MotoGP
24 juil.
Événement terminé
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
09 oct.
Prochain événement dans
15 jours
16 oct.
Prochain événement dans
22 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
29 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
43 jours
13 nov.
Prochain événement dans
50 jours
20 nov.
Prochain événement dans
57 jours

Meilleure qualification 2019 pour un Lorenzo encore diminué

partages
commentaires
Meilleure qualification 2019 pour un Lorenzo encore diminué
Par :

Jorge Lorenzo a signé un résultat qui apportera un certain soulagement à son côté du garage Repsol Honda, mais les difficiles conditions changeantes donnent le sentiment au #99 qu'il aurait pu encore mieux se qualifier.

G.N., Le Mans - Certes, avec sa huitième place de la grille collectée grâce à une référence chronométrique installée à 1''115 de celle de son équipier de poleman Marc Márquez au Mans, Jorge Lorenzo demeure distancé de la lutte pour la pole position d'un point de vue strictement chronométrique. Mais cela faisait finalement bien longtemps que le Majorquin n'avait pas été à pareille fête, lui qui avait achevé les qualifications des quatre premiers Grands Prix de la saison en 15e, 12e, 11e et 11e places. 

Lire aussi:

Un départ de la troisième ligne de la grille, donc, encadré par la machine sœur de l'équipe LCR de Nakagami, et l'Aprilia d'Aleix Espargaró, à partir de laquelle il espère pouvoir capitaliser et mener une bonne course, quelles que soient les conditions météorologiques au menu. "Aujourd'hui, j'ai eu la première opportunité d'essayer cette moto sur le mouillé et les sensations étaient assez positives : la moto est aussi performante sur l'humidité", annonce-t-il dans un grand sourire ne laissant aucun doute sur son état d'esprit. "J'ai besoin de plus d'expérience pour être un peu plus proche du plus rapide, mais je n'en étais pas loin. Nous avons été chanceux d'avoir enfin de la pluie en qualifications car des conditions mixtes avec les slicks auraient été très délicates et plus dangereuses. Mais finalement, il a plu de nouveau et nous avons utilisé le pneu pluie."

La première ligne était jouable

La chronologie de la séance de qualifications du Grand prix de France 2019 n'a pas été simple à gérer en raison des conditions de piste qui ont constamment évolué au gré de l'humidité plus ou moins importante de la piste, sur laquelle sont tombées des gouttes. "J'ai décidé d'utiliser les deux pneus à l'arrière, mais le premier était tendre et la piste était assez bonne donc tout le monde a poussé en medium. Le medium était le pneu parfait pour ces conditions, sur les deux ou trois premiers tours, mais j'étais avec le tendre et je ne pouvais pas tirer parti de ces boucles. Lorsque j'ai chaussé le medium, il a commencé à pleuvoir, particulièrement dans le premier secteur, où c'était très glissant. Cette fois, le medium était le bon pneu [à avoir] car ça glissait trop à ce moment, et personne n'a amélioré les temps au tour. C'est la raison pour laquelle je suis huitième, alors que j'aurais pu être sur la première ou deuxième ligne", relate Lorenzo.  

Mais le boost de confiance est évident et Lorenzo ne cessait de badiner avec les journalistes dans l'hospitalité Repsol Honda. "Ce qui compte réellement est le résultat mais pour bien faire en course, il faudra prendre un bon départ et être rapide, avec un bon rythme", lance-t-il dans une belle lapalissade. "Je n'ai pas eu assez de temps pour le chrono que j'aurais souhaité [faire] sur le sec, seulement une journée. Mais j'ai démontré avoir fait des progrès et j'espère qu'il fera sec demain, y compris durant le warm-up. Le ressenti est meilleur, c'est plus naturel sur la moto. C'est le facteur pour être plus rapide et constant."

Il convient par ailleurs de ne pas oublier que Lorenzo se remet encore physiquement et ne se trouve pas dans une forme optimale. Une nouvelle fois, c'est avec le sourire que le triple Champion du monde MotoGP évoque l'évolution de son état. "Mon problème, maintenant, c'est le scaphoïde. C'est un très long processus que de soigner cet os. Les docteurs disent que ce sera totalement parfait après six mois. Mais chaque semaine, je ressens de petits progrès. C'est désormais mieux qu'à Jerez, mais je ne peux pas encore faire de pompes ou pousser totalement le frein arrière ou la puissance comme je le désire. Je suis aussi un peu plus lent pour rattraper la moto et les changements de direction sont moins vifs. Ce n'est pas un grand problème, mais nous perdons de la vitesse et du temps de réaction. J'espère que ce sera un peu mieux en arrivant en milieu de saison."

 

Rossi remonte la pente grâce à un pari en pneus slicks

Article précédent

Rossi remonte la pente grâce à un pari en pneus slicks

Article suivant

La bonne stratégie apporte une première satisfaction à Petrucci

La bonne stratégie apporte une première satisfaction à Petrucci
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Catégorie Q2
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Jorge Lorenzo Guerrero
Équipes Repsol Honda Team
Auteur Guillaume Navarro