MotoGP
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
EL1 dans
11 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
25 jours

Márquez : Peut-être que Quartararo était le meilleur

partages
commentaires
Márquez : Peut-être que Quartararo était le meilleur
Par :
15 sept. 2019 à 14:50

Marc Márquez estime que Fabio Quartararo était peut-être le meilleur pilote sur ce Grand Prix de Saint-Marin, mais c'est bien l'Espagnol qui s'est imposé.

Après deux défaites dans le dernier virage, Marc Márquez est sorti victorieux ce dimanche de son combat face à Fabio Quartararo. Alors qu'il avait mené la quasi totalité de l'épreuve à Silverstone il y a trois semaines, perdant sur la ligne face à Álex Rins, le numéro 93 a abordé différemment ce Grand Prix de Saint-Marin. Il a laissé au pilote Petronas le soin de mener la course, préférant attaquer à l'entame du dernier tour. Une décision motivée en partie par la situation au championnat, qu'il maîtrise parfaitement, et en partie face au rythme de course affiché par le Français.

Lire aussi :

"Je suis content de la victoire. Peut-être que le meilleur pilote en course était Fabio, il était devant tout le temps, il pilotait très bien, moi je suis resté derrière et je l'ai attaqué au dernier tour. Nous avons un peu changé la stratégie par rapport à Silverstone, mais pas parce que je l'ai choisie là-bas, mais parfois la situation au championnat vous force à avoir des stratégies. Nous n'avions rien de plus, je ne pouvais pas être devant et avoir le rythme de course. Les tours 4, 5 et 6, quand Fabio a poussé et s'est échappé, j'ai dû attaquer par la suite pour revenir et j'y suis parvenu. Je suis content car c'est une belle victoire ici en Italie."

Après avoir passé un très long moment derrière Fabio Quartararo, le pilote Honda savait exactement où devoir attaquer et surtout quand, pour s'offrir les meilleures chances de s'imposer. Restait toutefois à le faire sans quitter les limites de la piste, comme il est très facile de le faire sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli...

"Dans les virages rapides, il était incroyablement rapide. C'est quelque chose qui vient de son style de pilotage ou de la moto, je ne sais pas. Il pilotait très bien dans le secteur 3, c'est pour ça que je me suis dit que j'allais attaquer dans le dernier tour, sinon ça n'aurait pas été possible [de gagner]. C'est ce que j'ai fait, j'ai pu gérer parfaitement. J'étais très prudent pour rester en piste après ce qu'on a vu en Moto2 car pour moi vous devez être pénalisé si vous utilisez l'extérieur de la piste dans le dernier tour. Vous devez rester dans les limites de la piste et finir au mieux", explique-t-il au micro du site officiel du MotoGP.

Plus que contre Quartararo, c'est finalement contre toutes les Yamaha que Marc Márquez a dû se battre, ce qui le satisfait encore plus : "Quand j'ai vu Rins out, et que Dovi était [loin], j'ai commencé à gérer la course. Fabio pilotait très bien donc je suis resté derrière lui et je me suis dit que j'allais attaquer à la fin. Les Yamaha sont deuxième, troisième, quatrième et cinquième, nous étions sur un circuit Yamaha mais nous avons tout de même réussi à les battre. En Autriche, Ducati était là, mais nous aussi, à Silverstone Suzuki, et ici Yamaha, mais nous étions toujours là."

Lire aussi :

Márquez l'avoue, les deux dernières défaites en date étaient dans son esprit au moment d'aborder ce Grand Prix. S'il aurait pu simplement assurer, une deuxième place étant déjà excellente dans l'optique du championnat, il a tenu à montrer qu'il pouvait toujours s'imposer dans une situation de face-à-face, même si cela ne reste pas sa spécialité !

"Je suis humain, et mon équipe a essayé de me garder calme et concentré sur le championnat. Sur les deux dernières courses, j'ai perdu au dernier virage, ce n'est pas le mieux pour un pilote. Aujourd'hui, le plus simple aurait été de suivre Fabio et de finir à huit dixièmes en me disant qu'il était plus rapide que moi, mais ce n'est pas ma façon de faire. C'est pour ça que j'ai attaqué jusqu'au bout, j'avais assez de confiance pour essayer de nouveau. Je savais que si je perdais de nouveau, les gens auraient encore parlé mais ce n'est pas grave. J'ai tenté de nouveau, c'est la meilleure manière de m'améliorer dans les face-à-face. Malheureusement pour moi, on peut essayer de le faire uniquement en course, donc si on perd tout le monde le voit."

Une autre motivation, peut-être plus inattendue, est venue de son duel hier avec Valentino Rossi... "Bien sûr, ce qui s'est passé hier m'a réveillé. Je pensais seulement au championnat, et je me suis dit qu'il fallait parler sur la piste. J'ai toujours une motivation maximale, mais bien sûr quand quelqu'un joue avec toi, tu as encore plus de motivation. Je sais qu'au micro la bataille est perdue mais ma vraie bataille est en piste."

Le top 3 de la course

P. Pilotes Moto Tours Temps Ecart
1 Spain Marc Márquez Alentà
Honda 27 42'25.163
2 France Fabio Quartararo
Yamaha 27 42'26.066 0.903
3 Spain Maverick Viñales Ruiz
Yamaha 27 42'26.799 1.636

Article suivant
Championnat - Márquez flirte avec les 100 points d'avance

Article précédent

Championnat - Márquez flirte avec les 100 points d'avance

Article suivant

Lutter contre Marquez, "meilleur moment de la vie" de Quartararo

Lutter contre Marquez, "meilleur moment de la vie" de Quartararo
Charger les commentaires