Viñales travaille dans le "calme" avec son nouveau chef mécanicien

Maverick Viñales a abordé avec sérénité sa première journée aux côtés de Silvano Galbusera, devenu son chef mécanicien ce week-end. Le pilote Yamaha a testé de nombreux réglages sans viser la performance pure.

Viñales travaille dans le "calme" avec son nouveau chef mécanicien

Maverick Viñales a découvert de nouvelles méthodes de travail ce vendredi à Barcelone. Yamaha a souhaité qu'il change de chef mécanicien et Esteban García a ainsi cédé sa place à Silvano Galbusera, qui a occupé ce rôle auprès de Valentino Rossi durant six saisons, de 2014 à 2019. Le pilote espagnol estime avoir travaillé dans un certain calme au cours de cette première journée en piste, tout en passant en revue une palette de réglages afin de rapprocher la Yamaha de ses préférences.

"En fait on a essayé beaucoup de choses pour l'équilibre de la moto", explique Viñales. "L'objectif était de trouver des sensations sur l'avant et c'est ce qu'on a réussi aujourd'hui, donc je suis content de ça. Mais de toute façon, on a d'autres problèmes. C'est évident, on règle les problèmes les uns après les autres et aujourd'hui on a essayé beaucoup de motos entre EL1 et EL2. C'est une chose à laquelle je ne suis pas habitué, mais ce n'est pas mauvais. Je suis plutôt content parce qu'on a trouvé des choses très positives. Certaines négatives, évidemment, mais on pourra travailler sur ça demain et regarder devant, donc on essaie de travailler dur."

Lire aussi :

Viñales ne découvre pas totalement le travail aux côtés de Galbusera puisque ce dernier était présent lors du test de pré-saison au Qatar, dans son rôle de responsable de l'équipe d'essais, et le #12 pense que le processus d'adaptation se fera naturellement : "Je pense que c'est quelqu'un d'intelligent, qui a beaucoup d'expérience, avec Vale également, qui a eu un très bon niveau ces dernières années. Et il peut m'aider sur des choses. C'est sûr que chaque pilote est différent, mais il va le comprendre parce que j'ai été assez calme aujourd'hui. Je comprends notre travail. Je me sens très bien, sincèrement."

Quatrième dans la matinée puis sixième en EL2, Maverick Viñales a été bien placé toute la journée sans pour autant viser la performance pure ni entrer pleinement dans le travail de préparation du week-end, le programme du jour étant surtout de trouver les bonnes sensations sur la M1 : "Il faut avancer étape par étape. Si on va trop vite, ça ne sera pas bien. Il faut avancer lentement, prendre confiance et je me sens bien."

"Pour le moment, on est très loin de comprendre le choix de pneus", a ajouté le pilote Yamaha. "On se concentre sur d'autres choses. On essaie beaucoup de choses sur la moto, pour essayer de comprendre ce qui peut m'aider à attaquer un peu plus en piste, à être plus rapide. Donc aujourd'hui on s'est surtout concentrés sur mes sensations et pas sur les chronos ou la position. Je pense qu'avec Silvano, on essaie de travailler comme ça, d'adapter la moto à moi et après, on commencera à attaquer et à trouver la limite. Mais pour le moment, je roule calmement et on essaie de comprendre la situation et de recueillir beaucoup d'informations. C'est pour ça qu'en EL1 j'ai fait 12 ou 13 tours pour faire de bons commentaires et continuer à progresser."

Lire aussi :

Viñales a surtout perdu du temps dans les virages rapides de la dernière partie du circuit ce vendredi, où il a senti sa moto glisser, mais il pense pouvoir faire mieux en évitant certaines erreurs et en apportant les bonnes corrections à ses réglages : "Peut-être que je n'ai pas encore une bonne performance sur le côté droit du pneu, surtout à la remise des gaz. On est calmes, on sait qu'on a fait quelques erreurs, surtout dans quelques virages du secteur 4, parce que je glisse beaucoup."

"Mais on le sait, donc on va travailler demain. Il faut travailler étape par étape. Aujourd'hui, je n'étais pas devant mais les sensations sont très bonnes parce que je me sens très bien. Donc il faut continuer comme ça. Il faudra trouver du grip parce qu'on avait beaucoup de grip au Mugello et sur beaucoup de pistes. Mais j'ai du mal avec l'avant, donc il faut continuer à travailler. Je me sens bien dans ce calme et je suis certain qu'on peut y arriver."

partages
commentaires

Related video

Opéré avec succès, Rins reste frustré et a présenté ses excuses
Article précédent

Opéré avec succès, Rins reste frustré et a présenté ses excuses

Article suivant

Márquez aurait du mal à gagner même en étant à son meilleur niveau

Márquez aurait du mal à gagner même en étant à son meilleur niveau
Charger les commentaires