MotoGP
04 oct.
-
06 oct.
Événement terminé
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Mir : "J'ai chuté quatre fois ce week-end et je ne sais pas pourquoi"

partages
commentaires
Mir : "J'ai chuté quatre fois ce week-end et je ne sais pas pourquoi"
Par :
20 mai 2019 à 14:06

Le premier GP de France disputé dans la catégorie reine ne restera pas un bon souvenir du pilote Suzuki, victime de multiples chutes qu'il ne parvient toujours pas à expliquer.

Si on peut se demander ce à quoi peut bien ressembler un week-end cauchemardesque pour un pilote MotoGP, Joan Mir en a sans doute offert une bonne définition en France. Le pilote Suzuki a enchaîné les chutes durant tout le Grand Prix, en cumulant au total quatre. Et si ses deux accidents survenus lors du warm-up ont été déjà une incongruité, la cerise sur le gâteau est survenue lors du tour de chauffe précédant le départ de la course.

Voir aussi :

Incapacité à faire chauffer les gommes

Le Majorquin a en effet perdu l'avant dans la chicane Dunlop, une fraction de seconde après que Karel Abraham a chuté sitôt touché les freins de sa Ducati. Si le numéro 36 a pour sa part perdu le contrôle en tentant d'éviter le Tchèque, son accident a cependant été lié pour une bonne part à un problème récurrent qui l'a poursuivi tout le week-end : l'incapacité de monter son pneu avant en température.

"Durant tout le week-end, cela a été difficile pour moi de mettre en température le pneu avant, et je pense que c'est la même chose qui est arrivée au warm-up", a ainsi déclaré Mir après l'épreuve. "Le fait d'avoir un pneu froid… mais, sincèrement, je ne sais pas vraiment ce qu'il s'est passé. J'ai freiné vraiment très tôt, et pas plus fort que les autres pilotes, et voilà que je bloque l'avant sans pression particulière sur les freins. Nous devons donc voir ce qu'il s'est passé, car c'est une situation difficile. J'ai chuté quatre fois ce week-end et je ne sais pas pourquoi."

 

Mir et Suzuki se sont bien penchés sur le problème en question, mais pour l'instant sans trouver d'explications valables. Mais peut-être que les températures très fraîches observées tout le week-end au Mans n'ont pas été sans répercussion sur l'adhérence fournie par l'asphalte. "La température n’a jamais atteint les 20 degrés, pas même les 15 je crois", reprend-il. "C’est super bizarre ce qu’il m’est arrivé. Pour l’instant l’équipe ne peut pas m’apporter d’explication. Vendredi il faisait plus chaud, je me sentais très bien sur la moto et sur le sec. Nous avons rencontré des problèmes pendant le week-end, mais il s’agissait de choses normales."

Mais tout a semblé se disloquer le dimanche matin, avec donc deux chutes inexpliquées lors du warm-up. Pas idéal à quelques heures seulement de la course, qui plus est pour un rookie. "Lors du warm-up j’avais un bon rythme, je m’apprêtais à attaquer pour enchaîner les tours, et j’ai perdu l’avant, car mon pneu était froid, je n’avais pas fait assez de tours", tente-t-il d'expliquer. "Puis je suis ressorti avec l’autre moto, et je n’avais pas encore fait un tour que j’ai reperdu l’avant ! Je ne suis pas un pilote sans cerveau, je sais faire chauffer un pneu, je l’ai déjà fait, mais je suis encore tombé."

Lire aussi :

Dans ces circonstances, on peut juger courageuse sa volonté de reprendre la piste après sa chute dans le tour de chauffe. Avec dans l'idée, bien sûr, de ne pas chuter cette fois-ci et de retrouver un tant soit peu de confiance, Mir a regagné son stand et réussi à rejoindre ses collègues au guidon de sa seconde machine. "Lorsque je suis entré de nouveau en piste, je suis resté extrêmement calme et je n’ai pas attaqué", poursuit-il. "La course m’a servi pour retrouver mes sensations. J’ai amélioré mes chronos à chaque tour, et j’ai eu un rythme convenable dans les derniers tours. Je n’attaquais pas car je ne voulais surtout pas chuter."

Incompréhension également pour Abraham

Du côté de Karel Abraham, dont la moto en perdition a bien failli emmener dans sa chute Johann Zarco, c'est également l'incompréhension qui règne pour l'heure quant à l'accident du tour de chauffe. Le pilote Avintia a bien passé en revue toutes les données disponibles avec son équipe, mais sans pouvoir tirer de conclusions quant aux facteurs ayant pu provoquer sa perte de contrôle.

"Pour être honnête, je voudrais bien pouvoir expliquer ce qu'il s'est passé", a-t-il déclaré au micro du site officiel du MotoGP. "Nous avons regardé les données, et il n'y a rien d'étrange dans ce que nous avons fait ou qui pourrait nous aider à comprendre ce qu'il s'est passé. Je ne savais pas si Joan m'avait touché à l'arrière ou quelque chose comme cela, mais cela n'a pas été le cas car j'ai vu une vidéo après coup."

"Je suis allé chez Suzuki pour voir Joan et leur parler, et ils sont dans la même situation [que nous], ils n'ont aucune idée de ce qu'il s'est passé. Nous sommes donc tous très surpris. La pression et la température des pneus étaient bonnes, les freins étaient bons, la pression des freins était bonne, il n'y avait absolument aucun angle d'inclinaison… Donc nous n'avons aucune idée, nous ne savons pas."

Karel Abraham a lui aussi tenté de disputer la course malgré tout, néanmoins il a fini par être exclu sur drapeau noir car il n'avait pas réussi à s'élancer avant la fin du premier tour.

Diapo
Liste

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
1/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
2/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
3/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
4/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
5/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
6/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
7/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
8/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
9/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
10/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
11/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
12/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
13/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
14/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
15/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
16/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
17/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
18/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La chute de Joan Mir et Karel Abraham

La chute de Joan Mir et Karel Abraham
19/19

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Avec Charlotte Guerdoux

Article suivant
Fin de série pour Rins, qui doit se contenter de la dixième place

Article précédent

Fin de série pour Rins, qui doit se contenter de la dixième place

Article suivant

Espargaró : "Penser qu'ils ne sont pas des dieux, c'est incroyable"

Espargaró : "Penser qu'ils ne sont pas des dieux, c'est incroyable"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France
Catégorie Course
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Karel Abraham , Joan Mir Mayrata
Équipes Team Suzuki MotoGP , Reale Avintia Racing
Auteur Willy Zinck