Une erreur coûte la 1re ligne à Miller

partages
commentaires
Une erreur coûte la 1re ligne à Miller
Par : Michaël Duforest
3 nov. 2018 à 18:30

En forme depuis le début du week-end en Malaisie, Jack Miller prendra le départ de l'avant-dernière manche de la saison depuis la cinquième place sur la grille.

Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing
Jack Miller, Pramac Racing

Le pilote australien pouvait espérer tirer son épingle du jeu dans les conditions difficiles des qualifications, et il y parvenait en début de séance, se plaçant en première ligne derrière l'inatteignable Marc Márquez.

Mais quelques erreurs en fin de Q2 l'ont condamné à signer le sixième meilleur temps, transformé en cinquième place sur la grille de départ une fois le Champion du monde pénalisé de six places pour avoir gêné Andrea Iannone.

Lire aussi :

"Dans le dernier tour, j'ai freiné comme je l'ai fait au premier tour, j'ai juste vu que le pneu avant perdait de la stabilité au freinage tour après tour. J'ai bloqué au freinage au virage 9, j'ai essayé de gérer mais bon, quelques erreurs nous coûtent la première ligne aujourd'hui. On va prendre cette deuxième ligne, on a un bon rythme depuis le début du week-end, et le rythme n'était pas mauvais sur le mouillé."

Le pensionnaire de l'écurie Pramac n'a en tout cas pas perdu son optimisme quant à cette manche malaisienne, sur un circuit qui a souri ces dernières années aux machines de Borgo Panigale. Les Ducati ont en effet remporté les deux derniers Grands Prix de Malaisie, à chaque fois avec Andrea Dovizioso au guidon.

"Je me sens toujours raisonnablement confiant. La moto fonctionne très bien, ce matin j'ai fait encore un tour très rapide dans des conditions piégeuses. Ça sera intéressant demain de voir ce qu'on fera avec les pneus, mais il faudra voir avec le changement de programme aussi."

Le changement dont parle Jack Miller, c'est évidemment le fait d'avoir avancé le départ du Grand Prix de deux heures, pour essayer d'éviter un maximum les orages tropicaux qui frappent la Malaisie tous les après-midis ou presque. Une décision que soutient le pilote australien.

Lire aussi :

"C'est mieux, c'est plus intelligent car en général la pluie arrive aux alentours de 15h donc si on peut essayer de faire en sorte que la course se termine avant ça, ce serait bien."

Article suivant
Torres, Viñales et Abraham racontent une chute sans avertissement

Article précédent

Torres, Viñales et Abraham racontent une chute sans avertissement

Article suivant

Les plus belles photos du samedi à Sepang

Les plus belles photos du samedi à Sepang
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie Qualifications
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Jack Miller
Équipes Pramac Racing
Auteur Michaël Duforest
Type d'article Réactions