À Phillip Island, le plus grand ennemi de Márquez sera intime

partages
commentaires
À Phillip Island, le plus grand ennemi de Márquez sera intime
Par : Willy Zinck
25 oct. 2018 à 07:25

Délesté de toute pression suite à son sacre la semaine dernière, l'Espagnol ne veut pas reproduire les erreurs de 2014 et de 2016, où il s'était montré trop intrépide en piste pour finalement chuter en course.

Marc Márquez arrive en Australie tout auréolé d'un cinquième sacre en MotoGP, acquis de haute lutte la semaine dernière face à Andrea Dovizioso au Japon. Son objectif principal atteint cette saison, l'Espagnol pourrait donc bien, comme l'a pressenti Cal Crutchlow dès la conférence de presse post-course à Motegi, devenir d'autant plus intenable sur les trois dernières manches.

Mais de l'avis même de l'intéressé, son plus grand ennemi ce week-end sera bel et bien intime. Le numéro 93 s'est en effet déjà retrouvé à deux reprises dans pareille position en Australie, en 2014 et 2016, à chaque fois suite à l'obtention d'un titre.

Lire aussi :

Et à chaque fois, le même scénario : une chute en course alors qu'il semblait largement en mesure de signer la victoire. Dans ces conditions, l'essentiel sera donc de ne pas se voir trop beau et de garder la tête froide durant tout le week-end.

"La tactique, c'est de me concentrer sur moi-même", avance Márquez. "En 2014, j'avais gagné [le titre] à Motegi et je me disais que je pouvais tout gagner, et finalement j'ai chuté en course. En 2016, j'ai commencé à me sentir différemment, mais cela ne m'a pas empêché encore de chuter en course."

Un historique et un contexte favorable à Phillip Island

Alors, même si l'Espagnol emploiera sans doute une approche plus timorée ces prochains jours, attention aussi à ne pas l'exclure de la lutte pour la victoire. Il faut en effet se souvenir de son niveau de performance l'an dernier, lorsqu'il avait remporté la victoire au terme d'une course très tactique. Le tracé de Phillip Island n'est par ailleurs que bien peu favorable aux Ducati, seules machines à pouvoir contester la victoire à l'ibère.

Lire aussi :

Pour le moment, donc, place à la concentration pour le pilote Honda, qui a finalement très peu eu le temps de célébrer son dernier titre depuis dimanche dernier. De son propre aveu, cela attendra la fin de saison, car pour le moment il reste trois courses à disputer, et deux autres sacres au championnat des constructeurs et des équipes à aller chercher. "Bien sûr j'ai été content, mais je me sens déjà différent à présent", assure-t-il ainsi. "J'ai eu pas mal de temps pour célébrer cela. Maintenant, il est temps d'être concentré ici à Phillip Island."

"Je dois donc essayer de me contrôler durant tout ce week-end. C'est un circuit que j'apprécie, que j'aime, et à présent je me sens plus relax. Mon approche va être la même que celle de la saison 2019, je veux dire par là que je vais essayer de me concentrer, et d'essayer des choses pour la saison prochaine."

Article suivant
Bautista, remplaçant de Lorenzo : "Je sais être fort en course"

Article précédent

Bautista, remplaçant de Lorenzo : "Je sais être fort en course"

Article suivant

Rossi : Battre Dovizioso en Australie serait important au championnat

Rossi : Battre Dovizioso en Australie serait important au championnat
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Catégorie Jeudi
Lieu Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Preview