MotoGP
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
24 jours
16 avr.
Prochain événement dans
38 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
51 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
79 jours
03 juin
Prochain événement dans
86 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
100 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
156 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
170 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
184 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
191 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
205 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
212 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
226 jours
28 oct.
Prochain événement dans
233 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
247 jours

Pour Miller, Morbidelli sera "le plus gros rival" pour le titre

Jack Miller fait de Franco Morbidelli l'un des principaux favoris pour le titre en 2021, mais estime plus largement que plusieurs pilotes pourront prétendre à la couronne mondiale cette année, dont le tenant du titre Joan Mir et Fabio Quartararo.

Pour Miller, Morbidelli sera "le plus gros rival" pour le titre

La saison 2020 a été plus ouverte que jamais, Joan Mir décrochant un titre inattendu au terme d'une campagne au calendrier atypique, profondément chamboulé par la pandémie de COVID-19, et marquée par l'absence de la référence du plateau, Marc Márquez, blessé au bras après une chute à Jerez. La lutte pourrait être encore plus indécise cette année, marquée par des changements de pilotes dans toutes les équipes avec deux exceptions notoires, Suzuki, l'équipe de Mir, et Aprilia, qui doit encore confirmer qui de Bradley Smith ou Lorenzo Savadori épaulera Aleix Espargaró.

Jack Miller fait partie des pilotes qui changent d'univers cette année, après sa promotion du team Pramac vers l'équipe Ducati officielle. L'Australien espère s'inviter dans la course au titre et celui qu'il craint le plus n'est pas le Champion du monde mais son dauphin, Franco Morbidelli, l'homme fort de la fin de saison 2020 avec deux succès et trois podiums obtenus lors des quatre derniers Grands Prix, et que l'Australien a lui-même affronté en piste, échouant à le doubler dans la lutte pour la victoire au GP de Valence avant de prendre sa revanche une semaine plus tard à Portimão, en lui chipant la deuxième place dans la toute dernière boucle.

"Je pense que le plus gros rival, si on regarde la seconde moitié de la saison dernière, sera Frankie, à mon avis", a déclaré Miller, pourtant dubitatif sur la moto du pilote Petronas, la Yamaha version 2019 dotée d'évolutions lancées depuis sur les machines d'usine : "Mon seul doute sur lui, c'est qu'il a une moto assez ancienne, avec des nouveautés, donc c'est très étrange pour moi."

Lire aussi :

Miller ne se méfie pas que de Morbidelli, voyant le duo Mir-Suzuki rester solide même s'il émet à nouveau une réserve puisqu'il s'interroge sur la capacité du constructeur à se relever du départ de son team manager, Davide Brivio, au début de l'année. "[Mir] était le numéro un l'an dernier, personne ne l'attendait mais il l'a fait, et je ne pense pas qu'on peut l'écarter, ni Suzuki. Je pense qu'ils font un travail fantastique. Le point d'interrogation sera s'ils peuvent surmonter le départ de Davide Brivio, qui est survenu, disons, assez tard."

Miller craint aussi le duo Yamaha factory et beaucoup d'autres pilotes, neuf d'entre eux ayant goûté aux joies de la victoire en 2020 : "On ne peut pas écarter des mecs comme Fabio [Quartararo] et Maverick [Viñales]. La liste pourrait continuer. Toute la grille est très forte maintenant, c'est très important. On doit juste faire de notre mieux et on verra."

"Márquez manque à tout le championnat"

Un pilote de marque fait pourtant défaut dans la liste établie par Miller, le sextuple Champion du monde Marc Márquez, dont la date de retour à la compétition reste un mystère même si Honda a annoncé sa présence pour le lancement de sa campagne 2021 le 22 février. Miller reconnaît qu'il n'a "pas trop" d'informations sur la convalescence du Catalan, malgré un échange durant l'hiver.

Lire aussi :

"J'étais en Australie, loin du téléphone. Je n'ai lu aucun article. Je lui ai envoyé un message quand ma jambe était infectée, en lui disant qu'on était dans le même bateau, mais on verra. J'espère le revoir rapidement, parce qu'il manque à tout le championnat, mais je n'ai pas d'opinion. Ce qui lui arrive est dommage, mais la vie continue, des gens sont dans une plus mauvaise situation que lui. J'espère le revoir vite sur une moto."

Márquez n'est en effet pas le seul à être passé entre les mains des chirurgiens depuis la fin de saison, Miller ayant lui-même dû être traité pour une infection de la jambe sur laquelle une broche avait été posée. "J'ai dû respecter une quarantaine en rentrant chez moi, et j'ai dû passer 19 jours en quarantaine parce que le neuvième jour, j'ai eu une infection à staphylocoque, donc il a fallu faire deux nouvelles opérations. J'ai passé 19 jours en quarantaine et 28 hors de quarantaine, chez moi", a-t-il expliqué.

"Maintenant, la jambe va à la perfection, j'ai fait du motocross. Depuis mon retour en Europe, tout est revenu à la normale. C'était une petite infection mais j'ai eu des opérations pour que tout soit nettoyé. Je ne sais pas ce qui s'est passé, si c'est l'ennui en quarantaine et qu'en mettant de la crème dessus, ça s'est infecté. Ce n'était pas idéal. C'est mieux maintenant."

Propos recueillis par Lewis Duncan

partages
commentaires

Related video

Sa blessure de 2019 a rendu Joan Mir "plus fort"

Article précédent

Sa blessure de 2019 a rendu Joan Mir "plus fort"

Article suivant

Les pilotes qui ont porté le numéro 1 en MotoGP

Les pilotes qui ont porté le numéro 1 en MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Jack Peter Miller , Franco Morbidelli
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud