MotoGP
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
51 jours
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
58 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
72 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
79 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
93 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
128 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
142 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
156 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
171 jours
02 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
178 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
199 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
205 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
220 jours
20 nov.
-
22 nov.
Prochain événement dans
227 jours
27 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
234 jours

Márquez : "La concurrence fait progresser la moto et l'équipe"

partages
commentaires
Márquez : "La concurrence fait progresser la moto et l'équipe"
Par :
17 sept. 2018 à 12:26

Le leader du championnat accueille avec optimisme l'arrivée de Jorge Lorenzo chez Honda l'an prochain, et estime qu'un pilote d'un tel calibre permettra à son équipe de se surpasser encore plus.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le deuxième Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le poleman Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Jorge Lorenzo, Ducati Team

C’est un futur duo qui fait d’ores et déjà saliver plus d’un fan de MotoGP : l’alliance de Marc Márquez et de Jorge Lorenzo l’an prochain au sein de l’équipe Repsol Honda !

Le choix de cette association est en effet particulièrement audacieux de la part du constructeur japonais, en cela qu’elle va mettre aux prises deux des plus beaux palmarès de la discipline... mais aussi deux des caractères les plus trempés.

Cette décision pourrait même s’avérer à double tranchant, car elle peut très bien amener à une stimulation entre les deux hommes, tout comme elle peut déboucher sur une rivalité délétère au sein même du garage de la marque à l’aile dorée.

Aucune crainte pour Puig

Optimiste face à cette combinaison de talents, le team manager de l’équipe, Alberto Puig, préfère envisager la première option, pensant que les deux Espagnols sauront cohabiter dans une ambiance saine et qui profitera au développement de la RC213V.

"Si Lorenzo s’adapte à la moto, il ira vite, et Marc va trouver le moyen d’élever son niveau pour rester devant", certifie-t-il ainsi. "Cela va le transformer en un pilote encore plus complet. La présence de Lorenzo ne va rendre Márquez que meilleur. Je crois que Jorge va amener Marc à franchir cet ultime stade. Il n’y a qu’un grand rival qui puisse vous amener à faire ça, et Lorenzo est ce grand rival."

Lire aussi : 

Relancer la compétition en interne

Loin d'être effrayé par la perspective d'évoluer aux côtés de Lorenzo l'an prochain, Márquez partage au contraire l'avis de son patron. Quitte à risquer de voir sa souveraineté dans le garage Honda compromise en 2019, le quadruple Champion du monde pense que le recrutement du Majorquin ne peut qu'être bénéfique, et pousser les deux hommes dans leurs retranchements, le tout pour le bien de l'équipe.

"Quand ton coéquipier est rapide, c’est toute l’équipe qui en profite", confirme le numéro 93, qui a poussé pour évoluer l'an prochain avec un coéquipier qui puisse lui donner le change. Il est vrai que son actuel voisin de garage, Dani Pedrosa, qui quittera la catégorie reine à l'issue de la saison pour chapeauter le développement des futures machines KTM, accuse le coup cette année.

Face aux cinq victoires en 2018 de Márquez, le numéro 26 est quant à lui toujours à la recherche de son premier podium. Un manque de compétition en interne qui aurait pu, à terme, ne plus inciter son coéquipier à donner le meilleur de lui-même.

Lire aussi :

"C’est pour cela que j’ai demandé à Honda de signer un pilote qui était rapide", reprend ainsi Márquez. "Dans le garage, il y a cette rivalité qui se crée, vous pouvez voir qu’il y a des choses différentes qui se font selon le circuit sur lequel on se trouve, et il se peut que votre rival soit meilleur dans une partie. La concurrence dans un garage, cela fait progresser la moto et le pilote."

Bien malin celui qui pourrait affirmer qui prendra le dessus l'an prochain chez Repsol Honda. Mais ce qui est sûr, c'est qu'avec un tel line-up, la structure nippone s'est donné les armes pour se maintenir en tête du MotoGP lors des prochaines années.

Avec Oriol Puigdemont

Article suivant
Crutchlow : Miller ? Le talent mais pas la vie pour viser le titre

Article précédent

Crutchlow : Miller ? Le talent mais pas la vie pour viser le titre

Article suivant

Courir le lundi ? Une proposition qui déplace l'attention, selon Rossi

Courir le lundi ? Une proposition qui déplace l'attention, selon Rossi
Charger les commentaires