Mir : Passer en MotoGP en 2019 plus important que le titre Moto2

partages
commentaires
Mir : Passer en MotoGP en 2019 plus important que le titre Moto2
David Gruz
Par : David Gruz
Co-auteur: Carlos Guil Iglesias
13 mars 2018 à 09:02

Le Champion du monde Moto3 en titre, désormais rookie en Moto2, préfèrerait passer en MotoGP en 2019 au lieu de rester dans la catégorie intermédiaire pour y être sacré.

Le Champion Moto3 Joan Mir, Leopard Racing, le Champion MotoGP Marc Marquez, Repsol Honda Team, le Champion Moto2, Franco Morbidelli, Marc VDS
Joan Mir, Marc VDS
Joan Mir, Marc VDS
Joan Mir, Marc VDS
Joan Mir, Marc VDS
Joan Mir, Marc VDS
Joan Mir, Marc VDS
Joan Mir, Marc VDS
Joan Mir, Marc VDS

Joan Mir va disputer cette année sa première saison en Moto2 au sein de l'équipe Marc VDS, titrée l'an dernier avec Franco Morbidelli. Une association de vainqueurs puisque l'Espagnol arrive dans la catégorie intermédiaire en tant que détenteur de la couronne Moto3.

Il a toutefois connu des essais hivernaux mouvementés, contraint de renoncer à l'une des deux séances de Jerez après s'être blessé à l'épaule droite dans un accident de motocross. Il s'attend désormais à être en forme pour son premier Grand Prix au sein de son nouveau plateau, cette semaine au Qatar.

Mais en dépit de ses 20 ans, Mir a déjà des vues sur l'échelon supérieur. Son passage en MotoGP a commencé à faire parler dès l'année dernière, un remplacement de Dani Pedrosa chez Honda ou d'Andrea Iannone chez Suzuki ayant été évoqués.

S'il a affirmé l'an dernier que sa priorité était de devenir Champion du monde en Moto2, Joan Mir clarifie à présent ses ambitions : il préférerait passer en MotoGP dès que possible, quitte à sacrifier un possible titre en Moto2.

"Je donnerais la priorité au fait de grimper à l'échelon supérieur", a indiqué le jeune pilote espagnol à Motorsport.com lorsqu'il lui a été demandé s'il préférait gagner le titre Moto2 ou passer rapidement en catégorie reine. "Au fond, on ne veut pas rester en Moto2, on veut monter. Mais je suis conscient que si je ne suis pas prêt, je ne le ferai pas."

"Je souhaite poursuivre ma progression, qui a été très bonne. J'ai commencé [en Moto3] et obtenu des résultats modestes à mes débuts, puis l'année dernière j'ai été Champion du monde et maintenant je suis au sein de cette très bonne équipe."

Mir considère que c'est en MotoGP que l'on "apprend tout", d'où sa volonté de franchir le cap rapidement. "Le Moto2 est très compliqué, il y a beaucoup d'équité dans tout et peut-être n'y apprend-on pas tellement avec l'électronique", explique-t-il. "C'est en MotoGP que vous pouvez tout apprendre."

Tout en indiquant qu'il n'existe pas de clause dans son contrat pour lui garantir un passage automatique en MotoGP, il pense que s'il est prêt, "les équipes [le] voudront".

"Je dois bien me préparer pour pouvoir passer au-dessus. Je dois d'abord me préparer et ensuite les équipes me voudront, ça n'est pas l'inverse".

Interview Carlos Guil Iglesias

Prochain article MotoGP
Diaporama - Toutes les Honda aux couleurs Repsol en 500cc/MotoGP

Previous article

Diaporama - Toutes les Honda aux couleurs Repsol en 500cc/MotoGP

Next article

Marc Márquez présente son nouveau casque

Marc Márquez présente son nouveau casque
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Joan Mir
Équipes Marc VDS Racing Team Shop Now
Auteur David Gruz
Type d'article Actualités