MotoGP
02 août
-
04 août
Événement terminé
09 août
-
11 août
Événement terminé
23 août
-
25 août
Événement terminé
13 sept.
-
15 sept.
Événement terminé
20 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
04 oct.
-
06 oct.
Prochain événement dans
10 jours
C
GP du Japon
18 oct.
-
20 oct.
Prochain événement dans
24 jours
25 oct.
-
27 oct.
Prochain événement dans
31 jours
C
GP de Malaisie
01 nov.
-
03 nov.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP de Valence
15 nov.
-
17 nov.
Prochain événement dans
52 jours

Márquez ne visait pas forcément la roue de Rossi pour sa pole

partages
commentaires
Márquez ne visait pas forcément la roue de Rossi pour sa pole
Par :
24 août 2019 à 16:36

Marc Márquez partira de la plus haute position de la grille de départ pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, après avoir décroché une nouvelle pole position -sa quatrième consécutive- pour la huitième fois de la saison.

Marc Márquez a signé une nouvelle pole position, samedi, sur le tracé de Silverstone, en signant dans son ultime boucle un nouveau record absolu du tour lui permettant de prendre le départ du GP de Grande-Bretagne devant Valentino Rossi, Jack Miller et Fabio Quartararo, détenteur de la pole provisoire jusque dans les dernières secondes de la séance.

Le leader du championnat, qui a par ailleurs affiché un rythme très solide en simulation de rythme de course lors des EL4 (dont il a signé la référence), peut par ailleurs se satisfaire du fait de voir Dovizioso -son plus proche poursuivant au championnat- partir de la septième position de la grille, sur la troisième rangée.

Lire aussi :

Disposant d'un record enviable de 50% de poles signées sur l'ensemble des qualifications disputées en MotoGP (60 sur 120), Márquez avoue avoir joué de stratégie en se calant dans le sillage d'un Valentino Rossi qu'il savait rapide et contraint à pousser pour signer son temps de 1'58''168, 0''428 plus rapide que le chrono de l'Italien, P2.

"Avec le premier pneu, je me sentais vraiment, vraiment bien : j'ai fait ce tour tout seul, c'était la stratégie", commente le pilote Repsol Honda. "Avec le second pneu, il y avait beaucoup de trafic, mais j'étais le gars devant [au chrono] et je me suis dit que c'était à quelqu'un d'autre de pousser car j'étais déjà devant eux. J'ai joué la stratégie et dans le dernier tour, le pneu était prêt. Valentino était devant, un peu loin pour que je prenne bien l'aspiration mais ça a aidé un peu. Pour tourner en 1'58, il faut être rapide mais aussi jouer un peu de la stratégie !"

L'Espagnol assure cependant qu'il ne cherchait pas à prendre particulièrement la roue de l'Italien et que les choses se sont présentées de cette façon. Le pilote Honda désirait avant tout se trouver dans le sillage de quelqu'un pour la dernière tentative lancée, mais pas forcément celui d'une Yamaha.

"Ça s'est juste fait comme ça : on est sorti des stands ensemble et on ne peut pas beaucoup changer de stratégie car le tour est si long que l'on ne peut pas perdre trop de temps au box. On peut un peu gérer le début et le team a déroulé une stratégie parfaite au début : j'étais seul. Mais ensuite, je me suis retrouvé dans le trafic et ai joué ma stratégie. Tout le monde était là au bout de la pitlane et j'ai vu que le grand écran qu'ils étaient tous derrière moi [au chrono]. Mais oui, les pilotes Yamaha pilotent vraiment bien."

 

Cla Pilotes Tours Temps Gap
1 Spain Marc Márquez Alentà
7 1'58.168
2 Italy Valentino Rossi
7 1'58.596 0.428
3 Australia Jack Peter Miller
7 1'58.602 0.434
Article suivant
Une alarme coûte la première ligne à Quartararo

Article précédent

Une alarme coûte la première ligne à Quartararo

Article suivant

Rossi deuxième après un "super tour" qu'il a "beaucoup apprécié"

Rossi deuxième après un "super tour" qu'il a "beaucoup apprécié"
Charger les commentaires