Márquez, un nouveau succès et un break confirmé au championnat

partages
commentaires
Márquez, un nouveau succès et un break confirmé au championnat
Par : Willy Zinck
15 juil. 2018 à 15:14

L'Espagnol s'est de nouveau imposé sur le Sachsenring, renforçant encore un peu plus son statut d'homme fort au championnat.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, le troisième, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Et de neuf pour Marc Márquez ! Cette fois encore, le Grand Prix d'Allemagne n'aura pas échappé au pilote Honda, qui a su gérer parfaitement sa course pour s'assurer d'une nouvelle victoire confortable sur le Sachsenring.

Ni les Ducati de Jorge Lorenzo et Danilo Petrucci en début de course, ni la Yamaha de Valentino Rossi en fin d'épreuve, n'auront réussi à renverser une domination de l'Espagnol qui dure à présent depuis huit ans.

Tout le monde s'attendait à ce que les pneus jouent un rôle décisif ce dimanche dans la Saxe et, fort heureusement pour le quadruple Champion du monde, une amélioration de dernière minute dénichée lors du warm-up ce matin lui a permis de se reposer sur le composé le plus tendre proposé par Michelin ici, et donc de bénéficier d'un maximum de performance sans toutefois craindre une chute spectaculaire de l'adhérence dans la seconde partie de l'épreuve.

Recours au pneu soft en course

"Déjà lors du warm-up, j'ai essayé de travailler pour trouver le bon feeling et pour économiser les pneus, et pour voir quels étaient les temps au tour", a expliqué le vainqueur du jour en conférence de presse. "J'ai juste essayé de ménager le pneu arrière en début de course, et de rouler dans la fenêtre haute des 1'21 ou dans la fenêtre basse des 1'22. Mais ensuite, j'ai vu que Valentino revenait sur moi, donc je me suis dit qu'il était temps d'utiliser tout le potentiel du pneu. Au final j'ai fait le meilleur tour au 22e passage, ce qui est incroyable parce que d'habitude les pneus se dégradent très rapidement."

Il est vrai que le simple recours au pneu soft à l'arrière était en soi risqué, mais l'Ibère a su parfaitement ajuster son pilotage lors de la course pour prévenir une dégradation trop importante de sa monte.

Un choix qui découle d'une étude approfondie tout au long du week-end du comportement des différents pneus alloués. "J'ai choisi le pneu soft à l'arrière parce que durant tout le week-end j'ai travaillé sur la distance de course", reprend-il. "Pour une raison ou pour une autre, j'ai eu l'impression que le medium était plus tendre que le soft. C'est quelque chose d'étrange à dire. C'est pour cette raison que je me suis ravisé sur le pneu soft. Dès le warm-up, j'ai pu constater que la dégradation était là, mais elle était régulière. En fin de course, j'avais quelque chose en plus, et je ne peux même pas dire que j'ai senti l'usure en tant que telle. J'ai juste essayé de maintenir l'écart avec Valentino, sans aller dans mes retranchements."

Comme il avait déjà eu l'occasion de le mentionner plus tôt dans le week-end, ce Grand Prix d'Allemagne aura probablement été l'un des plus durs auxquels il a participés jusqu'ici. Et ce en dépit de son palmarès hors-norme sur le tracé allemand.

Mais la RC213V dans sa version de 2018 a ceci de particulier qu'elle a atténué ses qualités premières, mais aussi ses défauts, pour devenir une machine très homogène et capable de se montrer compétitive sur tous les tracés visités par le MotoGP.

Des vacances paisibles à l'horizon pour Márquez

"Nous avons été plus en difficulté que d'habitude ici", reconnaît Márquez. "Mais à l'inverse cette année on a fait mieux sur des circuits peu favorables, comme au Mans ou à Assen. Dans l'ensemble, nous avons donc trouvé un compromis et nous sommes plus rapides."

Márquez, Rossi, Viñales, c'est donc le top 3 de cette neuvième manche de la saison. Et c'est aussi le top 3 au championnat, alors que la discipline vient d'arriver à mi-parcours en 2018 et que les pilotes, ainsi que tout le paddock, vont pouvoir prendre un repos bien mérité avant une reprise des hostilités dans trois semaines à Brno.

Mais avec 46 points d'avance, soit près de deux victoires de garde par rapport à Valentino Rossi, Márquez peut prendre congé avec la satisfaction du travail accompli, et d'une certaine marge avec laquelle jouer lors des dix prochaines manches qui s'annoncent. "C'est bien sûr un nouveau succès ici sur le Sachsenring", sourit-il. "Mais encore une fois, il semble que chaque année ce soit de plus en plus difficile. Je suis content de prendre 25 points et de partir en vacances sur une victoire."

Prochain article MotoGP
Viñales, troisième : "Vraiment pas satisfait"

Previous article

Viñales, troisième : "Vraiment pas satisfait"

Next article

L'Allemagne, "meilleure course" de Rossi cette saison

L'Allemagne, "meilleure course" de Rossi cette saison
Load comments

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Course
Lieu Sachsenring
Pilotes Marc Márquez Shop Now
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions