Márquez - L'annulation du Grand Prix a été envisagée

Marc Márquez a révélé que le Grand Prix de Catalogne aurait pu être annulé, suite au décès de Luis Salom pendant les essais de la catégorie Moto2.

Márquez - L'annulation du Grand Prix a été envisagée
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Des fleurs à la mémoire de Luis Salom, SAG Racing Team
Officiels et pilotes à l'emplacement de la chicane qui remplace le virage n°12
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Officiels et pilotes à l'emplacement de la chicane qui remplace le virage n°12
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Présent vendredi en Commission de sécurité, le pilote officiel Honda a pris part aux longues discussions menées à peine deux heures après l'accident mortel du Majorquin.

"Dans un premier temps, on a envisagé d'annuler la course parce que c'est un moment difficile", a-t-il fait savoir, "mais Carmelo [Ezpeleta] a appelé la famille et ils étaient d'accord de poursuivre le Grand Prix. Je pense aussi que si Salom était là, il voudrait courir."

La suite des discussions a porté à modifier le tracé pour ne plus emprunter le virage n°12, théâtre de l'accident, et pour adapter la configuration du tracé de F1 aux exigences des motos. Les travaux réalisés vendredi soir sur la base des constatations faites sur place dans l'après-midi auront été déterminants. "Hier, tous les pilotes étaient d'accord sur le fait que, s'il n'y avait pas eu de changements sur ce virage, on aurait annulé [le Grand Prix]", a souligné le pilote espagnol.

À l'instar de d'autres pilotes, Marc Márquez regrette que le plateau MotoGP n'ait pas été au complet pour aborder ces sujets. "Hier, on était le même nombre de pilotes que d'habitude (dix, ndlr). Normalement, on est toujours autour de neuf ou dix", a-t-il fait savoir.

"Je pense que si on a l'opportunité d'y aller et d'améliorer la sécurité des pistes, tous les pilotes devraient y aller. Sur certaines pistes, on ne parle pas beaucoup et c'est fait en 15 minutes, mais sur certains circuits c'est important et on est là pour essayer de donner notre avis."

"Bien entendu, c'est un week-end difficile pour tout la famille MotoGP, mais il faut continuer, on doit courir", a tenu à souligner Marc Márquez. "Ce qui compte, c'est qu'avec la Commission de sécurité on a fait un changement important sur la piste, qui aide beaucoup la sécurité."

partages
commentaires
Pour Lorenzo, les grandes décisions devraient être prises en commun
Article précédent

Pour Lorenzo, les grandes décisions devraient être prises en commun

Article suivant

Pedrosa - "Nous avons perdu un pilote, cela dépasse tout le reste"

Pedrosa - "Nous avons perdu un pilote, cela dépasse tout le reste"
Charger les commentaires