Márquez juge intéressant le "nouveau concept" de la Honda

Une nouvelle Honda a été testée pour la première fois mardi à Misano, premier pas vers la tentative de résolution des problèmes, de traction notamment, qui perturbent la saison du constructeur japonais.

Márquez juge intéressant le "nouveau concept" de la Honda

Honda a fait débuter en piste un prototype qui n'est pas passé inaperçu, mardi à Misano, avant-goût de la version 2022 de la RC213V. Après un premier roulage confié au pilote essayeur Stefan Bradl, qui a bouclé 34 tours en matinée malgré des conditions humides, c'est Marc Márquez qui a pris le guidon de la nouvelle machine.

Le pilote espagnol a partagé son programme avec la Honda de cette année, cumulant au total 47 tours, mais ce qui a véritablement attiré l'œil sont les moments qu'il a passés au guidon de cette RC213V dont les différences sont notables avec la version actuelle. L'aéro est la première nouveauté frappante de cette moto, avec notamment une entrée d'air verticale sur la face avant et des larges ailerons qui partent vers le bas.

"On a essayé une nouvelle moto, on ne sait pas si c'est celle de 2022 mais c'est en tout cas une nouvelle moto, un nouveau concept. C'était intéressant. C'était la première fois qu'elle prenait la piste, donc on a eu beaucoup à faire. J'ai passé beaucoup de temps au stand, sans faire beaucoup de tours", a expliqué Márquez auprès du site officiel du MotoGP.

Lire aussi :

Au cœur d'une période compliquée pour Honda, où la mauvaise direction prise dans le développement de la moto depuis l'an dernier ne fait plus de mystère pour personne, Márquez assure que ce nouveau prototype a du bon, sans toutefois se risquer à en dévoiler les détails.

"Globalement je suis content de cette journée parce qu'on a essayé une nouvelle moto, mais il nous reste beaucoup à faire", a-t-il précisé, auteur du 15e temps du jour. "C'est un grand pas dans les deux directions. Dans certains domaines elle va dans une très bonne direction, et dans certains autres domaines il manque encore beaucoup."

"Mais on a besoin de comprendre l'équilibre de la moto, les réglages et beaucoup de choses, car il y a beaucoup de nouvelles pièces. Il n'y a pas qu'une chose, c'est quelque chose de gros et on n'a fait que quelques tours pour le moment. Et puis je devais faire attention à bien rester sur la moto, car on n'en a qu'un exemplaire et c'est important de rouler et de continuer à avancer."

"Je ne peux pas dire où je ressens les plus gros progrès. Cette année, notre point faible c'est la sortie des virages, le grip et l'accélération, et c'est là-dessus qu'on travaille pour essayer de progresser", a ajouté le champion espagnol, contournant habilement les questions appelant à plus de précisions. "Dans certains domaines je ressens des progrès, et dans d'autres domaines je sens aussi des points faibles. Il est impossible d'avoir la moto parfaite."

Les essais se poursuivent ce mercredi, et ce sera cette fois au tour de Pol Espargaró de se faire une idée de ce nouveau prototype. Mardi, l'Espagnol s'est concentré sur son style de pilotage et l'évaluation d'idées sur lesquelles les week-ends de course ne lui laissent pas le temps de travailler. Auteur du deuxième temps du jour, il a amélioré de près de trois dixièmes le chrono qu'il avait posté samedi en qualifications, mais c'est sur son rythme qu'il a enregistré les progrès à ses yeux les plus importants.

partages
commentaires

Related video

Test Misano, J1 - La préparation de 2022 est lancée !

Article précédent

Test Misano, J1 - La préparation de 2022 est lancée !

Article suivant

Fernández et Gardner entre récompense et début du travail

Fernández et Gardner entre récompense et début du travail
Charger les commentaires