Course - Un Márquez royal s'impose devant Rossi et Dovizioso !

partages
commentaires
Course - Un Márquez royal s'impose devant Rossi et Dovizioso !
Par :
31 mars 2019 à 19:01

Le pilote Honda a parachevé sa domination sur l'ensemble du week-end argentin avec une première victoire cette saison qui n'a souffert d'aucune contestation de la part de ses adversaires.

Les courses se suivent mais ne se ressemblent pas en ce début de saison. En effet, si la victoire s'était jouée pour quelques millièmes seulement il y a trois semaines au Qatar, c'est cette fois-ci un véritable gouffre qui a séparé le vainqueur Marc Márquez, auteur d'un véritable récital, de son dauphin sur la ligne Valentino Rossi.

Un succès acquis dès le premier virage pour le tenant du titre, qui réalisait le holeshot à l'extinction des feux et creusait d'emblée l'écart sur Andrea Dovizioso, qui avait profité d'un énième départ calamiteux de Maverick Viñales, qui perdait de nombreuses positions.  

Lire aussi:

Márquez, lui, poursuivait dans la droite lignée du week-end en affichant déjà une seconde d'avance au terme de la première boucle. Le numéro 93 profitait de la bataille derrière lui pour la deuxième place, mettant aux prises Dovizioso, Valentino Rossi, Jack Miller et Franco Morbidelli.

Pénalité pour Crutchlow

Les quatre hommes s'échangeaient leurs positions à de multiples reprises, alors que derrière eux Cal Crutchlow était la cible d'un ride-through pour un départ anticipé loin d'être évident, mettant ainsi à mal les vues de l'Anglais sur un éventuel quatrième podium successif en Argentine.

Pendant ce temps, Márquez poursuivait sa course seul en tête, gagnant entre cinq dixièmes et une seconde à chaque tour sur ses adversaires. Rossi montait dans le même temps en puissance pour se débarrasser de Miller dans le cinquième tour puis de Dovizioso dans le sixième.

Le Docteur partait large cependant dans la boucle suivante, laissant son rival de chez Ducati reprendre l'avantage. Rossi ne se laissait pas démonter cependant et repartait à la charge pour reprendre l'ascendant dans le septième tour.

La situation semblait ensuite se stabiliser aux avant-postes, le seul changement notable étant l'entrée dans le top 5 de Danilo Petrucci, qui profitait d'une erreur de Miller dans le 11e tour. L'Australien manquait en effet un freinage, percutant Morbidelli, heureusement sans conséquence.

Bataille acharnée entre Rossi et Dovizioso

Le duel entre Rossi et Dovizioso allait ensuite reprendre après la mi-course, le pilote Ducati reprenant temporairement la deuxième place grâce à la puissance de son moteur en ligne droite, avant de devoir définitivement s'incliner dans les derniers tours après une dernière manœuvre au freinage pleine d'opiniâtreté de la part du numéro 46. 

Derrière eux, un groupe s'était constitué à partir de la mi-course, composé de sept pilotes se tenant en moins de trois secondes. Álex Rins était le principal bénéficiaire dans l'affaire, le pilote Suzuki ayant auparavant réalisé un superbe envol depuis le 16e emplacement sur la grille. Le numéro 42 poussait son avantage dans le 18e tour en profitant lui aussi de la bataille qui faisait rage entre Miller et Morbidelli, pour intégrer à son tour le top 5.

La quatrième place allait ensuite faire l'objet d'une bataille acharnée entre ces trois hommes dans les derniers tours, et c'est finalement Miller qui a eu le dernier mot devant Rins et Petrucci.

 

Viñales et Morbidelli au tapis dans le dernier tour

La sixième place aurait quant à elle dû revenir à Viñales ou Morbidelli, mais un freinage raté de ce dernier dans l'ultime tour allait mener à l'abandon des deux hommes. Et c'est donc Petrucci qui terminait la course à la sixième place, devant Takaaki Nakagami et Aleix Espargaró, qui a atteint ainsi son objectif d'obtenir un nouveau top 10.

 

Le pilote Aprilia finit devant Fabio Quartararo et son frère Pol, brillant dixième, alors que Miguel Oliveira, déjà auteur d'une remarquable 14e place en qualifications, décroche pour sa part la 11e place. Jorge Lorenzo termine quant à lui 12e au terme d'une course solide, devant Crutchlow qui a remonté comme il a pu son retard provoqué par son passage par les stands.   

Lire aussi:

Les derniers points en jeu reviennent quant à eux à Pecco Bagnaia et Johann Zarco, qui bouclent le top 15. Hafizh Syahrin et Andrea Iannone finissent quant à eux aux 16e et 17e positions alors que de nombreux abandons sont à déplorer, dont ceux de Joan Mir sur problème mécanique, ainsi que des deux pilotes Avintia Tito Rabat et Karel Abraham.

Argentina Grand Prix d'Argentine - Course
Pos. Pilote Moto Av. Ar. Temps/écart
1 Spain Marc Márquez   Honda RC213V 41'43.688
2 Italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 9.816
3 Italy Andrea Dovizioso   Ducati GP19 10.530
4 Australia Jack Miller   Ducati GP19 12.140
5 Spain Álex Rins   Suzuki GSX-RR 12.563
6 Italy Danilo Petrucci   Ducati GP19 13.750
7 Japan Takaaki Nakagami   Honda RC213V 18.160
8 France Fabio Quartararo   Yamaha YZR-M1 20.403
9 Spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 25.292
10 Spain Pol Espargaró   KTM RC16 25.679
11 Portugal Miguel Oliveira   KTM RC16 25.855
12 Spain Jorge Lorenzo   Honda RC213V 27.497
13 United Kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 31.398
14 Italy Francesco Bagnaia   Ducati GP18 32.893
15 France Johann Zarco   KTM RC16 33.372
16 Malaysia Hafizh Syahrin   KTM RC16 35.545
17 Italy Andrea Iannone   Aprilia RS-GP 38.238
Ab. Spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 1 tour
Ab. Italy Franco Morbidelli   Yamaha YZR-M1 1 tour
Ab. Spain Joan Mir   Suzuki GSX-RR 4 tours
Ab. Spain Tito Rabat   Ducati GP18 10 tours
Ab. Czech Republic Karel Abraham   Ducati GP18 11 tours

 

 

Article suivant
LIVE MotoGP, GP d'Argentine, Course

Article précédent

LIVE MotoGP, GP d'Argentine, Course

Article suivant

Championnat - Márquez prend les commandes

Championnat - Márquez prend les commandes
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Argentine
Catégorie Course
Auteur Willy Zinck
Soyez le premier à recevoir toute l'actu