Márquez - "On n'est pas des machines, on fait parfois des erreurs"

partages
commentaires
Márquez -
Par : Léna Buffa
23 oct. 2016 à 09:50

Titré avec trois courses d'avance sur la fin du championnat et seul pilote à avoir rallié l'arrivée de toutes les courses jusqu'à présent, Marc Márquez a vu sa saison parfaite connaître un coup d'arrêt en Australie.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
La chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
La chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Chute de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

L'Espagnol est pourtant apparu très à l'aise durant les neuf premiers tours de course, affichant le meilleur rythme sur la quasi-totalité des tours qu'il a bouclés. C'est ainsi qu'il s'était constitué deux secondes et demi de marge sur Cal Crutchlow, qu'il pensait pouvoir contrôler malgré les quelques dixièmes revenus à l'avantage de l'Anglais sur cette phase de la course.

Tout s'est arrêté dans le 10e tour, lorsque la roue avant de la Honda n°93 a décidé de se faire la belle et d'envoyer son pilote au tapis dans un virage n°4 qui en piégé plus d'un ce week-end. "Toute l'année, j'ai été très concentré sur le pneu avant, sur la limite, or quand tu as déjà atteint ton objectif d'être champion, tu as beau essayer d'être le même, tu pilotes différemment. Tu pilotes plus en confiance, tu penses que la limite est plus loin", explique Marc Márquez.

"Au final, c'était entièrement de ma faute. J'ai freiné trop tard. Je l'ai senti, mais j'ai essayé de rester sur la piste au lieu d'élargir un peu et c'était une erreur puisque j'ai perdu l'avant", reconnaît le pilote espagnol, moins modéré sur cette course qu'il ne l'a été durant toute cette saison, où sa régularité s'est justement avéré être un paramètre déterminant.

"Je suis désolé pour le team, parce qu'ils ont fait un travail incroyable ce week-end. Je suis désolé aussi pour Honda, mais on n'est pas des machines, on peut parfois faire des erreurs", souligne le champion de 23 ans. "Quand ton objectif est déjà atteint et que tu as déjà le titre, tu peux facilement faire des fautes. Aujourd'hui j'étais très en confiance, je prenais du plaisir sur la course, mais au final j'ai fait une erreur."

Cette faute parfaitement assumée sonne aujourd'hui comme une nouvelle leçon pour le jeune Márquez, parfaitement conscient que sa prudence des derniers mois est beaucoup plus payante. "On apprend de ses fautes, mais la confiance en plus que vous donne votre corps c'est quelque chose d'encore plus difficile à contrôler", suggère-t-il, promettant toutefois : "On va essayer de changer ça pour la prochaine course. C'est important aussi pour l'année prochaine, ça veut dire 'Eh, Marc, garde la même mentalité et essaye d'être prudent'. Il faut voir le côté positif."

Ce premier abandon de la saison ramène l'avance de Márquez au championnat à 57 points. Au Championnat Constructeurs, elle ne change rien pour Honda, qui profite tout autant de la victoire de Crutchlow. En revanche, en s'ajoutant à l'abandon de Nicky Hayden, elle pèse lourd au Championnat Teams : Repsol Honda perd 30 points sur Yamaha et n'a plus que 21 unités de marge à l'heure d'aborder les deux dernières manches, qui mettent en jeu 90 points.

Polo Honda Marc Marquez
Polo Honda Marc Marquez, en vente sur Motorstore.com
Prochain article MotoGP
Lorenzo - "Je suis plus en difficulté que les autres pilotes Yamaha"

Previous article

Lorenzo - "Je suis plus en difficulté que les autres pilotes Yamaha"

Next article

Cal Crutchlow "terrifié" par la chute de Márquez

Cal Crutchlow "terrifié" par la chute de Márquez

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Dimanche - Course
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Marc Márquez Shop Now
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions