Silverstone : plus de pneus pour s'adapter au nouvel asphalte

partages
commentaires
Silverstone : plus de pneus pour s'adapter au nouvel asphalte
Franco Nugnes
Par : Franco Nugnes
23 août 2018 à 11:34

Michelin renforce son allocation de pneus pour le Grand Prix de cette semaine, espérant avoir anticipé aussi bien que possible ce qui attend les équipes MotoGP avec le nouveau bitume de Silverstone.

Andrea Dovizioso, Ducati Team
Piero Taramasso, responsable deux roues Michelin Motorsport
Des pneus pluie Michelin
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Un pneu Michelin
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Andrea Dovizioso, Ducati Team
Piero Taramasso, responsable deux-roues chez Michelin Motorsport
Un pneu Michelin
Piero Taramasso, responsable deux roues Michelin Motorsport
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Des pneus Michelin
Le motorhome Michelin
Piero Taramasso, responsable deux roues Michelin Motorsport

Quatre options de pneus avant et quatre options à l'arrière : pour le Grand Prix de Grande-Bretagne qui se court à Silverstone, cette semaine, les normes en vigueur en MotoGP en matière de gommes ont été exceptionnellement retoquées. Une façon de répondre à l'inconnue qui entoure le nouvel asphalte, que le manufacturier n'a pas pu tester avec les bolides de la catégorie reine de la moto.

"Lorsqu'une piste comporte un nouveau revêtement, on peut soit enregistrer une usure anormale, soit assister à une apparition de cloques avec une augmentation de la température qui peut atteindre 160°C, ce qui provoque le détachement de morceaux de bande de roulement. Rien de dangereux pour la sécurité, mais cela peut avoir un impact sur les performances", explique Piero Taramasso, responsable deux roues pour Michelin Motorsport, auprès de Motorsport.com.

Lire aussi :

Choisir les pneus sans faire de test sur cette piste a-t-il été plus difficile que d'habitude ?

Sachant que nous n'avons pas pu rouler à Silverstone avec les MotoGP, nous avons réussi à obtenir les informations de base sur le nouvel asphalte, de la granulométrie à la quantité de goudron contenue dans le mélange, afin de définir les choix. Sur la base des données, il semble que ce revêtement soit similaire au nouveau bitume qui a été posé à Barcelone, mais celui-ci paraît un peu plus agressif que celui de la piste catalane.

Est-ce que vous travaillez beaucoup sur la base de simulations ?

Oui, bien entendu, mais nous élargissons notre coopération avec les responsables des autres catégories : la semaine dernière, le WEC a couru à Silverstone, où de nombreuses voitures étaient équipées de pneus Michelin, par conséquent il y a eu un important échange interne d'informations, si bien que nous connaissons bien les caractéristiques du tracé.

Vous n'allez donc pas en Grande-Bretagne à l'aveugle…

En réalité, nous avons recueilli seulement 15 à 20% des données dont nous aurions eu besoin, parce que ce n'est qu'en faisant rouler les MotoGP avec les pilotes officiels sachant les exploiter à la limite que l'on peut extraire des informations utiles.

Lire aussi :

Avez-vous fait un choix conservateur ?

Nous avons élargi l'offre. Nous apportons généralement trois pneus avant et trois pneus arrière sur chaque course, en suivant le règlement. À Silverstone, nous aurons un pneu avant et un pneu arrière de plus, après avoir obtenu l'accord de la Dorna. Le quatrième pneu est plus conservateur, car il est plus résistant aux températures et à l'usure.

C'est une solution de secours ?

Sur le papier, oui. Ce pneu s'ajoutera à la gamme que nous avions proposée à Silverstone l'année dernière, avec laquelle tous les records avaient été battus : non seulement le record au tour, mais aussi celui de la durée de la course. Le quatrième pneu sera disponible dans l'allocation dès le premier jour d'essais libres et tous les pilotes pourront le tester.

L'approche des équipes va-t-elle changer pendant les essais libres, compte tenu du fait qu'elles ont un pneu supplémentaire à tester à l'avant comme à l'arrière ?

Oui, il va falloir qu'elles dédient un peu plus de temps à l'essai des quatre solutions, parce qu'on ne sait jamais si l'une ou l'autre peut apporter un avantage. Il y aura plus de travail sur les pneus que sur les réglages, au moins au début. Par ailleurs, pendant le week-end chaque pilote pourra utiliser 11 pneus avant contre dix habituellement, et 13 pneus arrière contre 12.

Lire aussi :

On parle aussi de la possible présence de pluie…

La météo est variable. Ce pourrait être un week-end plutôt frais, avec 8°C le matin pour arriver à des températures maximales de 18°C l'après-midi. Je pense que les gommes soft et medium seront principalement utilisées, plutôt que medium et hard.

Prochain article MotoGP
Officiel - Crutchlow prolonge avec Honda jusqu'en 2020

Previous article

Officiel - Crutchlow prolonge avec Honda jusqu'en 2020

Next article

Petrucci entend battre Zarco et Crutchlow au championnat

Petrucci entend battre Zarco et Crutchlow au championnat
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Lieu Silverstone
Auteur Franco Nugnes
Type d'article Interview