Márquez devrait être "en probation", selon Schwantz

partages
commentaires
Márquez devrait être
Jamie Klein
Par : Jamie Klein
Co-auteur: David Malsher
13 avr. 2018 à 15:03

L'ancien pilote estime que le Champion du monde en titre devrait recevoir un avertissement pour le comportement qui a été le sien lors du GP d'Argentine.

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Kevin Schwantz
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Kevin Schwantz
Marc Márquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team et d'autres pilotes quittent la grille
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Márquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Jack Miller, Pramac Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Marc Márquez a fait l'objet de critiques nourries pour son pilotage lors de la course de Termas de Río Hondo, ayant écopé de pénalités pour des contacts avec Aleix Espargaró et Valentino Rossi. Ce dernier, qui a fini au sol suite à l'incident qui l'a impliqué, n'a pas eu de mots assez forts pour qualifier l'agressivité de son rival en piste, rouvrant les vannes d'une mésentente profonde et déjà ouvertement affichée fin 2015.

Le premier contact a valu au pilote Repsol Honda de devoir rétrocéder une place en course, tandis que le second aurait dû lui coûter un ride-through, finalement transformé en 30s de pénalité faute de temps pour s’acquitter du passage par la voie des stands. Pour Kevin Schwantz, le comportement de l'Espagnol sur ce Grand Prix devrait lui valoir un avertissement pour le reste de la saison et toute nouvelle incartade mener à une disqualification.

"Je pense qu'il a été pénalisé pour ce qu'il a fait. Mais je pense qu'il devrait être en probation pour le reste de l'année", explique le Champion du monde 1993 auprès de Motorsport.com. "Il faut qu'on lui dise que si, pour quelque raison que ce soit, il entre en contact avec quelqu'un d'autre de par sa faute, alors il doit s'arrêter."

Il ajoute : "Le fait est que, même s'il y a eu des erreurs, [des moments] où il a freiné trop tard et est arrivé trop vite au vu des conditions de piste, c'est un champion, il sait ce qu'il fait. Il saura donc qu'il est trop rapide avant même de devoir se placer à l'intérieur d'une autre moto et d'entrer en contact. Et s'il sait cela, son jugement devrait être : 'Je suis arrivé trop fort' et alors relever un peu la moto et élargir sa trajectoire avant le point de corde, sans avoir besoin d'impliquer du tout un autre pilote. Vous ne pouvez pas juste plonger dans le virage, heurter l'autre pilote et dire 'Oh, pardon, j'ai fait une erreur'. Nous savons tous que ça n'est pas correct."

"Tout le monde commet des erreurs occasionnelles dans des situations critiques, mais il ne devrait pas continuer à créer ses propres situations critiques lorsque ses erreurs ont des conséquences qui mettent les autres pilotes en danger", pointe l'ancien pilote.

Un ride-through discutable ?

Le comportement qui est reproché à Marc Márquez en piste pendant cette course prend sa source dans une première pénalité, un ride-through, dont il a écopé après s'être élancé depuis la grille de départ alors que sa moto avait calé, au lieu de partir de la pitlane comme le veut le règlement dans de telles circonstances. Passé d'une solide place de leader au fond de peloton suite à cette sanction, l'Espagnol avait alors 19 tours pour remonter, ce qu'il s'est employé à faire en capitalisant sur un rythme beaucoup plus rapide que celui des pilotes qu'il croisait sur son chemin.

Mais Schwantz suggère que le pilote Honda aurait dû être tout simplement disqualifié pour ne pas avoir obtempéré lorsqu'il lui a été dit de partir de la pitlane. "S'il n'a pas fait ce que Tony [Congram] de l'IRTA lui a dit de faire, il aurait dû être disqualifié de la course dans les premiers tours. Fin de la discussion", affirme-t-il. "Ce devrait être : 'Tu as calé, je t'ai dit de partir de la pitlane, tu n'as pas fait ce que je t'ai dit de faire. C'est fini, mon gars, tu es dehors'. Et ceci l'aurait empêché de faire toutes les conneries qu'il a faites."

L'ancien pilote, désormais ambassadeur Suzuki, estime par ailleurs que le MotoGP devrait tout bonnement repenser la pratique du ride-through si cette sanction pousse les pilotes à des remontées folles. "Peut-être n'avons-nous pas besoin de ride-throughs. Peut-être qu'il faudrait juste ajouter 30 ou 60 secondes à leur temps de course", suggère-t-il.

"Peut-être ne devriez-vous pas avoir l'opportunité de reprendre la piste après avoir reçu cette pénalité. Parce que tous ceux qu'un pilote aussi fou de colère croise pourraient être heurtés", poursuit-il, faisant écho aux propos de Valentino Rossi qui a indiqué avoir peur de se trouver face à Márquez dans de telles circonstances. "Personne ne devrait s'inquiéter de sa sécurité quand il court. Ce n'est pas un sport de contact et un pilote devrait regarder par-dessus son épaule en s'inquiétant du fait qu'il va se faire battre, pas qu'il va être heurté."

Lorsque Motorsport.com lui demande ce qu'il aimerait dire à Márquez, Schwantz répond : "Calme-toi, bon sang ! Il n'a pas besoin de boucler chaque tour en poussant sur l'avant, en faisant glisser l'arrière, en manquant de tomber, en étant en survie. Un style fluide est rapide, pas un style haché. Manquer de tomber tout le temps est ce qui vous amène à foncer dans les gens."

"Il faut qu'il réfléchisse à sa façon de voir les choses. Nous savons qu'il a un immense talent, nous savons qu'il est rapide, et s'il pouvait apprendre à être fluide et rapide alors je pense que nous serions scotchés par la vitesse qu'il pourrait avoir."

Propos recueillis par David Malsher

Prochain article MotoGP
L'Argentine, "une confirmation" et une première alerte pour Dovizioso

Previous article

L'Argentine, "une confirmation" et une première alerte pour Dovizioso

Next article

Lorenzo : Dovizioso a toujours tenté de "me miner un peu le moral"

Lorenzo : Dovizioso a toujours tenté de "me miner un peu le moral"

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Lieu Autodromo Termas de Rio Hondo
Pilotes Kevin Schwantz , Marc Márquez Shop Now
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Jamie Klein
Type d'article Interview