtout une nouvelle approche pour Honda, qui a accepté de s'ouvrir à des idées extérieures pour progresser. La marque avait déjà sollicité Kalex pour un bras oscillant en carbone et la coopération est amenée à se renforcer selon Alberto Puig, ce qui devrait mener à des évolutions pour les prochaines courses.

"Ce projet a été entamé il y a un moment, nous coopérons avec eux depuis longtemps", a souligné le patron de l'équipe Honda officiel sur le site du constructeur. "Maintenant on commence à voir le travail des derniers mois et je pense que c'est une première étape. Évidemment, il y a encore des éléments à améliorer, on ne peut pas changer une chose comme un châssis en cinq minutes. Il y a du travail et nous allons faire des progrès."

"Il faut continuer à analyser toutes les informations des premières courses, continuer à comprendre la direction à suivre et continuer à travailler pour apporter des choses au Mugello et dans les courses suivantes", a résumé Puig.

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent Ducati "frustré" que Bagnaia n'ait pas pu confirmer après Jerez
Article suivant Pol Espargaró vise un retour avant la pause estivale

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse