Márquez croit pouvoir défier Ducati pour la victoire catalane

partages
commentaires
Márquez croit pouvoir défier Ducati pour la victoire catalane
Par :
16 juin 2018 à 16:24

Marc Márquez mènera la bataille face à Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso pour la victoire du Grand Prix de Catalogne.

Jorge Lorenzo, Ducati Team, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
La moto de Marc Marquez, Repsol Honda Team, après sa chute

Second sur la grille de départ du Grand Prix de Catalogne, Marc Márquez n'a cette fois pas dû réaliser de tour de magie pour éviter d'être désarçonné de sa moto. Mais symboliquement, le sauvetage fut de nouveau réel au terme de cette séance pour le leader du championnat du monde. Passé par la Q1 en raison de chronos en essais libres ne lui ayant pas octroyé de ticket direct pour la Q2, l'Espagnol a tout d'abord installé avec autorité son rythme en première partie de séance, avant de venir immédiatement se mêler à la lutte pour la pole position dans la phase finale.

Une lutte à laquelle on attendait bien entendu les pilotes Ducati, mais peut-être moins le représentant Honda, même si celui-ci assure qu'il n'était nullement inquiet de sa vitesse malgré le fait d'avoir dû passer par la Q1. En effet, sans ses chutes en EL2 et EL3, l'Espagnol aurait réalisé un temps selon lui suffisamment satisfaisant pour régler cette formalité.

"Ce n'est pas un week-end facile, mais on croit toujours en nous. Nous étions là. En EL3, avec les pneus neufs, j'ai chuté et n'ai pas fini le tour, mais j'étais bien. C'était aussi finalement bien de devoir passer par la Q1 et arriver chaud en Q2. J'avais des références et me sentais bien", indique-t-il avec une fraîcheur déconcertante.

Et même si le rythme de course semble annoncer un beau dimanche après-midi pour Jorge Lorenzo, Márquez pense disposer des ressources pour tenter de se confronter à son compatriote, auteur de sa première pole avec Ducati, en vue de la victoire.

"On souffre contre les pilotes Ducati et particulièrement Jorge. Mais nous sommes là, et on verra demain si l'on peut se battre pour la victoire. Au Mugello, je savais avant la course qu'on allait souffrir avec le pneu avant, mais ici je ressens mieux un peu mieux la limite et peux prendre un peu plus de risques ; c'est du compromis", commente le Champion du monde. "C'est difficile : tout a l'air glissant et Jorge est très rapide. Mais pourquoi pas ; nous ne sommes pas loin. Après les EL3, on donne l'impression d'être loin, mais en rythme de course, on a été là tout le weekend. Si je me sens bien, je pense qu'on peut [jouer la victoire, nldr]. Nous verrons."

 

Et à l'heure où beaucoup de pilotes se plaignent des difficultés d'adaptation aux pneus Michelin à Barcelone - jugés très durs ou provoquant des blocages de roues au freinage pour cause de surchauffe -, Márquez, qui aimerait certes aussi plus de ressenti sur le tracé de Catalogne, dit comprendre la situation.

"C'est dur d'avoir une bonne option pour toutes les motos et les pilotes, et que tout le monde soit heureux", annonce-t-il avec philosophie. "J'ai souffert avec l'allocation pneumatique au Mugello. Ici, c'est différent mais il est dur de sentir la différence entre les pneus à l'arrière. Mais je comprends la difficulté pour Michelin : il est compliqué d'amener des pneus appropriés avec une nouvelle surface. Mais c'est ce qu'on a et que l'on doit tous gérer."

Le départ du Grand Prix de Catalogne sera donné dimanche à 14h00. Retrouvez le programme complet ici.

Article suivant
La grille de départ du GP de Catalogne MotoGP

Article précédent

La grille de départ du GP de Catalogne MotoGP

Article suivant

En troisième ligne, Zarco reste confiant

En troisième ligne, Zarco reste confiant
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu