Martín s'attendait à un retour "beaucoup plus difficile" à Portimão

Sept mois après une chute effrayante, Jorge Martín a fait son retour vendredi sur le circuit de Portimão et il a rapidement pu dépasser sa peur.

Martín s'attendait à un retour "beaucoup plus difficile" à Portimão

Le 17 avril dernier, Jorge Martín sortait de deux premiers Grands Prix MotoGP impressionnants, déjà auteur d'une pole position et d'un podium, lorsqu'il a été victime d'une lourde chute pendant les EL3 du Grand Prix du Portugal, troisième manche de sa saison de rookie dans la catégorie reine. Évacué avec huit fractures, le pilote espagnol a dû en passer par près de deux mois de convalescence et conserve encore certaines séquelles à ce jour.

Avec un tel souvenir en tête, le jeune homme avouait craindre ce retour sur le circuit portugais, et notamment le fameux virage 7 qui l'avait piégé au printemps, lui qui a même envisagé mettre un terme à sa carrière après cette terrible chute. Vendredi matin, la peur était bien là, mais il a réussi à rapidement la dépasser. Dix-septième des EL1, à 1"156 du meilleur temps de Fabio Quartararo, il a fait un bond en avant durant la deuxième séance, notamment grâce à un time attack qui lui a permis de se rapprocher à 0"789 du Français, toujours leader.

"Je pensais que ce serait beaucoup plus difficile de revenir ici, à la fois mentalement et physiquement. Mais l'aspect mental est derrière nous maintenant", commentait-il vendredi soir, avouant de premiers tours "un peu effrayants" mais un gain de confiance progressif après s'être initialement montré prudent.

"Ça a été une très bonne journée", se félicitait-il finalement. "Ce matin, je manquais de confiance car j'avais du mal avec la température des pneus, et puis j'avais un peu peur dans ce virage-là, j'y perdais un peu de temps. Mes sensations n'étaient pas géniales, mais cet après-midi on a changé quelque chose sur la moto et je me suis senti super bien."

Lire aussi :
Jorge Martin, Pramac Racing

"En EL1 c'était un peu étrange, mais en EL2 je roulais déjà bien, proche du top 10 et au final je suis 11e à seulement un dixième du septième. Je pense donc qu'on n'est pas loin et on peut faire du bon boulot. Mon objectif est de me battre pour le top 5-6 ce week-end, alors on va faire de notre mieux et continuer à avancer."

"Mon rythme n'est pas mauvais. Au début, j'avais quelques soucis avec le pneu medium à l'arrière, mais à la fin de la journée on a tenté un time attack et je ne suis qu'à trois millièmes de la Q2 provisoire, alors ça n'est pas mal. J'ai fait des erreurs, mais mes sensations sont bonnes et j'ai amélioré mon rythme par rapport au week-end précédent ici."

Plus rapide vendredi qu'il ne l'avait été au printemps, Jorge Martín doit continuer à engranger les tours ce samedi matin afin de se mettre à niveau. "Je suis déjà une seconde plus rapide que la première fois et j'ai chaque fois plus d'expérience. C'est juste une piste comme une autre. Les autres avaient déjà une base ici et pas moi. Il était important de venir ici et d'établir cette base, surtout pour l'avenir."

"Je crois qu'on a une grande marge de progression", a-t-il souligné auprès du site officiel du MotoGP, "car j'ai fait quelques erreurs dans mon tour rapide, et en termes de rythme j'ai encore un peu de mal mais je pense qu'on peut faire de gros progrès. J'ai vraiment hâte. Je pense qu'il sera très important de se battre pour une bonne position, c'est très important ici car il est difficile de dépasser. En tout cas, mon rythme n'est pas mauvais et je pense qu'on peut faire du très bon boulot."

partages
commentaires

Related video

Stoner : "Valentino m'a manqué aux avant-postes"
Article précédent

Stoner : "Valentino m'a manqué aux avant-postes"

Article suivant

EL3 - Un millième entre Bagnaia et Quartararo !

EL3 - Un millième entre Bagnaia et Quartararo !
Charger les commentaires