Miller privé de la fin de la Q2 par un souci moteur

Jack Miller a dû rentrer aux stands plus tôt que prévu en qualifications à Buriram, en raison d'un problème technique sur son moteur.

Miller privé de la fin de la Q2 par un souci moteur

Septième sur la grille de départ du Grand Prix de Thaïlande, Jack Miller pouvait probablement prétendre à un meilleur résultat. Le pilote Ducati occupait la quatrième place après son premier relais en Q2 mais il n'a pas pu améliorer son chrono en raison d'un problème sur son moteur. Il est donc rentré au stand et a dégringolé dans la hiérarchie pendant que les autres pilotes amélioraient leurs performances.

"J'étais sur le point d'entamer le tour mais j'ai eu un problème", a expliqué Miller. "Je n'ai pas pu faire le deuxième tour. C'était un peu décevant mais on ne peut rien y faire." Faut-il craindre un nouveau souci sur le moteur en course ? Miller pense que non puisque Ducati ne prendra pas le risque de conserver le même V4 dans sa moto : "Ils vont le résoudre en enlevant le moteur et en en mettant un nouveau. C'est aussi simple que ça !"

La position de départ n'inquiète pas tant Miller, encouragé par son rythme de course en EL4 : "Le rythme était vraiment bon, j'ai fait un relais de 18 tours donc je suis content de la moto. Le rythme était bon donc je me sens suffisamment bon en partant septième. Ça sera dur pour nous mais je pense qu'on pourra faire un bon travail demain."

"Je roulais encore dans la fenêtre basse des 1'31 vers la fin du relais", a souligné l'Australien. "Je me sentais bien, j'étais l'un des plus rapides en piste. Je pense que j'ai fini la séance à la deuxième place. J'ai fait [le chrono] au neuvième tour et j'ai pu conserver un rythme similaire dans la plus grande partie du relais. [...] On a recueilli suffisamment de données pour comprendre la dégradation, les cartographies, ce qu'on doit faire, les ajustements sur le frein moteur, etc. Je pense qu'on sera un peu plus performants demain."

Jack Miller, Ducati Team

Jack Miller

Miller est également confiant quant à sa capacité à remonter dans le classement même s'il sait qu'il sera difficile de faire la différence face aux cinq autres représentants de Ducati qui le devanceront sur la grille.

"J'ai vu avec ceux qui m'entouraient que ce n'était pas trop dur de doubler. Je pense qu'on pourra remonter. Un bon départ aiderait vraiment mais il y a pas mal de Ducati devant moi, avec le même système [pour le départ]. Si le timing est bon ça devrait aller."

Le dernier vainqueur en date semble en pleine forme. Les réglages trouvés au test de Barcelone, avant le début de l'été, avaient fait de lui un prétendant régulier au podium mais un nouveau cap a été franchi au Japon, ce qui pourrait le transformer en candidat constant à la victoire en cette fin de saison.

"Je pense que j'ai remis les choses à plat en entrée de courbe", a détaillé Miller. "J'essaie de me concentrer pour régler la moto pour pouvoir freiner aussi tard que possible mais conserver de la vitesse en courbe, et me concentrer sur la sortie après, au lieu de chercher une bonne sortie dès le début."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Une première pole pleine d'émotion pour Bezzecchi et VR46
Article précédent

Une première pole pleine d'émotion pour Bezzecchi et VR46

Article suivant

Performant, Márquez "en profite" et savoure le retour des sensations

Performant, Márquez "en profite" et savoure le retour des sensations