Márquez frappe un grand coup en changeant de réglages

Marc Márquez s'élancera dimanche de la pole position, après avoir battu de plus d'une demi-seconde le record absolu d'Aragon, qu'il avait lui-même établi l'an dernier.

S'il avait laissé les rênes de la première journée à ses adversaires du camp Yamaha, le pilote Honda a montré aujourd'hui qu'il avait de la réserve. Après avoir repensé ses réglages, il a frappé un grand coup dès la première séance du jour qu'il a dominée avec près de trois dixièmes d'avance.

En délicatesse hier avec ses freinages, Márquez se félicite des progrès accomplis dès ce matin : "On a beaucoup progressé. Hier on est parti des réglages de base que l'on avait l'an dernier et on a vu que ça ne fonctionnait pas. Aujourd'hui on est revenu à la base normale de cette année. On a fait ce changement ce matin et on a beaucoup progressé."

Désormais plus compétitif, il a répété sa suprématie en qualifications. Son premier tour lancé aura été décisif, ce dont il ne peut que se féliciter car les deux suivants l'ont vu commettre des erreurs. Une petite faute, d'abord, qui ne lui a coûté qu'une éventuelle amélioration de son chrono, puis une grosse qui l'a envoyé au tapis dans son dernier tour.

"Cette qualification a été compliquée. Initialement on avait prévu de n'utiliser que deux pneus arrière, mais quand j'ai vu que le chrono que j'ai signé avec le premier était très rapide, j'ai changé de plan," explique le pilote Honda, finalement qualifié grâce à son premier tour lancé.

"Je ne m'attendais pas à signer ce temps dès mon premier tour et ça a été une belle surprise! J'ai fait une petite faute avec mon deuxième pneu et je n'ai pas pu améliorer mon chrono," poursuit-il, admettant que c'est en voyant Jorge Lorenzo se montrer se plus en plus pressant qu'il a tenté une troisième attaque. Et d'expliquer sa faute : "Avec mon troisième pneu, je suis entré trop fort dans le mauvais virage et j'ai subi une petite chute."

Cette chute n'a en aucun cas remis en cause la place de leader que s'est octroyée Marc Márquez. Mais au-delà de cette pole position et de ce nouveau record, son véritable objectif c'est bel et bien la victoire. "Je suis content parce que j'ai un bon rythme. Je me sens prêt à me battre pour la victoire. Mais demain le simple fait de monter sur le podium sera difficile," estime-t-il. "Jorge et Dani [Pedrosa] semblent très forts et Valentino [Rossi] va certainement progresser demain, si bien que même le podium pourrait être compliqué."

Un podium difficile à atteindre?

Une chose paraît certaine à ce stade du week-end : pour atteindre le podium, il faudra savoir être économe avec ses pneus, notamment la gomme arrière dont une forte dégradation est attendue pendant la course. "Apparemment, tout le monde va utiliser le même pneu, le medium à l'avant et le soft à l'arrière. La clé sera peut-être de bien gérer ses pneus. Mais, étant donné que Jorge a l'habitude de s'échapper dès le départ, il faut attaquer!" rappelle Márquez.

Dani Pedrosa ne partage pas tout à fait l'enthousiasme de son coéquipier et doit se contenter de la cinquième place sur la grille, après avoir néanmoins dominé la quatrième séance d'essais libres à la mi-journée. Mal à l'aise avec l'avant de sa machine en qualifications, le Catalan a manqué de chuter à plusieurs reprises et s'en est trouvé quelque peu bridé.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Aragon
Sous-évènement Qualifications
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Résumé de qualifications
Tags chute, pole position, qualifs, record