Pour Márquez, la 1re ligne aurait la saveur d'une pole

partages
commentaires
Pour Márquez, la 1re ligne aurait la saveur d'une pole
Par : Léna Buffa
16 mars 2018 à 22:27

Estimant que les Ducati seront difficiles à battre sur un tour lancé, le pilote Honda veut principalement porter son attention sur la course.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Vainqueur une seule fois au Qatar depuis son accession à la catégorie MotoGP il y a cinq ans, Marc Márquez n'entretient pas de relation privilégiée avec la piste de Losail, qu'il en vient à considérer comme l'une des plus difficiles de la saison pour lui. Mais on ne pourra jamais reprocher au champion espagnol de ne pas s'accrocher, et ses efforts ce vendredi ont une nouvelle fois été louables, notamment son attaque en début d'EL2, lorsqu'en quelques tours à peine il a rappelé à quel point il pouvait être mordant.

Le verdict final de cette journée le place cependant au sixième rang, battu par un groupe de trois Ducati et deux Suzuki dans un classement très serré. Rien de surprenant à cela, selon lui : "C'est plus ou moins ce que l'on a vu sur les tests de pré-saison. Peut-être que Lorenzo a été beaucoup plus rapide que pendant la pré-saison, mais Rins était déjà rapide, Petrucci avait fait un très long run… Tout le monde est là."

"Il faut que l'on contrôle attentivement le rythme de course, c'est le plus important", souligne le pilote Honda. "Bien sûr, sur cette piste les Ducati sont très, très fortes sur un tour, mais ça a toujours été le cas. Ils étaient très rapides aussi ces dernières années, même quand la moto n'était pas parfaite. Les battre sur un tour sera donc difficile", concède-t-il. "Ils sont toujours très rapides sur cette piste. Aujourd'hui trois Ducati étaient devant, et il y a aussi les Suzuki. J'ai suivi Rins et il était très rapide."

Márquez, 45 poles en MotoGP, a-t-il déjà tiré un trait sur l'idée de remporter les qualifications samedi ? "Il faut être réaliste. On ne peut pas se mettre un bandeau sur les yeux et dire qu'aujourd'hui je suis sixième parce que je n'ai pas poussé. Oui, j'ai poussé. Nous savons que ce circuit est l'un des plus difficiles pour les Honda en général, et particulièrement pour moi. Si demain nous sommes sur la première ligne, ce sera comme une pole. Je vais essayer d'y être [en première ligne], ou bien sur la deuxième ligne, pour essayer de ne pas perdre de terrain sur ceux de devant."

Battre les Ducati sur le tour lancé semble, certes, compliqué aux yeux du Champion du monde en titre, néanmoins il n'a pas encore baissé les bras en ce qui concerne la performance à produire sur les 22 tours de la course, dimanche soir.

"Il faut qu'on essaye de régler nos problèmes. Je sais que ça n'est pas la meilleure piste pour nous, mais il y a deux semaines, pendant le test, il semblait que le premier jour était pour une marque, et puis le deuxième jour c'était une autre marque, le troisième encore une autre… Il faut être prudent, essayer d'être régulier et d'être là chaque jour."

Un moteur plus puissant, et ça se voit

Si Losail est une piste amie des Ducati, c'est aussi qu'il s'agit de l'une de celles qui font le plus la part belle à la vitesse de pointe. Or, bien que les Desmosedici ait conservé leur avantage en ce sens aujourd'hui, les Honda officielles ont réalisé une belle progression. Dans le cas de Márquez, plus de 10 km/h ont été gagnés en comparaison de l'an dernier, un signe qui ne trompe pas quant aux progrès réalisés sur le moteur de la RC213V.

"Nous avons remarqué que dans la ligne droite principale, notre vitesse de pointe était plus proche de celle des Ducati. Je n'ai suivi aucune Ducati", souligne le pilote. "Nous avons plus de puissance, mais maintenant il faut que nous trouvions une façon de délivrer cette puissance, de l'utiliser, parce que Ducati a beaucoup moins de wheelie et de mouvement."

"Nous nous sommes beaucoup concentrés sur le moteur, nous avons trouvé un bon moteur, doux et plus puissant − bien qu'il nous faille encore travailler sur certains domaines −, mais il est maintenant temps de travailler sur le châssis pendant la saison."

Avec Oriol Puigdemont

Prochain article MotoGP
Jorge Lorenzo progresse, mais en veut plus

Previous article

Jorge Lorenzo progresse, mais en veut plus

Next article

Les plus belles photos des premiers essais libres du GP du Qatar

Les plus belles photos des premiers essais libres du GP du Qatar

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Qatar
Catégorie Essais Libres - Vendredi
Lieu Losail International Circuit
Pilotes Marc Márquez Shop Now
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Léna Buffa
Type d'article Réactions