Márquez : deux nouvelles motos, mais interdiction de tomber !

partages
commentaires
Márquez : deux nouvelles motos, mais interdiction de tomber !
Par : Léna Buffa
21 nov. 2018 à 18:47

Le pilote Honda a poursuivi le test des deux évolutions de motos fournies par le constructeur pour la séance de Valence, avec à la clé des sensations intéressantes.

La moto de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

À l'instar du programme qu'il a mené hier, Marc Márquez a partagé son temps aujourd'hui encore entre deux évolutions de motos, qu'il a pu comparer à celle avec laquelle il courait le week-end dernier. Deux RC213V laboratoires, donc, qui permettent au Champion du monde de collecter des données sur plusieurs nouveautés de taille et de fournir ainsi aux ingénieurs la matière qui leur permettra de faire les bons choix pour la saison prochaine. 

Le pilote espagnol a notamment testé deux évolutions moteurs grâce à ces motos. "Il s'agissait de deux nouveaux moteurs, mais avec des spécifications différentes", explique-t-il, détaillant des évolutions à tous les niveaux : "Quand il s'agit du moteur, on parle surtout du couple. La durabilité, mais aussi la souplesse, toutes ces choses. Ce n'est pas seulement le couple : c'est là-dessus que l'on doit se concentrer car parfois, lorsque l'on essaie un nouveau moteur, on ressent plus de couple, mais il faut ajuster plein de choses au niveau de l'électronique." 

Lire aussi:

"Nous n'avons pas seulement testé le moteur, mais aussi le châssis et maintenant il est temps d'analyser et d'essayer de faire un autre pas en avant à Jerez", poursuit le pilote Honda, qui quitte Valence avec une petite préférence : "Il semblerait que la dernière évolution que nous avons amenée ici est celle qui fonctionne le mieux. Mais il y a encore quelques évolutions prévues au programme et qui vont arriver."

Pas question de se faire mal

Bien qu'il ait longtemps mené le classement du jour, et qu'il ait donné un dernier coup de collier en fin de séance, le Champion du monde est resté un peu sur la retenue, sachant qu'il doit à tout prix éviter les chutes compte tenu de la fragilité de son épaule, bientôt opérée.

"Je pense que nous avons bien travaillé car aujourd'hui, je me suis immédiatement senti vraiment rapide et solide. Mais je suis resté là dans les temps car il m'était interdit de tomber, par rapport à ma condition physique. Sinon, l'équipe m'aurait tué ! [rires] Mais c'était juste du pilotage, de la concentration sur les choses essayées."

 

"À la fin de la séance, la piste était bien, j'aurais pu monter un pneu neuf et tenter de faire un temps, mais je suis sorti pour tester des choses, pas pour faire un tour rapide", poursuit-il. "Ça n'était pas le jour pour ça. J'avais interdiction de tomber, l'équipe me l'a dit : si je tombais, je n'allais pas à Jerez ! On m'a menacé de sanction si je cassais l'une des nouvelles motos."

"J'y suis allé calmement et à la fin j'ai testé des choses qu'il restait. Je n'ai pas pu tout essayer, la liste était assez longue parce qu'hier on a fait peut de tours et aujourd'hui on a commencé tard", ajoute l'Espagnol. "C'était une journée positive. Nous avons collecté beaucoup d'informations. Il y a encore beaucoup de choses à faire progresser, mais je pense que nous sommes sur la bonne voie."

Sur la bonne voie, oui, car il semble que ces nouveautés règlent le manque de sensation qu'il cherche à gommer avec l'avant de la moto. "On dirait, pas à pas", confirme-t-il. "Aujourd'hui, c'est le premier jour où j'ai pu rouler avec le pneu avant medium, qui était le composé P, or durant la saison je n'étais pas en mesure de rouler avec ce mélange. Même si c'est vrai qu'il est trop tendre pour moi, passer au dur était un trop gros risque que je ne voulais pas prendre. Mais c'est positif, car avec l'autre châssis, il était impossible de piloter avec ces composés et aujourd'hui, j'ai été en mesure de rouler toute la journée avec ce mélange."

Suite de ce programme la semaine prochaine à Jerez, après quoi il sera donc temps de prendre un peu de repos et de requinquer une épaule bien mal en point.

Avec Guillaume Navarro et Germán Garcia Casanova

 

Article suivant
Ducati : des nouveautés "intéressantes" aux yeux de Dovizioso

Article précédent

Ducati : des nouveautés "intéressantes" aux yeux de Dovizioso

Article suivant

Zarco : "À un moment donné, ça va payer"

Zarco : "À un moment donné, ça va payer"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test Valence
Catégorie Mercredi
Lieu Valencia
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa