Márquez : "Effrayant quand vous voyez des gouttes sur votre visière"

partages
commentaires
Márquez :
Par : Willy Zinck
27 oct. 2018 à 08:41

Dans des conditions difficiles, l'Espagnol a décroché la pole en passant entre les gouttes lors de son premier run à Phillip Island.

Ses rivaux vont devoir se faire une raison : même fraîchement sacré, Marc Márquez ne compte pas baisser de rythme en cette fin de saison ! La preuve avec sa pole position ce samedi à Phillip Island, obtenue dans des conditions difficiles et très piégeuses.

Sitôt la Q1 terminée, un crachin est en effet venu perturber le déroulé de la dernière phase des qualifications. La piste, bien que déclarée sèche, comportait ainsi des plaques d'humidité par endroits. Un élément qui n'était pas des plus rassurants sur le circuit australien. 

Lire aussi:

D'ailleurs, Márquez n'a pas cherché le diable et s'en est tenu au temps qu'il avait effectué lors de sa première sortie, quitte à voir son meilleur chrono menacé par des pilotes plus téméraires en toute fin de séance.

"C'était très difficile de comprendre comment attaquer avec la moto, car ici on roule à plus de 200 km/h pour ainsi dire sur tout le tour, et c'est effrayant quand vous voyez des gouttes sur votre visière", a expliqué le poleman en conférence de presse.

Pas de prise de risques lors du second run

"Cela mis à part, j'ai réussi à faire un bon tour, et j'étais dans mon premier run lorsque j'ai fait mon temps en 1'29"1. C'était un tour très rapide. Avec le deuxième pneu, ce n'était pas si mal quand je suis sorti du garage, mais ensuite j'ai vu encore des petites gouttes, il commençait à pleuvoir un peu et je me suis dit que je n'allais pas prendre de risque. Si quelqu'un améliore, il améliore, mais demain c'est la course et la semaine prochaine nous en aurons encore une autre. En plus ici j'ai vu plein d'accidents, et c'est un endroit où il est facile de se blesser."

L'Espagnol s'est montré certes rapide en qualifications, mais ce sera une toute autre paire de manches demain lors de la course. L'adversité est en effet forte en Australie, et le numéro 93 a sa petite idée de qui pourra venir lui contester la victoire.

Le meilleur rythme de course pour Iannone selon Márquez

"Toutes les Honda rencontrent des difficultés ici, mais petit à petit nous avons fait du très bon travail avec l'équipe, avec tout le personnel japonais, et nous avons amélioré le feeling", reprend-il ainsi. "Maintenant, il semble que j'ai un rythme de course qui est très similaire à celui des autres. Il y a juste Iannone qui est plus rapide que tout le monde."

Néanmoins, les choix pneumatiques promettent d'être de nouveau déterminants demain, et pourraient rebattre les cartes dans la hiérarchie. "Nous allons voir, cela va être intéressant de choisir le meilleur pneu, et la course ici à Phillip Island est normalement longue et difficile", poursuit l'ibère. "Il faut donc aussi contrôler la température des pneus, en particulier de l'avant. C'est ce que nous allons essayer de faire pour nous battre pour le podium."

Márquez n'exclut pas par ailleurs une nouvelle course en peloton, comme celle qui avait eu lieu lors de la dernière édition en 2017. La météo incertaine pourrait en effet selon lui favoriser un tel scénario. "Tout dépend du choix de pneu arrière des concurrents. Pour moi, ce n'est toujours pas clair. La météo va aussi être un autre point d'interrogation, car si c'est très venteux il est plus difficile de creuser l'écart. On peut avoir une course similaire à celle de l'an passé." 

 
Article suivant
Miller sur piste humide : "Le paquet sur la table et voir si on en a"

Article précédent

Miller sur piste humide : "Le paquet sur la table et voir si on en a"

Article suivant

Deuxième, Viñales a laissé échapper la pole dans le dernier secteur

Deuxième, Viñales a laissé échapper la pole dans le dernier secteur
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Qualifications
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions