"Aucune limite physique" pour Oliveira avant Valence

Malgré un passage par l'hôpital dimanche pour une "petite commotion cérébrale", Miguel Oliveira se sent bien et a été déclaré apte à reprendre la piste pour le Grand Prix de Valence.

"Aucune limite physique" pour Oliveira avant Valence

Miguel Oliveira a obtenu ce jeudi le feu vert des médecins, nécessaire à son retour en piste, à la suite de la grosse chute dont il a été victime dimanche et qui avait entraîné la fin prématurée du Grand Prix de l'Algarve, avec un drapeau rouge. Le pilote portugais avait été évacué sur civière, puis emmené au centre médical avant d'être transféré à l'hôpital pour des examens. Tous ont donné un résultat rassurant et le contrôle médical obligatoire de cette veille de reprise, à Valence, est venu le confirmer.

"Je vais bien physiquement", assure Oliveira. "J'ai eu une petite commotion cérébrale donc je suis allé à l'hôpital dimanche pour passer un scanner et tout est revenu négatif. Les autres parties de mon corps étaient douloureuses aussi lundi, mais tous les paramètres étaient normaux et j'étais prêt à revenir ici. Je n'ai aucune limite physique."

Dimanche, devant son public de Portimão, c'est en étant heurté par Iker Lecuona que Miguel Oliveira a chuté. Un incident de course pour lequel le pilote Tech3 s'est immédiatement excusé mais qui a eu pour effet de mettre hors jeu deux KTM.

"Les excuses ont été acceptées tout de suite après", assure le Portugais, décrivant tout de même une course "musclée". Interrogé pour savoir si la direction de KTM devait intervenir pour éviter ce genre d'épisodes, il est resté prudent tout en admettant sa déception : "Je ne sais pas. J'ai connu une situation [de ce type] avec Pol [Espargaró] l'année dernière ; pour moi, c'était aussi un incident de course entre deux KTM et personne n'en était content. On avait eu une réunion après et tout semblait un peu plus calme."

"C’est triste qu'on ait autant d'incidents entre KTM. Bien sûr, tout le monde est adversaire mais on ne s'attend pas à d'aussi rudes bagarres avec des adversaires qui nous sont proches dans le garage. C'est comme ça, je ne sais pas vraiment quoi dire. Ça devrait être réglé, je pense, car l'objectif de l'entreprise est de marquer des points à chaque course, et puis chaque pilote a ses propres objectifs et c'est triste pour moi d'être emmené au tapis par un autre KTM sur mon Grand Prix à domicile. C'est la seule chose que je puisse dire."

Lire aussi :

Le top 10 du championnat, pas un objectif pertinent

Avec cet abandon, Oliveira est passé de la dixième à la 13e place du championnat. En dépit des chances qu'il lui reste de remonter dans le top 10, sur lequel il a huit points de retard désormais, il modère l'intérêt de cet objectif pour le dernier Grand Prix d'une saison compliquée pour lui.

"La saison est pratiquement terminée pour moi. Le top 10 a la valeur qu'il a. Ça n'est pas mon but ultime. Le résultat final du championnat sera le reflet d'une très faible seconde partie de saison. Ce serait juste moins mauvais, mais je ne me sentirais pas satisfait de la dixième place, alors que ce soit 11e, 12e ou dixième ça n'est pas pertinent pour moi", explique-t-il.

"Je veux réaliser une solide saison, être régulier et là, oui, penser au résultat du championnat, sans quoi ça n'est pas vraiment pertinent pour moi. Ça ne l'a jamais été cette saison, en fait. Le début a été mauvais, [j'ai connu] beaucoup de courses sans marquer de points. Ensuite, une fois que j'en ai marqué tout le monde m'interrogeait sur le championnat mais je ne le regardais pas vraiment, et puis la seconde partie a commencé, donc je ne le regarde pas tellement."

partages
commentaires

Related video

Zarco déterminé à confirmer son retour au premier plan
Article précédent

Zarco déterminé à confirmer son retour au premier plan

Article suivant

Valentino Rossi dispute son dernier Grand Prix : "Une grosse émotion"

Valentino Rossi dispute son dernier Grand Prix : "Une grosse émotion"
Charger les commentaires