Márquez : Ce qui compte c'est comment on finit le championnat

Après avoir conforté sa place de leader du championnat, le pilote Repsol Honda avance prudemment vers la suite de la saison, sans toutefois masquer sa satisfaction face aux progrès accomplis.

Márquez : Ce qui compte c'est comment on finit le championnat
Victoire de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Victoire de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, vainqueur de la course
Marc Marquez, Repsol Honda Team, fête sa victoire sur le podium
Victoire de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le second Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Victoire de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Sur un circuit qui lui donnait quelques sueurs froides, Marc Márquez a frappé fort, dimanche, en s'imposant avec une large avance sur ses poursuivants. Après un solide week-end, il a réussi à conclure et, pour la première fois depuis qu'il partait de la pole position à Brno, le pilote espagnol a réussi à transformer l'essai, signant ainsi sa troisième victoire de la saison.

Les pilotes officiels Honda l'ont répété tout le week-end : le choix du constructeur nippon d'organiser une séance d'essais privés sur cette même piste de Brno pendant les vacances d'été était le bon et l'avantage a été évident dès l'entame du week-end. Leur doublé en course, dimanche, n'a fait que les conforter dans cette idée.

"On a appliqué la bonne stratégie, parce qu'on a fait un test ici pendant la pause estivale", rappelait Márquez à sa descente du podium. "On a fait un test important ici, on est arrivé en étant prêts en termes de réglages et de style de pilotage. C'était très important."

Désormais à la tête de trois victoires, autant que l'an dernier à pareille époque, le leader du championnat compte 14 points d'avance sur son plus proche poursuivant, contre 43 il y a un an. Le scénario a beau être différent, il ne peut que se réjouir d'avoir coché la case de Brno et grapillé quelques précieuses unités là où il ne s'y attendait pas forcément.

"On progresse pas à pas", constate-t-il. "Je sais que sur certains circuits on va avoir plus de mal et sur d'autres moins, mais cela ressemble un peu à l'année dernière : je ne suis pas très bien parti et puis ça s'est amélioré petit à petit. Je vais essayer de suivre le même chemin que l'année dernière, mais honnêtement cette année c'est très, très serré. L'important c'est que, sur une piste sur laquelle je perdais un peu de points, j'en ai gagnés."

"Aujourd'hui je ne sais pas pourquoi mais quand je me suis levé, j'ai dit : 'Je veux prendre des risques'. J'ai pris des risques à tous les niveaux et, au final, ce sont 25 points importants pour le championnat", résume-t-il.

Et maintenant un podium au Red Bull Ring ?

Le calendrier MotoGP prévoit d'enchaîner directement avec le Grand Prix d'Autriche, une autre course que Marc Márquez ne place pas parmi ses favorites de la saison. Cependant, là aussi, il espère faire mieux que l'an dernier et compte en cela sur ses récents progrès et sur les essais qui se tiennent ce lundi à Brno pour mettre toutes les chances de son côté.

"Avant tout, on va savourer cette victoire parce que toutes les victoires sont importantes. Ensuite on a un test important [lundi], où l'on a certains réglages à tester et certaines choses à essayer de mieux comprendre pour le Red Bull Ring. L'année dernière, c'est un circuit sur lequel on a été un peu en difficulté mais on était là, pas très loin. Je crois donc que si on progresse juste un petit peu, on peut se battre pour le podium, mais on verra. Pour le moment, on va savourer et vendredi, après les EL1 et les EL2, je vous dirai où on se situe."

Loin de s'emballer, le défenseur de la couronne avance pas à pas et porte une analyse aussi prudente que pragmatique sur sa position au championnat. "Bien entendu, c'est la meilleure façon d'entamer la seconde partie de la saison, mais le plus important, c'est comment on va la finir", sourit-il. "Il vaut mieux être devant et avoir 14 points d'avance. On a une petite avance, mais il vaut mieux l'avoir que de ne pas l'avoir."

partages
commentaires
Déception chez Tech3 après les erreurs commises en course

Article précédent

Déception chez Tech3 après les erreurs commises en course

Article suivant

Dovizioso admet deux erreurs : celle de son équipe et la sienne

Dovizioso admet deux erreurs : celle de son équipe et la sienne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de République Tchèque
Catégorie Dimanche - Course
Lieu Brno Circuit
Pilotes Marc Márquez Alentà
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa