Yamaha a imposé un nouveau chef mécanicien à Viñales

Maverick Viñales est épaulé par un nouveau chef mécanicien à Barcelone, une décision de Yamaha qu'il juge soudaine et qui lui "fait mal" puisqu'il est proche d'Esteban García. L'Espagnol accepte néanmoins ce changement après plusieurs courses décevantes.

Yamaha a imposé un nouveau chef mécanicien à Viñales

Esteban García, chef mécanicien de Maverick Viñales depuis la saison 2019, a cédé sa place à Silvano Galbusera, qui a longtemps occupé ce rôle auprès de Valentino Rossi. La décision a été prise par Yamaha après concertation avec Viñales, pour aider le pilote à surmonter les difficultés qu'il rencontre depuis le début de la saison européenne du MotoGP, même si le #12 s'entendait à merveille avec García.

"Depuis trois ou quatre courses je ne me sens pas bien, je ne me sens pas au maximum de mon potentiel donc j'ai beaucoup discuté avec Yamaha et ils ont décidé de faire face à ça avec une nouvelle stratégie, qui était de changer de chef mécanicien", a déclaré Viñales. "Je crois en Yamaha alors on verra. Honnêtement, j'ai une très bonne relation avec Esteban et j'ai une grande confiance en lui mais Yamaha essaie de toujours me donner le meilleur, donc nous devons voir comment ça se passera avec Silvano."

"Bien sûr, Silvano a beaucoup d’expérience et il a passé beaucoup d'années avec Valentino, ce qui est toujours bien car Valentino a connu beaucoup de succès et nous allons essayer de donner le maximum. Ce changement a pour but de trouver plus de performances et nous verrons mais de toute façon, je pense qu'Esteban et Yamaha sont arrivés au même point et que le changement a été fait plus rapidement qu'ils ne l'avaient prévu."

Lire aussi :

Vainqueur de la première course de la saison à Losail, Maverick Viñales a depuis été dominé par Fabio Quartararo et son meilleur résultat a été une cinquième place. Le pilote espagnol a conscience qu'un changement s'imposait dans les méthodes de travail durant les week-ends de course mais il ne s'attendait pas à cette décision si soudaine de la part de Yamaha.

"Honnêtement, je n’ai jamais cherché d'excuses. J'ai juste cherché des faits et le fait est que lorsque la moto fonctionne et que je peux tirer le maximum, donc, je suis capable de gagner, c'est un fait. Nous avons notre coéquipier qui gagne toutes les courses et nous, nous jouons le top 10 donc quelque chose ne fonctionne pas. Par exemple j'étais devant en EL1 au Mugello, c'était normal et je me sentais bien et puis, petit à petit, je me suis senti de plus en plus mal."

"Donc la seule chose que je puisse dire, c'est que Yamaha a eu une réaction rapide, je ne m'y attendais pas et j'ai une grande confiance en l'équipe. Je vais faire confiance à ce changement et je leur ferai confiance jusqu’au bout car au final, le niveau est clair : la moto est fantastique et nous ne pouvons pas passer à côté cette opportunité, car on n'a pas cette fantastique moto tous les ans. Je pense que Yamaha a travaillé très dur et qu'ils s’investissent beaucoup – pour que moi je ne tire pas le maximum de performances – donc j'ai confiance en Yamaha et je vais travailler dur et fort, comme toujours."

Le départ d'Esteban García fait perdre à Maverick Viñales l'un de ses principaux alliés, puisqu'ils sont très proches et qu'ils ont conquis le titre du Moto3 ensemble en 2013, avant de se retrouver en MotoGP. La transition se fait donc dans la douleur, même si Viñales l'accepte : "J'en ai parlé avec Esteban car il est avant tout mon ami, le premier chef mécanicien qui est mon ami. Nous avons une très bonne relation : je suis allé plusieurs fois chez lui et je connais sa femme, sa fille, je les connais très bien. Bien sûr, notre relation continuera même s'il n'est pas mon crew chief car il est plus qu'un simple crew chief. C'est l'un de mes amis et ce changement me fait aussi mal. Mais d'un autre côté, je comprends très bien que nous avons besoin de tirer le maximum."

"C'est sûr que Silvano a beaucoup d’expérience et que je peux beaucoup apprendre de lui et de l’équipe donc ce que je vais essayer de faire, c'est apprendre beaucoup et essayer de prendre les meilleurs conseils que Silvano puisse me donner et puis profiter de la course, ce que j'aime vraiment faire", a ajouté Viñales.

Galbusera sera le troisième chef mécanicien de Viñales depuis son arrivée chez Yamaha, mais le pilote assure ne pas avoir de problème particulier à former un binôme efficace. La relation avec son premier technicien, Ramón Forcada, était arrivée à un point de non-retour et le changement était inévitable. Sa relation avec Esteban García était à l'inverse très bonne mais cette fois, c'est donc Yamaha qui a imposé le changement. 

"Je pense que c'est une histoire totalement différente. Je pense que Yamaha a essayé de trouver une stratégie différente car parfois c'était difficile pour moi de trouver les bons réglages et le bon équilibre sur la moto. Et dans les quatre dernières courses j'ai été très rapide en EL1 puis je n’ai fait que reculer tout le week-end. La seule chose que souhaite Yamaha est de me fournir le meilleur et d'essayer de me donner le maximum donc je pense que c'est pour cette raison qu'ils ont imposé ce changement."

Lire aussi :

Yamaha connaît en effet très bien Galbusera puisqu'il a déjà passé six saisons dans l'équipe officielle, aux côtés de Valentino Rossi, avant de prendre en charge l'équipe d'essais. Le Docteur pense que la très riche expérience de son ancien partenaire pourrait bénéficier à Viñales : "Tout d'abord, je suis très content pour Silvano, parce qu'il est heureux d'être chef mécanicien", a précisé Rossi. "Ce n'est pas son rêve, mais c'est son travail. Silvano connaît très bien la M1 et surtout l'ambiance dans l'équipe. Il connaît très bien [Massimo] Meregalli [le team manager]. C'est aussi quelqu'un de chez Yamaha, en Italie, il est proche des autres, et ça fait 25 ou 30 ans qu'il travaille là-bas, avant la création de l'équipe de MotoGP. Donc il connaît tout et je pense qu'à cet égard, il peut beaucoup aider Maverick à progresser."

Galbusera était en charge de l'équipe d'essais depuis l'an dernier et Rossi pense que le technicien pourrait cumuler les deux rôles : "J'espère que Silvano pourra faire les deux. Dans l'équipe d'essais, il faut quelqu'un d'expérimenté qui connaît la moto, mais c'est une opportunité fantastique pour lui et je pense qu'il est très heureux de travailler avec quelqu'un comme Maverick, qui est très bon. Mais je pense que Yamaha a déjà pensé à un remplaçant pour l'équipe d'essais."

Avec Chloé Millois et Matteo Nugnes

partages
commentaires

Related video

Álex Rins opéré ce vendredi ; retour attendu au Sachsenring
Article précédent

Álex Rins opéré ce vendredi ; retour attendu au Sachsenring

Article suivant

Jorge Martín a vécu un "long mois" après ses huit fractures

Jorge Martín a vécu un "long mois" après ses huit fractures
Charger les commentaires