MotoGP
C
GP du Qatar
05 mars
-
08 mars
EL1 dans
15 jours
C
GP de Thaïlande
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
27 jours
C
GP des Amériques
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
41 jours
C
GP d'Argentine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
55 jours
C
GP d'Espagne
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
69 jours
C
GP de France
14 mai
-
17 mai
Prochain événement dans
83 jours
C
GP d'Italie
28 mai
-
31 mai
Prochain événement dans
97 jours
C
GP de Catalogne
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
104 jours
C
GP d'Allemagne
18 juin
-
21 juin
Prochain événement dans
118 jours
C
GP des Pays-Bas
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
125 jours
C
GP de Finlande
09 juil.
-
12 juil.
Prochain événement dans
139 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
167 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
174 jours
C
GP de Grande-Bretagne
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
188 jours
C
GP de Saint-Marin
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
202 jours
C
GP d'Aragón
01 oct.
-
04 oct.
Prochain événement dans
223 jours
C
GP du Japon
15 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
237 jours
C
GP d'Australie
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
245 jours
C
GP de Malaisie
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
251 jours
C
GP de Valence
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
265 jours

Márquez : Des "risques inutiles" pris avec le départ tardif

partages
commentaires
Márquez : Des "risques inutiles" pris avec le départ tardif
Par :
, Writer
Co-auteur: Guillaume Navarro
10 mars 2019 à 16:20

Les efforts des pilotes MotoGP pour tenter de modifier l'heure de départ du GP du Qatar n'ont pas amené à un changement, au grand regret de plusieurs pilotes.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Chute de Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Cal Crutchlow, Team LCR Honda
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Johann Zarco, Red Bull KTM Factory Racing
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP

Des chutes lors des essais de pré-saison sur le tracé de Losail avaient généré des craintes de la part de nombreux pilotes concernant une heure de départ de la course à 20h00 (heure locale), en raison de la propension de la piste à voir la température diminuer de manière importante et rendre les conditions d'adhérence particulièrement délicates.

Lire aussi :

En réaction à ces préoccupations, la Dorna, promoteur du championnat MotoGP, avait initialement semblé disposé à avancer la course à 19h00, comme en 2018, avant de finalement prendre la décision de ne faire aucun changement sur le programme prévu pour cette édition 2019, et ce, en dépit d'une réunion de la commission de sécurité à laquelle la majorité des pilotes a pris part vendredi.

"C'est si étrange : on ne comprend pas les conditions dans lesquelles on court. On sait qu'il fait frais mais cela peut changer tour après tour", décrit Cal Crutchlow, habituellement pas réellement impressionnable, et qui a tout de même signé une belle performance en se hissant sur la seconde ligne de la grille de départ. "Ce qui se passe est que nous ne faisons pas les règles. Je pense que nous avons été assez fermes avec eux concernant ce que nous voulions, mais au final, nous ne pouvons pas le changer [l'horaire de départ] et c'est comme ça", regrette-t-il.

"Que peut-on faire ? Si l'on reste assis et que tout le monde dit : 'OK, on ne court pas', il y aura toujours trois gars qui piloteront et finiront sur le podium. C'est comme ça. Si l'un d'eux sort dans la pitlane, tous en sortiront. Je ne pense pas que les conditions soient assez bonnes à huit heures mais ce n'est pas moi qui fais les règles."

Pas les meilleures conditions

Crutchlow est rejoint par Marc Márquez, dont la position n'a pas non plus fait pencher la balance en faveur des requêtes des pilotes. Le champion du monde espagnol juge que le MotoGP "prend un risque qui n'est pas nécessaire" en faisant partir la course si tard. Le pilote Honda a été l'un des pilotes à finir à terre ce week-end, chutant en EL4 tout comme Álex Rins, Bradley Smith et Johann Zarco.

Lire aussi :

Le Français a chuté une nouvelle fois en qualifications, durant lesquelles Jorge Lorenzo, Tito Rabat et Jack Miller sont venus enrichir la liste des pilotes ayant goûté d'un peu trop près au bitume. Toutes les chutes, à l'exception de celle de Márquez, sont intervenues au Virage 2, qu'Aleix Espargaró décrit comme l'endroit le plus piégeur.

" Le Virage 2 est incroyable : c'est de la glace", illustre-t-il. "Tu freines et peu importe la lenteur avec laquelle tu arrives dans le virage, tu dois vraiment être prudent". Pour l'Espagnol, il aurait été "vraiment préférable" de voir l'heure de départ de la course avancée. Le vent cause en effet autant de problèmes aux pilotes que la température en elle-même.

"C'est un mix entre les effets du vent et le fait que le pneu refroidisse", décrit-il. "Même si la température de la piste n'est pas très basse, c'est peut-être encore pire avec le vent. Parfois, il est mieux d'avoir une piste un peu plus fraîche mais pas de vent."

Avec Oriol Puigdemont

Article suivant
Les cadors du MotoGP saluent les débuts de Fabio Quartararo

Article précédent

Les cadors du MotoGP saluent les débuts de Fabio Quartararo

Article suivant

LIVE MotoGP : GP du Qatar, Course

LIVE MotoGP : GP du Qatar, Course
Charger les commentaires