Biaggi et Márquez saluent le départ de Rossi, leur ancien rival

Parmi les grands adversaires qui ont émaillé et alimenté la carrière de Valentino Rossi, Max Biaggi et Marc Márquez ont tenu à saluer le champion italien à l'annonce de sa prochaine retraite des Grands Prix.

Biaggi et Márquez saluent le départ de Rossi, leur ancien rival

La carrière de Valentino Rossi s'est assurément bâtie sur le talent d'un pilote hors normes, mais elle a aussi su s'alimenter de la rivalité forte, parfois montée en épingle, avec certains de ses adversaires, restés indissociables des différentes phases de son parcours.

Le premier d'entre eux, Max Biaggi, reste encore aujourd'hui associé à cette opposition musclée qui a rythmé les Grands Prix moto, bien qu'ils n'aient plus partagé la piste depuis 16 ans. Cette rivalité que le Romain jugeait "voulue et cherchée" par Rossi, débuta avant même qu'ils se rejoignent en 500cc, puis elle atteint le paroxysme de son intensité durant leurs années en commun dans la catégorie reine, de 2000 à 2005, et n'a depuis jamais été totalement gommée.

Devenus ennemis lorsque Rossi entamait sa carrière sur les chapeaux de roue dans les petites catégories, époque à laquelle le Romain évoluait systématiquement une catégorie au-dessus, les deux champions italiens sont allés très loin dans leur confrontation, en piste et en dehors, leur animosité légendaire s'alimentant de caractères diamétralement opposés. La sagesse de l'âge a quelque peu adouci leurs rapports ces dernières années, notamment depuis que Biaggi, de huit ans l'aîné de Rossi, a lui-même raccroché après un grave accident en 2017.

"On n'a jamais fait semblant d'être amis, ni sur la piste ni en dehors, mais on a livré l'une des plus belles rivalités de l'Histoire de la moto. Ça manque, en tout cas à moi et à nos fans. Peut-être qu'un jour on se retrouvera autour d'un verre pour rigoler un peu !" a suggéré Max Biaggi jeudi auprès de Sky Italia, dans un message s'adressant à son ancien rival.

On n'a jamais fait semblant d'être amis, ni sur la piste ni en dehors, mais on a livré l'une des plus belles rivalités de l'Histoire de la moto.

Max Biaggi

"C'est une journée particulière", a poursuivi Biaggi, qui pressent ce que ressentira son compatriote dans les prochains mois. "Ce n'est jamais simple de s'arrêter. Un changement soudain après une carrière de 30 ans, ça ne sera pas la chose la plus facile. Mais il faut dire une chose, c'est que les nombreuses victoires que tu as remportées rendront ta retraite moins amère."

"Je pense que c'est compliqué de ne pas retrouver cette adrénaline que l'on a toujours eue pendant les week-ends de course. Ça, ce sera difficile. Mais ensuite, il faut se dire que l'on va pouvoir faire beaucoup de choses que l'on ne pouvait pas faire avant et, crois-moi, ça n'est pas mal. Aie une belle vie Vale !"

Lire aussi :

Márquez : "Rossi doit être jugé pour l'ensemble de sa carrière"

Marc Marquez, Repsol Honda Team, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing se touchent

Plus récemment, et après les Sete Gibernau, Casey Stoner ou Jorge Lorenzo, c'est Marc Márquez qui s'est trouvé être le plus grand rival de Valentino Rossi durant quelques années. Une confrontation qui a passé un cap au Grand Prix d'Argentine 2015 et qui a gagné en intensité tout au long de cette saison électrique, jusqu'à un mauvais geste en Malaisie ayant valu à Rossi une pénalité ô combien coûteuse dans la course au titre.

Échaudé alors qu'il voyait dans le Docteur une idole, comme bon nombre de jeunes pilotes actuels, l'Espagnol a pris ses distances. Cela ne l'empêche pas aujourd'hui de saluer le départ prochain de celui qu'il considère être une "légende" des Grands Prix moto, rappelant la place majeure occupée par le #46 dans l'Histoire du championnat, plutôt que s'appesantir sur leurs différends.

"Ce qu'il a donné à la moto, c'est énorme", a rappelé le #93 auprès de DAZN, conscient que Rossi a ouvert une nouvelle voie aux Grands Prix pour les mener à la visibilité dont ils jouissent aujourd'hui. "Il a apporté plus que ce qu'il a donné en piste. Il a attiré beaucoup de gens. C'est un grand qui s'en va, mais il restera lié au paddock avec son équipe en formant des talents italiens."

Outre l'aura incomparable du Docteur, c'est aussi son palmarès qu'a tenu à rappeler Márquez, sans relever la baisse de ses performances ces dernières années. "Ce sont des décisions que les performances sportives vous amènent à prendre. Il a travaillé plus que quiconque pour que cela dure plus longtemps et il a fini par décider d'arrêter. Il ne faut pas le juger pour le début ou la fin de sa carrière, il faut le juger pour l'ensemble de sa carrière. C'est la carrière d'une légende. [Faire] une année de plus, cela aurait été bien pour le championnat, mais c'est une décision respectable et méritée", a conclu Márquez.

Lire aussi :

Vendredi matin, Casey Stoner s'est joint aux hommages massivement rendus à Valentino Rossi, rappelant lui aussi la place immense qu'a eue le champion italien dans son propre parcours. "Tu as été sans aucun doute l'un de mes plus grands adversaires", a-t-il souligné. "Mes accomplissements ont tous été validés par le fait que j'ai couru contre toi. On s'est livré des rudes batailles au fil des années, et j'ai beaucoup appris de toi. J'espère que tu savoureras le prochain chapitre de ta vie, il reste beaucoup de choses à apprécier."

 

Avec Oriol Puigdemont

partages
commentaires

Related video

Valentino Rossi : les 10 courses les plus marquantes de sa carrière

Article précédent

Valentino Rossi : les 10 courses les plus marquantes de sa carrière

Article suivant

Crutchlow espère "quitter les stands sans caler !"

Crutchlow espère "quitter les stands sans caler !"
Charger les commentaires