Mir attend des nouveautés : "Suzuki a réalisé la situation"

Joan Mir est satisfait de la nouvelle version du holeshot device, premier élément qu'une batterie de nouveautés que Suzuki entend lancer l'an prochain. Le Majorquin sait qu'il aura un gros travail dans le test de Jerez.

Mir attend des nouveautés : "Suzuki a réalisé la situation"

Pendant de longs mois, Joan Mir a réclamé l'arrivée du holeshot device à l'arrière de sa Suzuki. Le constructeur japonais a été le dernier du plateau à apporter ce variateur de hauteur, au Red Bull Ring cette année, mais il n'a pas été utilisé dans toutes les courses qui ont suivi car si le Champion du monde 2020 a immédiatement senti un gain dans les phases d'accélération, grâce à une machine mieux plaquée au sol, le poids et le fonctionnement abrupt du système étaient parfois désavantageux.

La deuxième génération du holeshot device de la GSX-RR a été lancée au test de Misano et Joan Mir en a bel et bien senti les bénéfices à Portimão. "Avec le premier, ce qu'on gagnait à l'accélération, on le perdait peut-être ailleurs", expliquait l'Espagnol après les qualifications. "Mais celui-là donne l'impression de compenser un peu les pertes. C'est une amélioration."

Deuxième du GP de l'Algarve, Mir estime que ce dispositif a été essentiel dans sa quête du podium, sur un circuit où les machines peuvent se cabrer en raison de l'important dénivelé. "Je pense que tout le monde l'utilise, ça signifie que ça donne quelque chose de plus à l'accélération", a-t-il souligné après la course. "C'est évident. C'était l'un des éléments qui m'a permis d'être [sur le podium] et de faire le week-end que l'on a fait. C'était un élément clé."

"Je ne sais pas pour cette course, mais parfois on a beaucoup plus d'accélération parce qu'on a moins de wheelie [grâce au holeshot device]. C'est l'essentiel. C'est sûr qu'on doit encore l'améliorer parce que ce n'est que le deuxième prototype. C'est certain qu'on aura quelque chose de mieux l'an prochain."

L'important travail de développement abattu par Suzuki sur cet élément illustre l'effort en cours pour progresser en 2022. La GSX-RR a stagné après les deux titres conquis l'an passé, pendant que la concurrence réussissait à accomplir des progrès significatifs, et la marque japonaise a réalisé que d'importants changements s'imposaient. Le holeshot device n'est donc qu'une évolution parmi d'autres et Mir est impatient de découvrir les autres dans le test de Jerez, prévu à la suite du GP de Valence, après en avoir eu un avant-goût à Misano.

"Je pense que Suzuki a réalisé la situation en milieu d'année. Ils ont commencé à travailler énormément au Japon. Je m'attends à des essais hivernaux plus chargés que d'habitude, pour essayer de trouver quelque chose en plus et d'avoir une meilleure base l'an prochain. Je ne sais pas comment ça va se passer mais normalement, ce qu'ils apportent est efficace donc je suis impatient d'être à ce test à Jerez."

Lire aussi :

partages
commentaires
Pol Espargaró juge ses progrès trop tardifs
Article précédent

Pol Espargaró juge ses progrès trop tardifs

Article suivant

Viñales va renforcer sa préparation physique pour piloter l'Aprilia

Viñales va renforcer sa préparation physique pour piloter l'Aprilia
Charger les commentaires