Oliveira s'attend à trois semaines de récupération

Blessé au poignet, le dernier vainqueur en date au Red Bull Ring vit un week-end compliqué. Il a toutefois pu dépasser la douleur pour se qualifier en quatrième ligne.

Oliveira s'attend à trois semaines de récupération

Miguel Oliveira a véritablement lancé son Grand Prix de Styrie ce samedi, après avoir en grande partie perdu la journée de vendredi à cause de la blessure dont il a été victime en EL1. Sonné sur le moment, le pilote KTM souffre surtout du poignet, heurté par le guidon de la RC16, au point de ne pas avoir été en mesure de rouler en EL2 puis d'avoir dû se rendre à l'hôpital dans la soirée.

Si son poignet droit semble présenter une petite fêlure en plus d'une contusion osseuse, Oliveira était bel et bien de retour en selle samedi matin et il a pris part à cette journée de qualifications, aidé en cela par des antidouleurs, des anti-inflammatoires et de la glace.

"C'était vraiment dur", a-t-il témoigné, estimant sa douleur au plus haut sur une échelle de 1 à 10. "Quand je me suis réveillé, c'était 10. Quand que je roule, c'est également très proche d'un bon 10, mais avec toute l'activité et une fois que l'on est échauffé, ça devient plus gérable. Pendant les EL4, j'ai commencé à avoir des engourdissements dans les doigts, donc ce n'était pas vraiment idéal. Mais on fait tout ce qui est possible pour que je récupère à temps entre les séances afin d'essayer d'être aussi compétitif que possible ce week-end."

Lire aussi :

"Je prends des antidouleurs, évidemment. J'en prends beaucoup, donc je suis assez défoncé, mais de façon légale. Des drogues légales de pharmacie !" a ajouté le pilote portugais, qui ne s'attend pas à être libéré de cette gêne tout de suite puisque les médecins lui ont prédit qu'il lui faudrait trois semaines pour récupérer. "Je dois garder la main dans une attelle le plus possible, l'enlever quand je roule et la remettre ensuite", a-t-il précisé.

Malgré ces conditions peu favorables, Miguel Oliveira a réussi à signer le deuxième temps de la Q1, ce qui lui a donc permis de participer à la seconde phase des qualifications dans la foulée. Un effort encore plus important pour lui, mais qui lui a permis de se qualifier 12e, meilleur représentant de KTM à ce stade du week-end.

"Ce matin, j'ai vu que je pouvais être compétitif, alors on a continué la journée. Faire les qualifications s'est avéré plus difficile parce que la quantité d'énergie qu'il faut investir dans un tour est énorme. Mais je suis content d'avoir pu rouler et d'avoir fait une vraie première journée", a-t-il conclu.

partages
commentaires

Related video

Ravi de son rythme, Quartararo redoute une course pluvieuse

Article précédent

Ravi de son rythme, Quartararo redoute une course pluvieuse

Article suivant

Jorge Martín est le premier surpris par sa pole au Red Bull Ring

Jorge Martín est le premier surpris par sa pole au Red Bull Ring
Charger les commentaires