Márquez, poleman surprise en Autriche

Le pilote espagnol a signé sa troisième pole position consécutive, et la cinquième de la saison. De quoi s'avancer confiant en vue de la course.

Hypothèse peu envisageable avant le début du week-end, la possibilité de voir une Honda, et plus précisément celle de Marc Márquez, s'élancer dimanche depuis la pole position avait gagné en crédibilité au fil des séances d'essais libres.

Celle-ci s'est finalement concrétisée samedi après-midi, avec un meilleur temps signé par le numéro 93, et avec la manière puisque il devance les deux Ducati officielles, initialement favorites sur le Red Bull Ring.

Le bond en termes de performance est particulièrement flagrant chez Honda, même si la maestria de Márquez n'est pas pour rien dans ce résultat final, alors que son coéquipier Dani Pedrosa a davantage piétiné, en ne réalisant que le huitième chrono des qualifications. 

"Pour le moment, je me sens bien mieux que l’an dernier sur ce circuit, c’est le plus important", confirme ainsi le triple Champion du monde. "On souffrait pour être dans le top 5, et là on a le rythme, on a essayé beaucoup de choses et on a une bonne base. Je suis confiant pour demain."

Changement total d'équilibre sur la Honda

L'an passé, Márquez avait dû se contenter de la cinquième place sur la grille, en étant certes diminué après s'être déboîté l'épaule quelques heures plus tôt. Mais les progrès apportés à sa RC213V sont remarquables, comme en témoigne sa vitesse de pointe cet après-midi : 310,8 km/h, soit plus de trois km/h de mieux qu'en 2016 !

Une vitesse de pointe accrue rendue possible par un changement total d'équilibre de sa machine. "Ce week-end, avec ce nouveau carénage, on ne perd pas en accélération et on reste avec nos adversaires", souligne-t-il. "L'équilibre de la moto est très bon. L’an dernier, je perdais bien plus, mais on avait des ailerons, c'était un équilibre totalement différent. Cette année, je me sens mieux, et je perds à d’autres niveaux, où je souffre un peu, mais j’essaie d’adapter mon style, et je suis très heureux d’avoir le rythme ici."

Márquez a donc remporté la première bataille du week-end, mais il sait que le plus dur reste encore à faire demain en course, avec Andrea Dovizioso et Jorge Lorenzo qui partagent avec lui la première ligne, et n'auront qu'une idée en tête : renouveler le doublé réalisé l'an passé en Autriche.

Cette menace, le pilote Honda en a bien conscience, au même titre que d'autres paramètres qui rentreront sans nul doute en ligne de compte demain lors de la course. "On dirait aussi que les pilotes Ducati ont un bon rythme ici, et particulièrement Dovizioso", souligne-t-il. "On verra aussi le temps, on dirait qu’il fera plus chaud, et bien choisir le pneu arrière sera le plus important."

Les choix pneumatiques promettent en effet d'être déterminants demain. "Le medium a vraiment un bon potentiel à l’arrière, mais je me sens bien aussi avec les pneus usés", reprend Márquez, confiant de poursuivre sur sa lancée. "Et être en pole après Brno, ça me donne un bon état d’esprit. Mais c’est demain la course, et c’est là qu’il faudra être compétitif. Un podium serait un super résultat, mais on dirait actuellement que je peux me battre pour la victoire."

Avec Guillaume Navarro

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Autriche
Sous-évènement Qualifications
Circuit Red Bull Ring
Pilotes Marc Márquez
Équipes Repsol Honda Team
Type d'article Réactions