Miller "en un seul morceau" et "excité" après une journée agitée

Sa chute dans les derniers instants de la séance de qualifications n'a finalement pas empêché Jack Miller de s'assurer la seconde place sur la grille de départ du Grand Prix de Catalogne MotoGP.

Derrière un intouchable Fabio Quartararo, auteur de sa cinquième pole position consécutive, le classement BMW M attestant de la performance globale des pilotes en qualifications au cours de la saison en témoigne : les deux autres hommes forts de 2021 sur un tour sont jusqu’à présent Jack Miller et Johann Zarco.

Voué à s'élancer de la seconde place de la grille de départ, Jack Miller peut avoir le sourire : désarçonné de sa Ducati dans un highside lors des dernières minutes de la Q2, le pilote australien s'en sort non seulement sans bobo, mais se n'est finalement pas trouvé pénalisé par cette perte de contrôle alors que ses rivaux ne parvenaient pas à lui ravir sa position malgré plus de temps en piste. Avant cela, Miller avait en plus dû passer par les "barrages" de la Q1 et s'assurer une place parmi les deux premiers de cette séance-couperet pour pouvoir poursuivre son parcours, et éviter l'écueil d'une position de départ lointaine sur la grille synonyme de course difficile.

Bref, autant de pièges évités par celui qui accueillait dès lors avec beaucoup de philosophie le fait d'avoir vu Marc Márquez à nouveau lui emprunter sa roue en Q1 !

 

"Comme vous l'avez dit, ça a été une journée assez agitée ! En débutant dans la matinée, je n'ai pas vraiment été en mesure de faire ce que je pensais pouvoir faire quand j'ai mis les pneus en EL3, et être 11e et passer par la Q1 [Il soupire] … Mais j'ai été en mesure d'en sortir et de faire ce que je devais faire en Q2. Si l'on m'avait dit que j'allais faire un highside dans le virage 3 et que j'allais en ressortir comme ça… Ce n'est pas très drôle de chuter au virage 3 à cette vitesse, mais je suis content de dire que je ne suis qu'en un seul morceau !"

Lire aussi :

La panique n'a pas envahi Miller en début d'après-midi, notamment raison d'Essais Libres 4 très satisfaisants à ses yeux, quelques instants avant de se lancer à l'assaut du chrono pour les qualifications. "Le rythme est rapide, c'est parfait, donc je suis excité à propos de demain", savoure-t-il, résolument optimiste.

"Il est certain que le niveau d'adhérence a un petit peu progressé, mais nos réglages ont aussi pas mal été améliorés. Mon rythme était bon en EL4. J'avais un bon ressenti et étais en mesure de rester dans les 1'40", mais pas dans les 1'39" comme Fabio. Mais je pense que demain, en course, je vais pouvoir trouver ce petit plus et je suis plutôt content de la manière dont les choses se passent. Si l'on arrive à faire 17 tours de cette manière [comme en EL4], je pense que ça peut être décent sur la distance de course."

Même s'il avoue espérer que Quartararo n'en a pas encore plus dans son sac pour la course, c'est donc un Miller confiant qui aborde ce Grand Prix. Avant le départ, le pilote Ducati occupe la quatrième position du championnat du monde des pilotes avec 74 points, à seulement sept unités de la deuxième place occupée par Johann Zarco.

La première ligne de la grille de départ en Catalogne Spain

P. Pilotes Tours Temps Ecart
1 France Fabio Quartararo
7 1'38.853
2 Australia Jack Peter Miller
5 1'38.890 0.037
3 France Johann Zarco
8 1'39.049 0.196

partages
commentaires
Pole et rythme impressionnant : Quartararo a les cartes en mains
Article précédent

Pole et rythme impressionnant : Quartararo a les cartes en mains

Article suivant

Rossi retrouve la Q2 grâce à des sensations en progrès

Rossi retrouve la Q2 grâce à des sensations en progrès
Charger les commentaires