Max Biaggi : Valentino Rossi, "dernier pilier de notre ère"

Max Biaggi salue le départ à la retraite de son plus grand rival, Valentino Rossi, qu'il voit comme le dernier représentant de toute une génération de pilotes.

Max Biaggi : Valentino Rossi, "dernier pilier de notre ère"

Au cœur des messages de soutien reçus par Valentino Rossi l'été dernier, lorsqu'il a annoncé sa décision de prendre sa retraite de pilote MotoGP à la fin de la saison, il en est un qui sortait quelque peu du lot. Max Biaggi avait en effet gratifié son ancien meilleur ennemi de quelques mots amicaux, évoquant même l'éventualité qu'ils puissent un jour se retrouver autour d'un verre pour rire de leurs affrontements passés.

"J'ai tout dit dans ce tweet", y repense aujourd'hui Biaggi, interrogé par Cycle World sur la fin très prochaine de la carrière de son rival. "Nous n'avons jamais prétendu être amis, ni en piste ni en dehors, mais notre rivalité a été l'une des plus belles de l'Histoire de la course moto", estime-t-il. "Mon message n'avait pas pour intention de faire changer les choses. Avec les années, il est naturel que l'on grandisse, que l'on murisse et que l'on change de point de vue. Si je regarde en arrière aujourd'hui, je souris et je revois toutes nos anciennes histoires avec empathie."

Aussi froid que Rossi est exubérant, Max Biaggi a été au cœur d'une rivalité acerbe avec son compatriote, de huit ans son cadet, avant même qu'ils soient réunis dans la catégorie reine. Une opposition née dans les médias et qui s'est ensuite transférée en piste. D'où est venue cette rivalité ? "Je suppose du fait que nous voulions gagner tous les deux, ce qui signifie qu'il fallait que nous nous dépassions l'un l'autre", observe le Romain.

Leur meilleur duel, selon lui ? Le Grand Prix d'Afrique du Sud 2004, première manche de la saison et première course remportée par Rossi avec Yamaha. "J'ai fait une erreur", se remémore Biaggi. "Je n'ai pas réalisé que c'était le dernier tour. Je m'attendais à ce qu'il y en ait un autre pour faire l'ultime dépassement. C'était dommage que je perde, mais la bataille a été incroyable. Nous avons eu un autre duel incroyable à Assen en 2001, avec les 500cc ; ce dimanche-là, c'était à mon tour de gagner."

Rossi et Biaggi partageront finalement six saisons dans la catégorie reine, avec à la clé cinq titres pour le Docteur. Aujourd'hui, 16 ans plus tard, il est temps pour le nonuple Champion du monde de rejoindre le clan des retraités, salué par son ancien rival, qui a lui-même raccroché à 44 ans. "Rossi était le dernier pilier de notre ère, le dernier survivant de notre génération. C'est pour cela que j'ai senti l'urgence d'écrire. Je pense cependant que nos batailles, nos victoires et les défaites sont une saga qui restera à jamais."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Quartararo a "appris énormément" de Márquez et veut l'affronter en 2022
Article précédent

Quartararo a "appris énormément" de Márquez et veut l'affronter en 2022

Article suivant

Quartararo n'a pas pris de décision pour 2023 : "Tout est ouvert"

Quartararo n'a pas pris de décision pour 2023 : "Tout est ouvert"
Charger les commentaires