Réactions
MotoGP GP de Catalogne

Martín sent que son manque d'agressivité lui a coûté cher

Jorge Martín a vite perdu le bénéfice de son bon départ en course sprint à Barcelone. Préférant se montrer prudent dans les premiers tours, il a finalement été "absorbé" par l'Aprilia de Maverick Viñales et a dû passer hors de la piste.

Jorge Martin, Pramac Racing

Sorti deuxième du premier virage, Jorge Martín n'a finalement pas accroché le podium de la course sprint au GP de Catalogne, faisant les frais de petites erreurs. Deux semaines après avoir été critiqué pour son départ puis son dépassement sur Luca Marini au Red Bull Ring, le Madrilène a cette fois préféré être relativement conservateur et l'a selon lui payé.

Parti cinquième, il a gagné trois places au départ mais a vu Maverick Viñales et Aleix Espargaró reprendre l'avantage quelques virages plus loin. Ensuite calé derrière Viñales, il a dû l'éviter au premier virage et il est passé hors piste. 

"En fait le départ s'est bien passé, les premiers mètres ont été bons", a expliqué le pilote Pramac. "J'ai peut-être été trop prudent dans les premiers virages, je suis passé de la deuxième à la quatrième place. Après, je me sentais bien, je me sentais plus fort que Maverick mais au deuxième tour, en essayant de freiner tôt et d'être calme, avec l'aspiration j'ai failli le percuter donc j'ai dû relâcher [les freins]."

Déjà alerté au tour précédent, Martín a voulu freiner plus tôt mais a finalement été encore plus aspiré, peut-être à cause d'un pneu qui commençait à se dégrader : "J'ai comme été absorbé par l'aspiration et je ne pouvais rien faire. J'ai essayé de freiner très fort mais j'ai commencé à avoir un blocage à l'avant. Je me suis dit 'je le percute ou je tire tout droit.' J'ai décidé de tirer tout droit. À cette vitesse, c'est dur de comprendre la situation. Je pense que ça a détruit ma course."

"Derrière l'Aprilia, c'est dur de ralentir la moto", a souligné Martín. "C'est peut-être compliqué derrière la Ducati mais c'est pire derrière l'Aprilia. Je ne sais pas s'ils ont changé quelque chose mais c'est sûr qu'ils sont super forts maintenant. Je reste fort au freinage mais derrière quelqu'un, c'est vraiment difficile."

Après cette mésaventure, Martín n'était plus que septième et s'il a vite repris l'avantage sur Marco Bezzecchi, il a dû attendre le dernier tour pour repasser devant Miguel Oliveira, pour le gain de la cinquième place. Il estime que le temps perdu en passant hors de la piste l'a privé de la lutte pour une médaille. "Sans ça, je pense que j'aurais pu revenir sur Pecco [Bagnaia] et peut-être me battre pour la deuxième place."

"En passant hors piste, il faut perdre une seconde, etc", a-t-il rappelé. "J'ai perdu quatre positions [trois en fait, ndlr] et j'ai essayé de rouler à un bon rythme. En fait, j'étais rapide et je revenais beaucoup sur le groupe composé de Maverick, Pecco et [Brad] Binder. Ce n'est que la cinquième place, pas ce que j'attendais mais je sens que si je prends encore un bon départ [ce dimanche] et que je suis plus agressif dans les premiers tours, je pourrai garder un bon rythme et me battre pour le podium."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation

Related video

Article précédent Morbidelli alerte sur l'agressivité des pilotes au départ
Article suivant Bagnaia évacué par ambulance après une chute au GP de Catalogne

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse