Márquez devra viser la victoire tout en calculant les risques

partages
commentaires
Márquez devra viser la victoire tout en calculant les risques
Par : Willy Zinck
23 avr. 2017 à 06:57

Vainqueur de l'intégralité des Grands Prix des Amériques depuis l'apparition du circuit d'Austin au calendrier en 2013, le pilote espagnol doit impérativement prendre des points sur le COTA s'il ne veut pas être distancé au classement.

Marc Marquez, Repsol Honda Team
Les bottes de Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Le poleman Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, le troisième, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Le poleman Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Marc Marquez, Repsol Honda Team

Décidément, le Circuit des Amériques est vraiment le terrain de jeu favori de Marc Márquez, qui y a signé samedi sa cinquième pole position en autant de séances de qualifications sur le circuit texan. Mais cette fois-ci, celui qui s'est imposé lors de chacune des éditions organisées sur la piste d'Austin a dû sortir le grand jeu pour aller s'emparer du meilleur temps, face à un adversaire des plus coriaces, en la personne de Maverick Viñales.

Le pilote Honda a donc dû abaisser sa référence de l'an passé de plus de quatre dixièmes de seconde pour parer à une attaque de dernière minute du leader du championnat, qui l'a momentanément dépossédé de la première place. "En qualifications, je savais que ce serait difficile de faire la pole, étant donné que les pilotes Yamaha sont très forts en pneus soft et en pneus neufs", explique le poleman. "J'ai eu plus de difficultés. Mais j'ai fait un bon temps lors de mon premier run, et j'ai réussi à trouver un moyen d'améliorer."

Il est vrai, et on peut le comprendre, que le tenant du titre a voulu jouer placé dans un premier temps et attendre pour voir jusqu'à quelle prise de risque était capable de s'engager son adversaire. À plus forte raison que Márquez avait été victime de deux chutes dans la matinée, chose qui n'est pas de nature à mettre en confiance un pilote avant de tels moments décisifs. "Les conditions ce matin étaient vraiment critiques", rappelle le numéro 93. "Mon premier accident est de ma faute : j'ai perdu trop de temps dans ce virage hier [vendredi], et j'ai voulu trop ouvrir les gaz. Le second accident a été très étrange, car j'étais vraiment très lent, pas de freinage ni rien de tout cela, mais j'ai bloqué l'arrière. Cela est peut-être dû à des pneus trop froids. C'est sûr que le choix des pneus sera déterminant pour la course."

La course, justement, promet d'être spectaculaire avec trois pilotes au caractère bien trempé sur la première ligne de la grille. Et s'il est invaincu sur le tracé texan depuis l'inscription de celui-ci au calendrier du MotoGP en 2013, Marc Márquez reste méfiant compte tenu du début de saison frisant la perfection de Viñales. "Il s'agit peut-être du circuit où Maverick et moi détenons le rythme le plus similaire", met en garde le Champion en titre. "C'est clair que ce circuit m'a été très favorable lors des précédentes années, mais je sais que Maverick sera dans le coup pour gagner lors de la course. Il va attaquer dès le début, il a beaucoup de confiance, mais nous allons essayer de répondre présent et de maîtriser les événements jusqu'à la fin."

Plus que jamais, il convient donc de ne pas se précipiter dans les rangs de Honda, et de ne pas répéter les erreurs du Grand Prix d'Argentine, où le pilote espagnol s'était peut-être vu trop beau en prenant la poudre d'escampette en début de course et en creusant un premier écart confortable sur ses adversaires, avant de chuter et de tout gâcher. 

Pas de précipitation chez Honda

Cette fois-ci, l'heure est au pragmatisme, et l'équipe Honda entend dans un premier temps recueillir et traiter les dernières données lors du warm-up. "D'abord nous allons finir le warm-up, et voir comment est la moto", reprend Márquez. "Nous allons vérifier nos sensations, notre niveau de confiance et puis nous allons voir. Si nous avons la possibilité d'attaquer, nous le ferons. C'est un circuit qui me convient, mais demain c'est une nouvelle course. Maverick peut me battre, il peut stopper ma série de victoires, voire même d'autres pilotes. Après, il faut voir les conditions. Si c'est comme aujourd'hui, plus chaud ou plus froid, le choix des pneus peut être difficile." 

Avec déjà 37 points de débours sur Viñales au championnat, il est vrai qu'un risque mal mesuré et un nouveau zéro pointé pourrait s'avérer préjudiciable pour le Catalan dans sa quête d'un quatrième titre. "C'est toujours quelque chose de crucial que de finir les courses et de prendre les points", rappelle-t-il, sans toutefois se laisser immobiliser par l'enjeu. "Mais si vous voulez être champion vous devez prendre des risques à un moment, dans certains virages. Après avoir dit cela, je ne peux pas imaginer perdre, car si je fais ça je me retrouve immédiatement à piloter à 90%. Nous devons attaquer, nos adversaires sont tous très forts, et nous allons essayer de les battre."

 

Polo Honda Marc Marquez
Polo Honda Marc Márquez, en vente sur Motorstore.com
Prochain article MotoGP
Viñales compte mettre la pression sur Márquez en course

Previous article

Viñales compte mettre la pression sur Márquez en course

Next article

Lorenzo : "C'est une bouffée d'air frais pour l'équipe"

Lorenzo : "C'est une bouffée d'air frais pour l'équipe"

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Catégorie Qualifications
Lieu Circuit of the Americas
Pilotes Marc Márquez Shop Now
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Willy Zinck
Type d'article Réactions