Márquez : "Je suis loin d’être à 100% physiquement"

partages
commentaires
Márquez :
Par :
9 févr. 2019 à 18:45

Marc Márquez a enfin pu découvrir le niveau de récupération de son épaule blessée lors du test de Sepang, et force est de constater que celle-ci nécessite du temps, une chose difficile à accepter pour le pilote espagnol.

Marc Márquez a bien avancé le développement de la RC213V lors du test de Sepang, mais a dû s’économiser pour ne pas trop forcer sur son épaule blessée. Bien que dans le haut du classement, il n’est pas très satisfait de l’avancée de sa récupération et pensait être bien plus en forme que cela.

Lire aussi :

Au terme du troisième jour de test, le pilote espagnol était de nouveau dans son box depuis plusieurs heures. Il n’a effectué que 105 tours sur l’ensemble des trois jours, ce qui est peu comparé aux 194 qu’il avait réalisés lors du même test l’an dernier. Mais la différence réside en sa condition physique et il savait qu’il ne pourrait pas trop forcer afin de ne pas endommager sa clavicule, opérée en décembre dernier.

"J’ai souffert durant ces trois jours, surtout le premier et le deuxième", a-t-il commenté auprès du site officiel du MotoGP. "Le premier jour s'est bien passé, mais c’est normal car j’étais frais. Le deuxième jour le feeling avec mon épaule a empiré mais aujourd’hui [vendredi] je suis content car j’ai pu bien rouler, bien sûr pas comme à mon habitude mais j’ai été régulier et rapide."

Une douleur encore vive

Pourtant, au moment de démarrer les hostilités sur le circuit de Sepang, l’inconnu demeurait quant à son niveau d’implication dans le développement. "Lorsque je suis arrivé, les techniciens m’ont demandé comment mener le programme et je leur ai répondu que jusqu’à ce que je monte sur la moto je ne pouvais pas le savoir", a-t-il raconté. "Il y a des semaines où la rééducation avance vite et des semaines où j’ai plus de mal."

 

Le quintuple Champion du monde MotoGP a bien démarré le test en s’emparant du meilleur temps dans ses derniers tours mercredi, à la mi-journée. Même s’il avait peu roulé, il semblait plus en forme que prévu. Cependant, il a subi de plein fouet le revers de cette performance le second jour en ressentant une douleur aiguë qui a empiré au fur et à mesure de ses tours, le contraignant à s’économiser d’avantage pour ne pas perdre ses récents progrès physiques.

"C’est normal de sentir ces moments de douleur plus aiguë car l’épaule n’a pas de force et c’est pourquoi il ne faut pas trop forcer", a-t-il expliqué. "Si cette douleur aiguë survient une, deux ou trois fois, ce n’est pas grave, mais si elle survient à chaque tour il y a un risque d’inflammation et donc d’une semaine de récupération [supplémentaire]."

Une patience nécessaire

La troisième journée a été plus positive mais le Catalan doit prendre son mal en patience et ce n’est pas quelque chose dont il a l’habitude, comme il l’a reconnu : "Il faut du temps et il faut sentir quoi faire et de quoi a besoin son corps. À présent il ne faut pas se précipiter, même si c’est ce que je fais lorsque j’enfile mon casque et ils ont dû me ralentir. Ils m’ont pris et m’ont assis sur une chaise."

Raisonné par son entourage, il ne peut que constater qu’il n’a pas autant récupéré qu’il l’aurait souhaité : "J’aurais aimé rouler beaucoup plus mais je suis loin d’être à 100% physiquement. Pour l’instant je ne pourrais pas rouler 30 tours d’affilée."

Lire aussi :

Malgré son état, il se veut positif. "Je ne pense pas que mon épaule sera un problème au Qatar. J’ai un test de plus là-bas et ensuite il y aura la course", a-t-il expliqué avant de nuancer son propo : "Je suis convaincu que j’arriverai en forme, mais je pensais également arriver en forme ici."

Il ne regrette cependant pas de ne pas s’être fait opérer plus tôt : "Bien évidemment, si j’avais eu deux mois de plus je serais à 100%, mais j’aurais manqué les dernières courses et ce n’était pas au programme." Son objectif est désormais clair : "Mon idée est d’arriver à 100% en Argentine."

Avec Oriol Puigdemont

 
Article suivant
Espargaró : "Cette Aprilia est celle que j’attendais la saison passée"

Article précédent

Espargaró : "Cette Aprilia est celle que j’attendais la saison passée"

Article suivant

Zarco : un travail de fond pour orienter le développement de la KTM

Zarco : un travail de fond pour orienter le développement de la KTM
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Marc Márquez Boutique
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Charlotte Guerdoux
Be first to get
breaking news