Misano revoit à la hausse sa jauge d'accueil du public

Le circuit de Misano annonce la présence de public pour le Grand Prix de Saint-Marin MotoGP, en septembre, et ce avec une jauge revue à la hausse par rapport à 2020.

Misano revoit à la hausse sa jauge d'accueil du public

Dans tous les championnats majeurs des sports mécaniques, le retour du public se confirme, course après course. En MotoGP, alors que la situation sanitaire vient de pousser à une nouvelle annulation avec la suppression pour la deuxième année de suite du Grand Prix de Thaïlande, le circuit de Misano, lui, a le sourire et confirme au contraire la présence de spectateurs pour son épreuve avec une jauge revue à la hausse.

Prévu du 17 au 19 septembre, le Grand Prix de Saint-Marin est prêt à accueillir jusqu'à 23'000 spectateurs par jour sur le circuit de Misano. Cette annonce intervient au lendemain de l'annonce par le gouvernement italien de nouvelles normes en matière de COVID-19, et notamment de la mise en place d'un passe sanitaire comparable à celui de la France. Les directives à suivre permettent d'augmenter la capacité d'accueil du circuit jusqu'à atteindre 23'000 personnes par jour, lesquelles devront être exclusivement placées en tribunes, sans billets enceinte disponibles, et respecter les mesures de sécurité.

Ce nouveau desserrement apporte un peu de soulagement aux organisateurs, qui avaient été l'an dernier les premiers à expérimenter le retour du public en MotoGP, avec une jauge fixée à 10'000 personnes par jour grâce à une dérogation de la région. Le processus suivi à l'époque sert de base à celui de cette année, avec à nouveau un parking dédié à chaque tribune et la distanciation sanitaire devant être respectée entre les spectateurs. Le passe sanitaire ("green pass" en Italie) s'appliquera, signifiant qu'il faudra soit être vacciné soit présenter un test négatif du COVID-19 pour pouvoir accéder au circuit, ce que des tests antigéniques réalisables sur place faciliteront si besoin.

"C'est une excellente nouvelle pour les entreprises, pour le sport, pour tout le monde, et nous sommes prêts à appliquer les décisions du gouvernement", assure Luca Colaiacovo, président de Santa Monica SpA. "Nous avions déjà envisagé un format de 23'000 places, afin de demander une éventuelle dérogation, et nous sommes donc prêts à réaliser ce qui était prévu dans le dossier que nous avions présenté au ministère et établi avec la région Émilie-Romagne et la Fédération italienne de motocyclisme, et qui nous avait valu des compliments unanimes."

Lire aussi :

partages
commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Article précédent

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Article suivant

Brad Binder veut "de gros progrès", surtout en qualifications

Brad Binder veut "de gros progrès", surtout en qualifications
Charger les commentaires