Miller a couru avec une déchirure à l'épaule et une clavicule fêlée

L'Australien s'est dit satisfait de sa neuvième place sur le Circuit des Amériques, compte tenu du fait qu'il a dû ménager une blessure à l'épaule et une fêlure au niveau de la clavicule, survenues lors d'une chute de VTT en amont du week-end.

Miller a couru avec une déchirure à l'épaule et une clavicule fêlée
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team, Jack Miller, Pramac Racing, Tito Rabat, Avintia Racing

Jack Miller admet être resté discret au sujet de sa blessure durant le week-end, révélant dans un premier temps qu'il avait une déchirure au niveau de la coiffe des rotateurs ainsi qu'une fêlure à la clavicule suite à sa qualification en 18e position samedi.

Il s'est ensuite montré plus expansif sur ses blessures après avoir fini à la neuvième place dimanche, expliquant les circonstances de celles-ci, survenues lors d'une séance de VTT en Californie.

"Je m'attendais à mieux lorsque nous avons débuté le week-end, mais nous avons rencontré des difficultés avec les réglages de la moto dès le départ, et j'ai eu des problèmes avec ma blessure à l'épaule, qui m'ont suivi tout le week-end", a-t-il explicité dans un édito rédigé sur le site de Red Bull.

Un accident de VTT avant la course

"Pas idéal. Nous sommes restés très discrets à propos de l'épaule tout le week-end, mais à présent nous en avons fini, et je peux admettre que ce n'était pas génial. J'étais dehors en train de m'entraîner après l'Argentine, et j'ai chuté en faisant un peu de VTT. Du repos et de la récupération vont venir à bout sans problème de ces blessures, mais j'ai fini avec des dommages au muscle, des contusions et une petite déchirure au niveau de la coiffe des rotateurs au niveau de l'épaule droite. Et aussi une fêlure au niveau de la clavicule. Je vous le dis, parfois le temps entre les courses peut être plus dangereux que celui lors des courses elles-mêmes…"

Miller a ajouté qu'il était soulagé qu'une chute lors des essais libres juste avant les qualifications n'ait pas aggravé ses blessures. "Il n'y a pas de petites chutes [sur le COTA], en raison de la nature de la piste, comme j'ai pu le constater il y a quelques années en étant contraint de manquer la course", a-t-il ajouté. "Bon, 18e c'était nul, mais être debout et ne pas avoir trop de douleurs, c'était un peu comme une victoire."

Entre sa piètre performance en qualifications et ses blessures, Miller a déclaré que la neuvième place était au final un bon résultat. "Je les prends, ces six [top 10] d'affilée", a-t-il écrit. "Ce fut un dur week-end pour nous au Texas, et nous étions définitivement dans le creux de la vague après ce qui s'est passé en Argentine, mais parfois vous devez tirer le meilleur parti d'une situation de m***e [sic] et faire du mieux que vous pouvez. Donc la neuvième place est vraiment une issue positive à ce qui n'était pas l'un des week-ends les plus positifs."

partages
commentaires
Pedrosa : Un week-end douloureux qui "en valait la peine"

Article précédent

Pedrosa : Un week-end douloureux qui "en valait la peine"

Article suivant

Johann Zarco a choisi : ce sera KTM

Johann Zarco a choisi : ce sera KTM
Charger les commentaires