MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
15 jours
16 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
43 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
20 nov.
Prochain événement dans
57 jours

Viñales consterné par le rythme de course : "Dur de rester motivé"

partages
commentaires
Viñales consterné par le rythme de course : "Dur de rester motivé"
Par :

La résignation de Maverick Viñales face au mystère de son rythme de course décevant consécutif à de grandes promesses en début de week-end devient de plus en plus grande. Après avoir tenté vaille que vaille de garder la face et de se montrer optimiste, l'Espagnol a maintenant du mal à cacher sa frustration.

C'est à croire que l'une et l'autre des Yamaha factory ne peuvent se montrer performantes en course en même temps depuis le début de la saison ! Alors qu'il était ravi à Jerez et assistait au désespoir de son équipier Valentino Rossi face au comportement d'une moto empêchant l'Italien de parvenir à ses fins en course, Maverick Viñales touche de nouveau le fond depuis plusieurs épreuves en peinant à transformer sur la durée d'une course des espoirs pourtant fondés par de solides relais en essais et de grandes qualifications, tandis que Rossi parvient à maintenir le cap et se montre moins critique.

Après la course de Misano, Viñales dit s'être senti comme un "plot sur le circuit" après avoir une nouvelle fois connu une course inversement performante à ses prestations du samedi et avoir échoué à la sixième place du Grand Prix MotoGP de Saint-Marin. Une situation laissant l'Espagnol, habituellement abonné aux phrases tout droit issues de communiqués de presse, simplement découragé. Le #12 occupe désormais la cinquième place au championnat du monde des pilotes et a repris dix points à Fabio Quartararo, victime de deux chutes, mais cela n'était qu'une piètre consolation pour celui qui annonce déjà avec fatalisme ne voir aucune raison pour que ses soucis en course ne se répètent pas le week-end prochain...

Lire aussi :

Le week-end de Saint-Marin avait débuté de la meilleure des manières pour Top Gun, dont les temps en essais libres puis la signature du record absolu du tour samedi, lors de la séance de qualifications, autorisaient à penser que la lutte pour la victoire, et a minima le podium, était promise. Outre le fait d'avoir été personnellement très rapide sur l'ensemble du week-end avant la course, Viñales pouvait par ailleurs se rassurer du fait de voir Yamaha afficher une certaine aisance, les quatre motos de l'équipe d'usine et satellite ayant raflé les premières positions de la grille.

Prudent, Viñales avait même opté pour le pneu arrière dur, anticipant ce qu'il redoutait pouvoir être des problèmes de tenue de son enveloppe pneumatique dans les derniers tours de course. Néanmoins, la course fut très difficile, et à l'inverse de Franco Morbidelli et Valentino Rossi qui donnèrent immédiatement le ton aux avant-postes et furent capables de maintenir un rythme solide en course, Viñales rétrograda comme bien trop souvent le dimanche.

"Difficile de rester motivé"

Une histoire désormais bien connue du côté de l'Espagnol, mais mystifiant toujours un peu plus le principal protagoniste, qui avouait après la course "ne pas avoir d'explication claire" sur la raison pour laquelle il avait une nouvelle fois manqué sa course. Interrogé par Motorsport.com sur comment résoudre ce souci décidément récurrent, Viñales avoue être un peu décontenancé et ne pas pouvoir se montrer "trop enthousiaste" la prochaine fois qu'il connaîtra une solide séance de qualifications.

"Le problème est que nous n'avons pas d'explication claire", regrette-t-il, secoué. "Je suis passé de l'établissement du record du tour à devenir un plot sur la piste pour les autres pilotes… C'est donc très difficile pour un pilote d'y croire et de rester motivé : que puis-je faire de plus ?"

"Faut-il que je change mon style de pilotage 70 fois sur un week-end pour faire fonctionner la moto ? Puis arriver à la course et avoir les mêmes problèmes ? C'est difficile. Je ne veux pas vraiment dire à chaque fois : 'La moto ne marche pas'… La moto est comme elle est, nous avons ces problèmes. Je dois m'y habituer et ne pas trop m'enthousiasmer quand je réalise ce genre de qualifications."

En course, j'aurai les mêmes problèmes...

Maverick Viñales 

Viñales ne regrette aucunement son choix de pneus, après avoir réalisé la majorité de son travail en vue de la course pendant les essais. L'Espagnol croit que ce qui a causé ses malheurs en course est "lié à la moto".

"Au sujet du dur, samedi, j'ai réalisé un 1'32''1 avec. Et dans la matinée de dimanche, il faisait 19°C en piste et je suis parvenu à faire un 1'33''1 avec un pneu dur très usé. Pour moi, le choix du pneu était correct car j'avais quelque chose en plus que les autres en essais, notamment en EL4 et en EL1. Je ne sais pas, c'est quelque chose de lié à la moto, c'est certain."

Yamaha aura l'occasion d'explorer les possibilités ce mardi sur le tracé du Mugello à l'occasion des tests groupés officiels, mais Viñales, fataliste, croit que ceux-ci ne révéleront rien comme l'adhérence accrue des tests post-course lui procure toujours un bon ressenti sur la moto.

"C'est assez frustrant d'être si bon en essais puis d'arriver en course et de voir que la moto ne fonctionne pas", soupire-t-il. "Je ne sais pas. Nous avons maintenant ces tests et ce sera comme d'habitude : un super grip, avec tout qui fonctionnera bien, puis en course, j'aurai les mêmes problèmes…"

Lire aussi :

Joan Mir prive Rossi de son 200e podium avec assurance

Article précédent

Joan Mir prive Rossi de son 200e podium avec assurance

Article suivant

Crutchlow balaie les rumeurs de retraite et vise Aprilia

Crutchlow balaie les rumeurs de retraite et vise Aprilia
Charger les commentaires